PREVIEW Darksiders Genesis : On a joué au spin-off de la saga Apocalyptique

Nintendo Switch PC PS4 Xbox One
THQ Nordic, anciennement Nordic Games, continue de capitaliser sur sa licences phare, Darksiders. Après un 3ême opus plutôt bien accueilli par la presse et les joueurs, Darksiders Genesis pointera le bout de son nez le 5 décembre 2019. Nous avons eu l’occasion d’essayer le titre durant une demi heure lors de la Paris Games Week.
Darksiders GenesisIntroduction

Après nous avoir servi trois jeux d’action/aventure de qualité, ce spin-off tente sa chance du côté des Hack’n Slash. Bien que le jeu ne comporte pas de système de classe, deux frères de l’apocalypse sont jouables, War et Striffe. Le premier nous offre un gameplay assez lourd, War étant plus lent que son frère. Cette lourdeur est compensée par des dégâts plus importants au corps à corps . Striffe quant à lui, est beaucoup plus mobile, dynamique et ses deux armes à feux permettent de maintenir une bonne distance entre les ennemis et le joueur. Les deux personnages offrent des possibilités différentes en combat et se complètent assez bien. La jouabilité propose deux styles de jeux différents qui prendront plusieurs heures pour être maîtrisés. D’ailleurs, il est possible d’alterner entre War et Striffe à tout moment et ce, même en plein combat.

Du Hack’n slash, le jeu n’emprunte que les combats. Ainsi l’aspect jeu de rôle de Darksiders Genesis n’est pas très développé. Quand bien même il est possible d’améliorer ses attaques et de ramasser des objets sur les cadavres de nos ennemis, il n’est pas question ici de looter de l’équipement, de jouer sur les statiques de nos héros ou encore de créer le meilleur build possible.

Explore moi si tu peux

Darksiders Genesis ne renie pas complètement ses origines, loin de là. Exploration et plate-forme sont toujours présentes dans le jeu. Les environnements du titre sont assez grands et il ne faut pas hésiter à tout explorer, afin de gagner de l’or et d’ouvrir des coffres secrets. D’ailleurs, les niveaux sont assez agréables à parcourir bien que les phases de plate-forme ne soient encore abouties. Par exemple, l’angle de caméra offert par la 3D isométrique ne permet pas toujours de bien appréhender les distances entre deux plateformes.

Les niveaux ressemblent également à ce qui nous était proposé dans les premiers Darksiders. Ainsi, il faut ouvrir actionner des interrupteurs et autres leviers pour pouvoir progresser dans le jeu. Globalement, les développeurs ont réussi à garder ce qui faisait le charme de Darksiders tout en proposant un style de jeu complètement différent.

Une DA au top, une technique qui flop

Dès le premier coup d’œil, on reconnaît la patte Darksiders. Que ce soit les deux héros, les décors ou encore les ennemis, le soft dispose d’un certain cachet. Dans un monde où les jeux misent de plus en plus sur la technique brut plutôt que sur une direction artistique soignée, Darksiders Genesis marque des points. La technique, quant à elle, n’a pas reçu le même soin que la direction artistique. Elle semble bien perfectible à quelques semaines de la sortie du jeu. En effet, le framerate est assez capricieux et les chutes d’images par secondes sont assez fréquentes. Ajouter de l’aliasing un peu partout sur les décors et on obtient une jeu bien en deçà de ce qui se fait en 2019. Espérons que les développeurs aient le temps de régler ces problèmes qui à terme, peuvent entacher l’expérience de jeu.

Darksiders Genesis

Conclusion

Certainement pas le jeu de l’année, Darksiders Genesis a tout de la bonne surprise. Plaisant à jouer, possédant une direction artistique soignée et offrant une expérience en solo ou coop, nul doute que le soft de THQ Nordic saura trouver son public.

Darksiders Genesis est attendu pour le 5 décembre sur PC (Steam & GOG). Le titre sortira ensuite sur PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch le 14 février 2020.