PlayStation VR peut maintenant lire des vidéos

ps vr
Si la réalité virtuelle qui s’abat sur nos consoles/PC est assez tentante, le prix refroidit d’un coup. Il faut tout d’abord avoir une machine aux reins solides, il faut donc un bon PC ou une PS4 Pro. Ensuite, il faudra acheter le casque en question, ce qui peut monter jusqu’à 800 €. Sony a voulu incarner le casque de réalité virtuelle premier prix, avec un casque à 400 €. Il faut tout de même compter en plus le prix d’une caméra PlayStation et des PlayStation Moves. Cependant, malgré ces accessoires à acheter en plus, l’offre semble séduire déjà pas mal de clients. D’autant que le casque ne sert pas qu’à jouer, mais aussi à regarder des vidéos. Enfin il devait, puisqu’au lancement du casque, le PlayStation VR n’arrivait pas à lire les vidéos 360° de YouTube. C’est désormais corrigé par Sony, le PS VR peut lire des vidéos.

Si certaines personnes avaient pu déjà se procurer le patch, d’autres étaient encore bloqués. La mise à jour 1.09 permet désormais de lire les vidéos 360° de YouTube sans souci. Ce genre de médias permet de très vite comprendre les possibilités de la réalité virtuelle, et de s’aventurer sur Mars gratuitement. Un moyen de découvrir la réalité virtuelle facilement et gratuitement, en attendant plus de jeux compatibles. Si la liste des jeux est déjà longue, on attend tout de même des titres plus importants, plus longs et utilisant véritablement les possibilités du PS VR. Ce sera sans doute le cas avec le prochain Resident Evil 7.

Pour le moment, difficile de voir quel casque l’emporte réellement. Les estimations d’il y a quelque mois par SuperData donnaient 2 millions de ventes de PS VR pour l’année. Or, la société a revu ses chiffres à la baisse, avec seulement 750 000 casques qui se seraient écoulés. Sony ne serait pas le vainqueur, puisqu’il serait battu par Samsung. Le géant coréen propose en effet le Gear VR, nettement plus accessible, car fonctionnant sur smartphones. D’autant plus que le prix du casque est à moins de 100 €.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse