Redout est reporté sur consoles

Décidément, les amateurs de courses du futur doivent être aux anges. WipeOut Omega Collection, Redout et Fast RMX, Grip… La vitesse est de rigueur ces derniers mois ! À tel point que certains ralentissent le rythme, histoire de mieux prendre le départ. C’est le cas de Redout, qui est reporté sur consoles.

Ce même jeu développé par 34BigThings est déjà sorti en septembre 2016 sur PC. Le jeu de course, ayant reçu de très bonnes critiques, vient tenter sa chance du côté des consoles. Cependant, à l’origine, Redout était prévu pour ce mois-ci. Il faudra finalement attendre le 31 août pour mettre les mains sur le volant futuriste. Ce report ne vient pas d’une envie de polir le jeu. C’est tout simplement parce que les développeurs ont trouvé deux éditeurs pour distribuer le jeu. Sur PlayStation 4 et Xbox One, c’est 505 Games qui se charge de nous faire parvenir le jeu. En revanche, c’est Nicalis qui distribuera la version Nintendo Switch. Par ailleurs, cette version n’a pas encore de date de sortie, car l’éditeur ne l’a tout simplement pas encore annoncé.

Rajoutons à cela que ces versions seront appelées Redout : Lightspeed Edition. Celle-ci comprendra en fait les nouveaux contenus additionnels, à savoir Europa et Neptune. Le mode écran partagé sera également de la partie. Quant au réel contenu du jeu, il faut s’attendre à une trentaine de circuits, réparties sur six environnements différents. Notons d’ailleurs que la direction artistique est entre les F-Zero et quelque chose de plus abstrait, comme Tron. On a hâte de voir si manette en main, le jeu ne souffre d’aucun problème. Cependant Redout se heurte à un obstacle majeur : WipeOut Omega Collection. En étant reporté de trois mois, le jeu de 34BigThings laisse la place à un rival ayant déjà une bonne partie des projecteurs sur lui. On lui souhaite donc bonne chance.

Photo du profil de Crocomiles
"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz