TEST – Pokkén Tournament DX Edition : Enfin à la hauteur sur Nintendo Switch?

Nintendo Switch

Nintendo n’a jamais caché son désir d’offrir une seconde chance à certains titres issus de la Wii U sur la Nintendo Switch. Après un excellent Mario Kart 8 Deluxe et Splatoon 2, la firme Nintendo nous propose de replonger dans le tournoi des Pokémon avec le jeu Pokkén Tournament DX. Alors que propose cette version Nintendo Switch ? La réponse ci-dessous !

LES DIFFÉRENCES WII U ET NINTENDO SWITCH.

La première question que tout joueur se pose est : quelles sont les différences entre Pokkén Tournament de la Wii U et Pokkén Tournament DX de la Nintendo Switch ? Visuellement, le saut entre la version DX et la version originale n’est pas exceptionnel au niveau des graphismes. Ils sont certes légèrement plus fins mais cela s’arrête là… On sent que les développeurs ont préféré se concentrer sur la stabilité du jeu avec un frame rate de 60 fps en mode télévision et de 30 fps en mode nomade ! Un choix plutôt compréhensible pour un jeu de combat mettant en avant les Pokémon ! D’ailleurs parlons-en de ces créatures : si dans Pokkén Tournament, on pouvait compter sur 14 Pokémon sur les 721 connus, dans la version Pokkén Tournament DX, ils sont un peu plus nombreux avec l’ajout de Cradopaud, Darkrai, Cizayox, Pingoléon et Archéduc.

Au final, le listing complet comprend une vingtaine de Pokémon qui sont : Pikachu, Dracaufeu, Carchakrok, Suicune, Ectoplasma, Jungko, Lucario, Roussil, Lugulabre, Mackogneur, Brasegali, Dimoret, Gardevoir, Cradopaud, Darkrai, Cizayox, Pingoléon, Archéduc et un Pikachu catcheur (oui, vous avez bien lu…).

Autre nouveauté dans cette version via l’apport d’un mode de combat en 3 Vs 3 mais également  un nouveau mode avec des défis journaliers à réaliser. Dans le mode défis, on vous impose votre Pokémon de combat et son soutien… Mais nous verrons ça plus tard dans le test.

DE TEKKEN A POKEMON

Le jeu Pokkén Tournament DX est une fusion de deux marques historiques dont la rencontre semble improbable ! Le titre puisse son inspiration dans Pokémon mais également dans la série Tekken… Cela semble bizarre au premier abord mais rien d’étonnant pour un jeu développé par Bandai/Namco habitué aux jeux de combat (Tekken, Dragon Ball Fighterz, Naruto) ! Pour les personnes inquiètes, sachez que le mix des licences fonctionne plutôt bien.

L’aventure démarre et nous faisons la connaissance de Nia, une charmante dresseuse qui nous accompagnera tout au long de notre périple ! Après nous avoir demandé de préciser le genre de notre dresseur et de personnaliser ce dernier, Nia nous demande d’écrire notre nom avant de pouvoir sélectionner notre Pokémon et de rentrer dans le vif du sujet avec Pokkén Tournament DX.

Nous sommes à présent devant une carte gigantesque en apparence… Car oui, si cette topographie semble promettre une grande aventure solo, cela reste un trompe-l’œil car la carte propose un mode entraînement, du versus local, du versus en ligne, des combats rapides contre l’intelligence artificielle et le mode défis !

A LA DECOUVERTE DU GAMEPLAY

Nous voici donc devant la carte, Nia nous invite à essayer le mode entraînement pour apprendre les commandes des touches et les différentes phases de jeu ! Car si le jeu semble accessible au premier abord, le mode entraînement ne sera pas de trop pour apprendre à gérer le gameplay de Pokkén Tournament DX ! Au programme, le mode entraînement nous apprend à utiliser les Pokémon, à maîtriser les Pokémon de soutien pendant les combats, à utiliser la jauge de synergie et nous présente les différentes phases de jeu !

D’ailleurs, parlons-en des phases du jeu qui change le gameplay du tout au tout ! Nous débutons le combat en « phase de terrain », ce qui correspond à des combats en 3D libre dans toute l’arène et cela peut rapidement passer en « phase de duel » après quelques pokecombos bien placés ! Dans cette phase de duel, nous nous retrouvons dans un face à face assez classique en vue 2D dont le but est d’enchaîner les coups directs pour mettre KO le Pokémon adverse !

D’ailleurs, lors des combats, nous voyons deux jauges se charger petit à petit à l’écran ! La première est la jauge de synergie qui permet à notre Pokémon de lancer une attaque de grande ampleur quand elle est totalement chargée. Les attaques synergies sont différentes d’un Pokémon à l’autre mais les dégâts générés contre votre adversaire sont énormes !

La deuxième jauge permet d’appeler son Pokémon de soutien qui apparaîtra quelques secondes à l’écran pour vous aider à vaincre votre ennemi ! Néanmoins, ce n’est pas dans le mode entraînement que nous pouvons voir l’étendue des Pokémon de soutien… Pour cela, il faudra se rendre dans les combats solo ou sur le mode multijoueur local/online !

A chaque début de combat (hors mode ligue Ferrum), il faudra choisir son Pokémon principal et son équipe de Pokémon de soutien ! Pourquoi équipe ? Car les soutiens sont au nombre de deux et il faudra choisir quel soutien pourra venir vous aider avant chaque début de combat. Attention a bien choisir ses Pokémon de soutien car tous ne sont pas égaux et ceux-ci sont divisés en trois catégories :

  • Attaque : les soutiens d’attaque sont des Pokémon qui entrent en conflit avec votre adversaire lui ponctionnant quelques PV.
  • Renfort : les soutiens de renfort permettent à votre Pokémon de voir ses compétences renforcées (bouclier de garde plus solide, possibilité d’effectuer un double saut, etc.).
  • Entrave : Les Pokémon d’entrave attaquent votre adversaire avec des effets néfastes comme une vitesse de déplacement diminuée ou une défense plus faible.

Comme vous pouvez le constater, les Pokémon de soutien ont une importance primordiale dans le combat et il ne faudra pas les négliger ! Il faudra aussi faire attention à la jauge de charge des Pokémon de soutien qui diffère d’un Pokémon à l’autre, allant d’une charge faible ou normale à une charge rapide permettant d’appeler plus vite votre soutien aux combats…

Vous voilà maintenant fin prêts à combattre dans tous les modes de jeu… Néanmoins, il reste encore quelques détails sur le gameplay à approfondir, comme les points de compétences.Quand vous gagnez des combats, il n’est pas rare de débloquer des points de compétences pour votre Pokémon ! Ces points seront à dépenser dans quatre catégories nommées attaque, synergie, stratégie et défense ! Une fois utilisés, votre Pokémon devient de plus en plus puissant, permettant d’utiliser son attaque synergie plus rapidement ou encore d’avoir un bouclier de défense plus solide…

LA LIGUE FERRUM

Après quelques entraînements et combats en solo, nous voilà prêts à partir combattre dans la ligue Ferrum ! Ici, nous démarrons le mode histoire même si cela ne reste qu’un prétexte en arrière-plan car il n’y a qu’une bribe de scénario et l’ensemble du jeu n’est qu’une excuse pour se taper dessus !

Au début du tournoi, notre dresseur et son Pokémon démarrent la Ligue Ferrum au rang D, appelé également ligue verte ! La ligue verte est une ligue débutante où combattent 40 dresseurs. Ici, il faudra gagner de nombreux duels pour finir dans le top 8 de la ligue ! A ce moment-là, vous déverrouillerez le mode tournoi où se combattront le top 8 des dresseurs dans une épreuve qualificative. Le principe est simple, si on bat le dresseur en face de nous, on accède au combat suivant et si on perd… On finit malheureusement dans le top 8… Le but étant de vaincre tout le top 8 pour devenir le champion de la ligue verte et ainsi débloquer la ligue bleue (rang C).

Bien évidemment la ligue bleue (rang C) sera bien plus difficile que la ligue verte… Ici, nous ferons face à des dresseurs plus évolués qui n’hésiteront pas à utiliser leur jauge de synergie ou même les Pokémon de soutien ! D’ailleurs, la ligue de rang C démarre le tournoi avec 60 dresseurs (alors que la ligue verte n’en comptait que 40) et il sera plus difficile d’atteindre le top 8 de cette ligue.

Vous l’avez compris, le tournoi appelé Ligue Ferrum n’est qu’un prétexte pour se taper dessus et il faudra gravir toutes les ligues pour devenir le champion toutes catégories ! D’ailleurs, il y a quatre ligues en tout et pour tout ! La ligue verte réservée aux débutants, la ligue bleue pour les personnes ayant déjà tâté quelque peu Pokkén Tournament DX, la ligue rouge pour les joueurs déjà bien à l’aise et la ligue Chroma réservé à l’élite des dresseurs.

La dernière ligue sera le tournoi le plus long et le plus dur à faire ! Pourquoi ? Car il y aura 90 dresseurs enregistrés pour se combattre. Bien évidemment la difficulté sera au rendez-vous et tous les coups sont permis pour gagner…

BOOSTS, COMPETENCES ET PERSONNALISATION

Vous avez effectué de nombreux combats et vous vous êtes aperçu que dans certains modes de jeu des boîtes de boost aléatoires apparaissaient dans l’arène ? Vous avez bien vu et celles-ci sont regroupées en trois catégories ! Les boîtes bleues permettent un boost de la jauge de synergie, les boîtes vertes permettent au Pokémon de récupérer des PV et les boîtes rouges permettent à votre créature d’être dans un état positif avec une force décuplée, une meilleure protection etc.

Ces atouts peuvent renverser le cours d’un duel mais également modifier votre note en fin de combat et l’argent que vous empochez ! La note varie d’une à cinq étoiles et prend en compte les attaques, la défense, la technique et les bonus récupérés lors d’un combat ! Plus la note étoilée est élevée, plus vous gagnerez d’argent permettant de personnaliser votre dresseur !

Pour la personnalisation de votre dresseur, il suffira de se rendre au village où il sera possible de modifier pas mal d’éléments comme :

  • Votre coupe de cheveux
  • Votre oreillette
  • Vos vêtements
  • Vos lunettes et même quelques accessoires (écharpe, collier à fleur etc.).

Pour acquérir tout cela et créer un dresseur à votre image, il faudra dépenser votre argent durement gagné lors des combats ! Sachez qu’il est également possible de gagner des récompenses pour la personnalisation du dresseur ou des titres via le mode défis.

Le mode défi est un mode journalier où votre Pokémon et vos soutiens sont fournis d’office ! Ici, il faudra gagner les combats pour débloquer de nouveaux vêtements et accessoires. Et si la chance est avec vous ? Il sera même possible de débloquer des vêtements et des accessoires très rares seulement déblocables via un code !

Pour les intéressés, sachez que Nintendo offre quelques codes spéciaux pour télécharger divers vêtements sur leur site officiel ici.

Voilà, je pense avoir fait le tour sur Pokkén Tournament DX et il est maintenant temps de rendre mon verdict !

CONCLUSION

Pokkén Tournament DX est un titre utile pour les amateurs de la série, pas forcément habitués aux jeux de combat ! Celui-ci leur permettra de placer quelques combos et de s’amuser de nombreuses heures sur un jeu facile d’accès. Autant dire que Pokkén Tournament DX réussit son pari en pouvant plaire aux plus jeunes joueurs mais également aux fans de la série malgré un contenu tout juste correct… Et si vous êtes un joueur exigeant ? Ou si pour vous le contenu compte ? Notre conseil sera de donner tout de même une chance au jeu en le testant chez un ami avant un éventuel achat car malgré son côté plaisant et son univers Pokémon, le titre possède néanmoins quelques zones d’ombre comme un mode solo assez répétitif et des combats pas toujours rythmés ! Les points négatifs ne s’arrêtent pas ici, car on pourrait également parler d’un aliasing qui se fait malheureusement ressentir de temps en temps. Toutefois, l’opus Pokkén Tournament DX  sur la Nintendo Switch reste le plus complet pour le moment et se montre supérieur à la version Wii U sur de nombreux points ! Quant aux combats en local ou en ligne, ils  sont toujours plaisants à faire et d’une fluidité à toute épreuve !

Points positifs

  • Des nouveaux Pokémon
  • Une campagne solo correcte
  • Une prise en main instinctive
  • Une fluidité à toute épreuve
  • Jouable à deux, n’importe où, en mode nomade.
  • Le mode en ligne

Points négatifs

  • Un aliasing qui pique les yeux
  • Un mode solo sympathique mais répétitif
  • On aurait aimé plus de nouveautés dans cette édition DX
  • Seulement 21 Pokémon...
7

Bon