Remedy tease la venue d’un trailer

Remedy

S’il y a un studio qui sait teaser tout en humour, c’est bien Remedy. La communication du studio se base essentiellement sur la personne de Sam Lake. Il faut dire que le scénariste de Max Payne et Alan Wake est bien charismatique et parait très sympathique. D’autant plus qu’à chacune de ses apparitions, il fait preuve d’une féroce autodérision, parfois même assez kitsch.

C’est d’ailleurs via un teaser regroupant les apparitions du développeur qu’on découvre que Remedy a un projet dans sa manche. Ainsi le teaser ne nous fait que la présentation de Sam Lake, ce qui semble suffire, avant qu’un simple « New game trailer coming soon » ne soit lâché. Si le teaser est plutôt amusant, l’annonce est aussi alléchante que surprenante.

Pour rappel, le dernier travail de Remedy fut sur Quantum Break, sorti le 5 avril 2016. Entre les jeux de Remedy, il y a généralement beaucoup de temps. Par exemple entre Quantum Break et Alan Wake, il s’est passé six ans, bien que le studio ait travaillé ici et là entre-deux. Ainsi, si Remedy nous offre un trailer bientôt, c’est simplement parce que le studio s’est séparé en deux, pour créer un autre AAA. Rien ne nous dit d’ailleurs qu’il ne s’agisse pas d’une extension pour Quantum Break ou d’un spin-off, comme l’était Alan Wak American’ s Nightmare.
Ne criez pas non plus Alan Wake 2 trop vite puisque le studio avait déclaré ne pas travailler dessus. Reste qu’en juillet dernier Remedy avait annoncé travailler sur le solo du jeu Crossfire 2, un FPS multijoueur free-to-play coréen. Une annonce qui étonne tant le jeu et l’association parait ne pas coller avec l’étiquette de Remedy. Il se pourrait cependant qu’il s’agisse de cela ou tout simplement d’un nouveau jeu, mais rien n’a fuité de ce côté-là.

On restera attentif aux prochains évidemment vidéo ludiques, dont les Video Games Awards qui pourraient être le lieu idéal pour projeter le trailer dudit jeu.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse