Le PlayStation VR dépasse le million

ps vr
2016 était à coup sûr l’année de la VR. Pour ainsi dire, tous les casques de réalité virtuelle les plus performants sont sortis l’année dernière. Et maintenant ? La révolution a-t-elle commencé ? Les développeurs sont-ils plus attirés ? Difficile à dire, mais le premier bon chiffre est là, et c’est Sony qui le dégaine.

Même si les chiffres étaient verrouillés, tout indiquait que Sony serait le premier dans cette course. D’abord par le prix de son casque, mais aussi grâce à son parc de consoles. C’est d’ailleurs officiel, Sony annonce que le PlayStation VR a dépassé le million de ventes. Un gros chiffre certes, mais un chiffre peut-être en décape des estimations du constructeur. En effet, Jim Ryan (Sony Interactive Entertainment Europe) renvoie ce chiffre à « un bon départ ». Cependant, si ce million a paru long à atteindre, il n’en est rien. Sony annonce qu’en février, il y avait déjà 915 000 possesseurs de PlayStation VR.

Maintenant, c’est à la seconde vague de jeux d’envoyer du lourd. Si les joueurs PlayStation VR pouvaient compter sur Until Dawn : Rush of Blood, Batman Arkham VR et Resident Evil 7, d’autres jeux arrivent. En tête de cette deuxième vague de jeux, il y a Farpoint. On note d’ailleurs que ce dernier a occupé la seconde place dans les charts. Une place qui en dit long sur le nombre de joueurs PlayStation VR. D’ailleurs, d’après les statistiques, un joueur VR achète en moyenne cinq jeux VR. On attend donc la seconde vague avec impatience, qui devra rebooster les chiffres de vente du casque. Car si celui-ci a atteint les 915 000 unités vendues en février, cela veut également dire qu’il est en perte de croissance. Pour convaincre le public, il n’y a rien de plus simple : il faut des jeux qui ne fassent pas office de démo. Farpoint semble être de cela. Espérons que l’E3 2017 porte sur plusieurs jeux de ce style également.

 

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse