Pokémon Soleil et Pokémon Lune

Pokémon Soleil

3DS

Pokemon Soleil et Lune – Les nouveaux Pokemon, top ou flop ?

Pokémon Soleil et Pokémon Lune
Le temps passe, les générations avancent, les Pokemon changent mais les fans sont toujours là ! Pokemon avance avec une nouvelle flopée de créatures dans son édition « Pokemon Soleil et Lune », cependant n’approche-t-on pas de la fin de cette série culte ? Manque d’originalité ou surplus de créativité, c’est le débat auquel on a essayé de répondre.

Les formes « Alola »

Au rayon des nouveautés de Pokemon Soleil et Lune, on retrouve les fameuses formes d’Alola qui ont tant fait parler d’elle sur les réseaux sociaux. En plus des Pokemon spécifiques de la région, il semblerait que certaines espèces se soient adaptées à l’environnement de l’archipel dans laquelle notre protagoniste se balade. Elles proviennent principalement de la région de Kanto, la région de la première génération, et si certains y verront un manque d’originalité ou une licence à bout de souffle, d’autres y trouveront de l’ingéniosité à n’en pas douter.

Parmi cette génération chère à l’enfance de bon nombre d’entre nous, on retrouve des Pokemon qui ont profité de ce second souffle pour s’offrir une nouvelle jeunesse. Le Goupix d’Alola et surtout son évolution en Feunard ont récupéré un type glace qui leur convient parfaitement, Ossatueur qui était déjà bien badass, n’a jamais été aussi classe qu’avec ses flemmes bleues aux extrémités de son os. Idem pour Sabelette et son évolution en Sablaireau.

Cependant, si certains des Pokemon ont profité aux maximum de cette version Soleil et Lune, d’autres sont devenus de véritables mèmes sur le net. Grotadmorv ne fait plus peur à personne avec son allure de pâte à modeler, le Persian d’Alola a un peu forcé sur la gamelle, quant à Raichu on se passera de commentaires. Cependant, le champion toutes catégories confondues reste sans conteste le Noadkoko d’Alola, dont le type dragon n’aura pas suffi à le rendre moins ridicule. Les formes d’Alola c’est une bonne idée, mais pas pour tout le monde.

x360-qvq

Les Pokemon made in Alola

Si on met les formes d’Alola de côté, on découvre qu’une nouvelle génération vient pointer le bout de son nez sur les îles de Soleil et Lune. La plupart d’entre eux sont globalement bien trouvés tandis que d’autres ont de quoi surprendre, et pas qu’un peu. Dans la catégorie des belles surprises, on démarre avec les starters. Si Flamiaou et Otaquin ont leurs styles bien à eux avec des dernières évolutions assez singulières, la star de cette génération reste le starter plante Brindibou qui explose les scores. Les légendaires de ces versions, que ce soit Lunala comme Solgaleo tout le monde devrait y trouver son compte.

Contrairement aux derniers opus ou l’on a pu retrouver des Pokemon trousseau de clef, en forme de table ou de bougie, cette fois-ci un effort plus conséquent semble avoir été fait. Par exemple, le Pokemon Bourrinos a le même style qu’un Tauros, mais avec des spécificités bien à lui, Malamandre est vraiment pas mal dans la catégorie « dark », tandis que Ekaïser, Silvallié, Type:0, Sarmuraï, ou Quatermac viennent compléter le roster « puissance et badass ». Une flopée de monstres intéressants, classes et plein de ressource, mais loin d’être parfait. Dans le style d’un Chelours qui porte vraiment bien son nom, Tarenbulle que l’on se passera bien de rencontrer, ou Prédastérie et son style particulier, le soleil d’Alola n’offre pas que de bonnes choses à attraper. Il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs, et visiblement très peu font l’unanimité.

pokemon-soleil-lune-ekaiser

Que peut-on donc penser de cette nouvelle génération de Pokemon ? Les formes « Alola » des Pokemon de Kanto sont globalement bien trouvées, c’était plutôt ingénieux de réussir à faire du neuf avec du vieux bien que certains d’entre eux auraient mieux fait de ne pas migrer vers Alola. Quant aux Pokemon spécifiques de cette région, il y a une belle quantité de belles trouvailles, avec par exemple des évolutions alternatives à des Pokemon (comme le petit Rocabot), et d’autres nouveautés qui ont bien rafraîchi la licence. Cependant, là encore on se passerait bien de certains d’entre eux qui viennent ternir un peu ce Pokedex Soleil et Lune. Comme dans chaque nouvel opus, on retrouve de bons et de mauvaises surprises, permettant à ce nouveau jeu de suivre la trajectoire des précédents pour notre plus grand plaisir.

2 Commentaires

  1. Photo du profil de Sams

    ça fait bien longtemps que j’ai lâché Pokémon… Je trouve les nouveaux Pokémon de plus en plus moche au fil des jeux… Je suis peut être devenu trop vieux. J’avais eu le rouge quand j’étais gosse et j’ai dû y rejouer avec Pokémon Rubis et le Y (ou X) je sais plus, mais les jeux ne m’avaient pas marqué

    • Photo du profil de Drogbinho

      J’ai aussi eu du mal avec les dernières générations, mais le fait que X/Y et Soleil/Lune reprennent la première génération facilite le truc. On est pas trop dépaysé avec ceux là

Laisser une réponse