Playerunknown's Battlegrounds PUBG

Playerunknown’s Battlegrounds

PC Xbox One

PREVIEW – PlayerUnknown’s Battlegrounds -Nos impressions sur le jeu de l’année

Playerunknown's Battlegrounds PUBG

Vous connaissez sans doute PlayerUnknown’s Battlegrounds – alias PUBG – qui nous propose des combats à la Battle Royale. Au départ, le titre devait être un mod pour le jeu Arma III puis, le succès étant finalement au rendez-vous, les développeurs de Bluehole ont décidé de tenter leur chance en sortant le titre, jouable sans Arma, en early access sur PC, avant d’arriver sur Xbox One.Un succès inattendu

PlayerUnknown’s Battlegrounds s’est vendu à plus de 20 millions d’exemplaires sur PC et à un million d’exemplaires en deux jours sur Xbox One, un succès qui a surpris le concepteur Brendan Greene, passé de l’anonymat au statut de développeur millionnaire le plus scruté du net. Aujourd’hui, il ne se passe pas une journée sans que les joueurs n’attendent une mise à jour ou du contenu supplémentaire pour PUBG. Si cela était réservé aux joueurs PC depuis plus d’un an, aujourd’hui, ce sont les joueurs Xbox One qui scrutent les moindres faits et gestes du développeur et de la société après la sortie du jeu en early access sur la console de Microsoft le 12 décembre 2017.

Que vaut cette version ? Est-elle à la hauteur de la version PC ? Ou accuse-t-elle un retard ? Tant de questions auxquelles nous allons essayer de répondre dans cette preview. Car oui, JeuxCapt a décidé de faire une preview de PlayerUnknown’s Battlegrounds plutôt qu’un test car le titre n’est pas encore sorti dans sa version définitive… Il nous semble en effet impossible de critiquer un jeu non finalisé. Néanmoins, nous parlerons de tout ce qui fait le charme du titre de Bluehole, ainsi que des problèmes fâcheux inhérents à la Xbox One.

Un PlayerUnknown’s Battlegrounds en retard ?

Ne tergiversons pas plus longtemps, la version Xbox One de PUBG correspond à ce dont les joueurs PC disposaient déjà en mai/juin dernier. Comprenez par cela que le titre manque d’optimisation et qu’il ne possède qu’une seule carte pour le moment ! Cela est peu pour un early acces vendu à 25-30€ sur Xbox One, mais le plaisir de jeu reste intact malgré de gros soucis techniques que les développeurs devront vite corriger.

Rappelons que PlayerUnknown’s Battlegrounds vient de l’univers PC et que le titre tourne correctement sur de grosses machines mais qu’il connaît également des soucis techniques sur les PC les moins performants. Soyons honnêtes, dès les premières parties sur PUBG sur Xbox One, vous vous retrouvez largué d’un avion militaire sur une île et les premiers visuels ne sont pas bluffants, laissant apparaître des textures qui bavent au niveau de l’avion… Une fois le saut en parachute effectué, nous voyons les textures de l’île apparaitre petit à petit avec des graphismes dignes d’un jeu de l’an 2000 !

Une fois au sol, vous vous retrouvez avec des maisons non texturées en un amas de pixels indescriptible, vous empêchant de ce voir qui se dresse devant vous : maison ? hangar ? tour de garde ? Je grossis un peu les traits car les textures arrivent assez rapidement une fois que le personnage atterrit sur le sol et on arrive assez vite à distinguer la forêt, les champs et les environnements qui nous entourent. Néanmoins, il peut arriver lors du parachutage d’atterrir sur un bâtiment non texturé et de se retrouver bloqué dans les textures avec un message de mort qui apparait à l’écran en quelques secondes, vous invitant à relancer une nouvelle partie.

Mais au fait PUBG, c’est quoi ?

J’ai déjà fait fuir une partie des joueurs avec quelques détails sur la qualité du jeu et les quelques soucis techniques dont nous parlerons plus longuement dans les prochains paragraphes ! Mais si vous faites partie de ces joueurs qui ne connaissez pas PUBG ou si vous avez hiberné quelques temps ? Nous vous rappelons les notions fondamentales du jeu PlayerUnknown’s Battlegrounds. Il s’agit d’une sorte de Hunger Games où cent joueurs sont largués au-dessus d’une île où ils devront survivre et s’entretuer… Au final, il ne devra en rester qu’un et vous devrez tout faire pour que cela soit votre personnage. Avant de commencer l’aventure, largué depuis un avion militaire, il faudra préalablement créer un personnage. Il est possible de créer un personnage masculin ou féminin et de l’habiller avec divers accoutrements, T-shirts, blousons ou même de le laisser nu en simple slip… Il y en a pour tous les goûts et chaque joueur devrait rapidement créer son héros car peu d’items de personnalisation sont disponibles au lancement du jeu.

Une fois votre pad en main et votre personnage prêt, vous vous retrouverez à l’accueil du titre qui propose de lancer une partie multijoueur en solo, en duo ou en escouade.

Si vous êtes seul, nous vous conseillons de lancer une partie en solo plutôt qu’une partie en ligne en duo avec un inconnu ! Pourquoi ? Car il n’est malheureusement pas rare dans le mode duo de se faire tuer par son partenaire qui ne vous connaît pas. Si vous jouez avec un ami, cela change la donne et vous pourrez explorer les lieux plus sereinement ! Le top étant de jouer en escouade avec des amis et de partir à l’aventure dans un road trip meurtrier.

Let’s Go

Nous voilà enfin prêts à sauter de l’avion et à déployer notre parachute pour atterrir sur le sol en simple civil dépourvu d’arme dans les mains et nos seuls poings pour nous défendre. Afin d’éviter de mourir rapidement d’un tir ennemi, il faudra entrer dans le bâtiment le plus proche de vous (maison, hangar, tour de garde, port…) pour y trouver divers équipements (fusil mitrailleur, fusil à pompe, arbalète, pied de biche, poêle, etc.). Une fois votre arme sélectionnée, il faudra appuyer longuement sur la touche X pour la charger ! Si vous trouvez différentes armes, il suffira d’appuyer sur la gâchette LB pour passer d’une arme à l’autre et d’appuyer à chaque fois sur le bouton X pour les charger. D’ailleurs, nous conseillons aux joueurs débutants de charger chaque arme une fois que vous la ramasserez pour éviter de vous retrouver en mauvaise posture face au feu nourri de l’ennemi auquel vous ne pourrez pas riposter.

Mais dans PlayerUnknown’s Battlegrounds, il n’y a pas que les armes à prendre en compte ! Il y a également une multitude d’items à ramasser permettant d’améliorer la progression de votre personnage. Par exemple, si vous trouvez de nombreuses munitions, armes ou accessoires d’armes, mais que vous ne disposez pas d’un sac à dos, un message rouge apparaitra à l’écran indiquant qu’il est impossible d’ajouter des éléments car vous possédez le nombre d’items maximum. Si vous fouillez les environnements autour de vous, il sera possible de trouver un sac à dos de niveau 1 ou 2, voire 3, permettant de ramasser de nouveaux items qui seront stockés dans votre sac. Le sac à dos de niveau 1 est assez petit mais permet néanmoins d’ajouter quelques items supplémentaires (grenade, fumigène, bande de soin, boisson énergétique, munitions etc.). Il faudra privilégier les sacs à dos de niveau 2 ou 3, permettant d’ajouter beaucoup plus d’éléments en espérant survivre assez longtemps pour les utiliser.

Les niveaux ne sont pas cantonnés qu’aux sacs à dos ! Il est également possible de trouver des gilets pare-balles et des casques de plusieurs niveaux pour une meilleure protection de votre personnage. Dans PUBG, il est également possible de trouver des pantalons, des maillots, des blousons en cours de partie qui permettront de personnaliser instantanément votre protagoniste.

Nous vous conseillons de bien faire attention aux niveaux d’équipements trouvés lorsque vous farmer les environnements autour de vous, car cela change réellement quelque chose au gameplay du jeu.

Maintenant que vous êtes partiellement équipés, vous voyez un message indiquant que la zone se rétrécira dans 5 minutes ! A ce moment, il est conseillé de regarder la carte du jeu en appuyant sur le bouton back et de dénicher à quel endroit se trouve la zone safe entourée en blanc sur le planisphère. Si vous avez de la chance, la zone safe sera à côté de vous . Dans le cas contraire, il va falloir courir ou trouver un véhicule en évitant de vous faire tuer par les autres joueurs mais également éviter la zone rouge de bombardement et le gaz toxique sur l’île. Car il n’y a pas que les joueurs qui veulent votre mort mais également un gaz toxique qui se rapproche de plus en plus de vous, visible par le biais d’un cercle bleu sur la carte. Si vous êtes en zone de danger toxique, vous  tressaillez et perdez des points de vie jusqu’à ce que mort s’ensuive si vous ne disposez pas d’un bandage ou d’une trousse de soins ! D’ailleurs, nous conseillons aux joueurs loin de la zone de sécurité (safe) de longer les routes où se trouvent régulièrement divers véhicules (4×4, vieille R12, moto, buggy) permettant d’atteindre le cercle blanc plus rapidement.

De ce côté-là, PlayerUnknown’s Battlegrounds se veut réaliste à plusieurs points de vues. Les véhicules fonctionnent à l’essence et consomment du carburant à chaque fois que vous les utilisez. Si certains véhicules possèdent un réservoir assez plein, d’autres seront quasiment vides. Dans ce cas, il est conseillé de changer de véhicule si vous en trouvez un autre en chemin, ou alors de fouiller les environnements proches en espérant tomber sur un jerrican d’essence permettant de continuer votre road trip en toute sécurité. Posséder un véhicule dans PUBG est un gage de sécurité. Un ennemi vous tire dessus ? Alors foncez sur lui et écrasez-le pour lui montrer qui est le patron ! Une fois l’ennemi mort, nous vous conseillons de descendre du véhicule et de fouiller son corps pour voir ce qu’il possède ! Sait-on jamais, il a peut-être des trousses de soins, des accessoires pour vos armes ou de l’essence.

Si un véhicule peut être un gage de sécurité quand vous êtes visé par un ennemi, cela peut être aussi handicapant quand vous êtes entrain de farmer pour trouver de l’équipement ou de l’essence. Pourquoi ? Prenons un exemple tout simple : vous êtes blessé, mais en voiture, et vous cherchez un bandage, des trousses de soins ou un jerrican pour votre véhicule qui manque de carburant et vous voyez au loin un quartier résidentiel avec de nombreuses maisons. Vous garez votre véhicule puis courez vers la porte d’entrée, ouverte. La porte est ouverte, la maison a donc été fouillée par quelqu’un d’autre, mais cette personne est-elle encore là ? C’est toute la question que le joueur se pose à ce moment. Si un ennemi est présent, il aura un avantage ! Pourquoi ? Car il aura entendu le bruit du moteur de votre véhicule et saura que vous arrivez… Il vous attend peut-être caché derrière une porte, en haut des escaliers ou accroupi dans une baignoire avec son arme pointée sur la porte de la salle de bains qu’il attend fébrilement que vous ouvriez. Au petit bonheur la chance, vous allez soit mourir soit survivre si le joueur en face de vous est mauvais ou s’il possède moins de santé que vous. Dans tous les cas, si vous êtes blessé et que vous trouvez un bandage ou des packs de santé dans la maison, il faudra sélectionner l’item en appuyant sur Start puis sur la gâchette RB puis sur X pour l’utiliser ou alors utiliser tout simplement le raccourci avec le pad directionnel en appuyant longuement sur la flèche du bas. Comme vous pouvez le voir, certaines actions sont plus problématiques à faire à la manette qu’au clavier et à la souris et les soins ne sont pas le seul souci.

Pour revenir au gunfight, avouons que lors des combats au corps à corps, les ennemis prennent facilement leurs balles et il est plutôt rare de louper sa cible si un joueur vous attend caché dans un coin. Néanmoins, PlayerUnknown’s Battlegrounds vous fera traverser des champs, des forêts, des villes et il ne sera pas toujours évident de tuer la personne en face de vous à une distance plus éloignée ! Pourquoi ? La réponse ci-dessous !

Les Noobs désavantagés et les soucis techniques

En voyant le titre, je perçois déjà quelques ricanements. Mais revenons au sujet du paragraphe précédent ! Pourquoi il n’est pas toujours évident de tuer la personne en face de vous en environnement ouvert ? Et pourquoi les noobs vont avoir plus de mal que les autres sur Xbox One ? Car si sur PC, il est possible d’activer la visée automatique, sur Xbox One l’option n’est pas disponible pour le moment et il faudra se montrer précis en cas de duel lointain avec un ou plusieurs ennemis. Il ne sera pas rare de voir quelques duels d’anthologie durant lesquels les joueurs n’arrivent pas à se tirer dessus. Et la visée automatique n’est pas le seul souci des gunfights. En effet, dans PlayerUnknown’s Battlegrounds, le joueur voit son personnage à la troisième personne, vision avec laquelle il n’est pas toujours évident de tirer. Pour passer en vue FPS, il suffit d’appuyer une fois sur la gâchette RB ; néanmoins si le joueur dispose d’un viseur, celui-ci ne sera pas toujours opérationnel via cette touche. Pourquoi ? Aucune idée… Mais dans ce cas précis, il faudra appuyer trois fois sur la gâchette avant que le viseur holographique de l’arme ne soit visible à l’écran en mode FPS. Autant dire qu’en terme d’ergonomie, la version Xbox One a encore des progrès à faire car le temps de passer en vue FPS avec le viseur holographique, l’ennemi aura tout le temps de tuer la personne en face de lui.

Alors, si vous assistez à ce genre de scènes mémorables avec un gunfight improbable, nous vous invitons à vous allonger dans un buisson ou à vous cacher derrière un arbre pour vous délecter de ce moment. Au final, vous passerez un bon moment et vous n’aurez pas deux ennemis à abattre mais qu’un seul une fois le duel fini. De plus, le joueur en face aura certainement sa vie quelque peu entamée. Oui c’est fourbe, mais rappelez-vous que vous êtes cent joueurs sur la carte et qu’il faut essayer de finir en étant le dernier survivant.

Si la visée automatique n’est pas disponible sur Xbox One pour le moment, il en va de même pour les grenades à envoyer. Il faudra se montrer précis pour toucher les ennemis face à vous ! Certains joueurs apprécieront le côté réaliste du jeu en l’état actuel quand d’autres joueurs rageront en raison de ce manque de précision. Mais là n’est certainement pas le point le plus problématique du jeu. Le gros souci de PUBG est le lag, les soucis de textures tardives ou encore les crashs ! Si nous avons esquissé quelques problèmes en début d’article sur PlayerUnknown’s Battlegrounds, nous allons en parler plus longuement ici. Bluhole et Microsoft ont souhaité sortir le jeu avant les fêtes de Noël pour le plus grand plaisir des joueurs… Pas sûr… De notre côté, nous privilégions le côté pécuniaire du jeu en cette période de fin d’année, aspect sur lequel les développeurs ne pouvaient pas passer à côté ! Si le choix de sortir PUBG en cette période faste est en théorie une bonne idée, il aurait été souhaitable de sortir le jeu avec une meilleure optimisation ! Si en l’état actuel PlayerUnknown’s Battlegrounds est plaisant à jouer, il manque cruellement d’optimisation sur Xbox One S comme sur Xbox One X (même si cette dernière s’en sort mieux).

Nous avons déjà parlé des soucis de textures qui apparaissent tardivement sur les bâtiments et les environnements en début de partie mais qui s’améliorent une fois notre personnage au sol. Toutefois, il y a également des soucis de framerate dans PUBG ! A certains endroits, comme dans une forêt dense ou dans un quartier résidentiel énorme, il arrive par moments que le titre atteigne péniblement les 15 images par seconde. Cela se ressent avec un personnage lent faisant des sobres sauts ! A côté de cela, le titre possède également des soucis de lag : il ne sera en effet pas rare de voir notre personnage avancer puis reculer, voire de freezer avec un message à l’écran indiquant « Lag détecté » ! Si malgré cela, la partie se passe bien et que vous survivez assez longtemps en espérant atteindre le top 10, voire être le dernier survivant de cette manche, un autre problème peut venir gâcher la fin de partie avec un crash du jeu sur Xbox One qui s’annoncera avec un écran freeze et un bruit de tondeuse à gazon avant de vous renvoyer sur le menu de la console… Au final, il faudra relancer le jeu PlayerUnknown’s Battlegrounds qui vous demandera si vous souhaitez retourner dans la partie quittée malgré vous. Si vous acceptez de revenir dans la partie, deux cas de figures s’offrent à vous : le premier sera présenté sous forme d’ennemis aveugles qui ne vous auront pas vu et vous pouvez alors reprendre la partie comme si rien ne s’était passé, à l’endroit même où vous l’avez laissée! Ou alors vous reviendrez dans le jeu avec un écran vous indiquant que vous êtes mort alors que vous étiez à l’accueil de la Xbox One. Le jeu a certes planté mais votre personnage est resté dans la partie, figé en attendant votre retour, et certains ennemis ne se sont pas gênés pour profiter de cette aubaine et vous tuer malgré votre absence… C’est dommage de survivre 20 à 30 minutes dans le jeu face aux ennemis, aux gaz toxiques et aux bombardements pour mourir bêtement à cause d’un crash du jeu ! Alors certes, le jeu PlayerUnknown’s Battlegrounds est en early access mais il aurait été plus plaisant pour les joueurs d’attendre un ou deux mois supplémentaires pour une version plus stable.

Aujourd’hui, malgré les nombreux défauts du jeu et son manque d’optimisation, le gameplay reste plaisant et on attend avec impatience les prochaines mises à jour qui permettront d’en profiter dans de meilleures conditions. Pour rappel, PUBG pèsera au final un peu plus de 30 Go de données et ne pèse actuellement que 10 Go. Il reste donc 20 Go à venir où s’emmêleront une stabilité des serveurs, une meilleure gestion du framerate ainsi que de nouvelles maps comme la carte désertique attendue au cours de l’année 2018 sur Xbox One.

Les récompenses de jeu et les loots

Si, dans l’aventure PlayerUnknown’s Battlegrounds, l’ensemble du gameplay est lié à la survie et aux meurtres entres amis avec beaucoup de farm pour trouver des armes, des pièces d’équipement et accessoires, il sera également possible de trouver de temps à autre des caisses de largage envoyées directement par un avion sur l’île ! Si vous êtes proche du largage, celui-ci sera visible par un fumigène rouge et si vous êtes malheureusement éloigné, il faudra regarder dans les airs pour voir où tombera la caisse. Cette livraison spéciale des airs a une importance capitale car elle regorge souvent d’une arme puissante et d’articles de niveau 3 (casque, gilet pare-balles, etc.), très rares sur la carte.

Après une petite mise au point sur le largage aérien, je vais maintenant vous parler des points nommés les « BP » que vous gagnerez en jouant. Ceux-ci sont attribués en fonction du nombre de frags effectués dans la partie, du nombre de points de vie qu’il vous reste ainsi que de votre rang. En gros, les joueurs finissant dans le top 10 avec plusieurs frags gagneront quelques centaines de points BP quand les autres joueurs morts rapidement en gagneront seulement quelques dizaines.

Si nous ne faisons pas forcement attention aux points BP en début d’aventure, ces derniers auront pourtant une utilité dans la page d’accueil du jeu au niveau de la zone récompense. A cet endroit, il est possible de dépenser vos points BP pour acheter une mallette disposant d’un objet unique (chaussure, T-shirt, casquette, etc.). Le système de loot payant en BP devient vite gourmand. Si la première mallette ne coûte que 700 points BP, la deuxième coûtera la modique somme de 1400 BP quand la troisième vous demandera 2800 points BP et ainsi de suite jusqu’à atteindre des sommes très élevées. Vous l’avez compris, le système de loot oblige le joueur à faire de nombreuses parties pour espérer débloquer des items cosmétiques via les mallettes pour personnaliser de façon singulière votre personnage. Néanmoins, les développeurs de Bluehole ont également pensé aux joueurs occasionnels et remettent une première mallette à débloquer pour 700 points BP tous les lundis : ouf, les développeurs n’ont pas cédé à l’appel du micro-paiement !

Verdict : On va attendre

Si PlayerUnknown’s Battlegrounds vous fait de l’œil et que vous bénéficiez d’un ordinateur, nous vous conseillons de rester sur cette version, bien plus facile à jouer au clavier et à la souris, et bien mieux optimisée à l’heure actuelle ! Si vous ne possédez qu’une Xbox One, nous vous conseillons d’attendre 2018 avant de franchir le pas, malgré une demande incessante de vos potes qui vous attendent pour jouer ensemble. Car aujourd’hui, pour 25 à 30€, vous aurez un jeu en early access avec un gameplay plaisant mais aussi avec de nombreux soucis techniques qui gâcheront le plaisir de jeu ! De plus, vous ne disposerez que d’une seule carte pour le moment. Si malgré tout vous êtes tenté et vous souhaitez  franchir le pas, nous vous conseillons d’essayer le titre chez un ami pour vous rendre compte de l’avancement du jeu sur Xbox One. Nous vous rappelons que PlayerUnknown’s Battlegrounds est toujours en cours de développement et que de nombreux changements et améliorations arriveront durant l’année 2018 ! En attendant, nous espérons que les mises à jour arriveront très rapidement pour stabiliser les serveurs et les soucis de lag.