Test – Resident Evil 7 – Banned Footage Vol. 2 : Le gros loupé de Capcom

PC PS4 Xbox One

Après un premier DLC passable, mais en rien inoubliable, on attendait beaucoup de ce Resident Evil 7 Banned Footage Vol.2 , d’autant plus que le retour de Lucas et la découverte de la famille Baker avant qu’elle ait sombré dans la folie promettaient beaucoup. Comme auparavant avec le volume 1, on a le droit à deux contenus scénarisés avec 21 et Daughters, plus un autre bonus s’axant sur le scoring et appelé le 55e Anniversaire de Jack. Malheureusement, ce second DLC se rate sur presque tous les plans et on espère que Not a Hero mettant en scène Chris Redfield dès ce printemps relèvera le niveau. 

Test Resident Evil 7 Banned Footage Vol 221 ou l’ennui mortel

Test Resident Evil 7 Banned Footage Vol 2On avait hâte de retrouver le fils de la famille Baker Lucas, car véritable sociopathe, il était le seul membre de la fratrie a accepté le « don » offert par Aveline. On imaginait aussi apprendre ce qui lui arrivait à la fin de Resident Evil 7, car on restait dans le flou quant à son sort. Et finalement, malgré une grosse attente, 21 est une énorme déception, car il n’apporte rien au scénario, même si on y retrouve encore une fois le décidément très malchanceux Clancy, et est franchement sans intérêt.

Comme déjà dit, on y incarne donc Clancy qui se retrouve cette fois-ci pris au piège par Lucas. Installé devant une table de jeu de cartes et face à un inconnu aussi capturé par le fils Baker, on va devoir jouer contre lui pour notre survie. Et c’est au Blackjack qu’on va s’affronter lors de trois parties différentes apportant chacune trois nouveaux pièges. On commence par un dispositif nous coupant un ou plusieurs doigts dès que l’on perd une manche, pour passer à une machine nous électrocutant, pour enfin finir face à une scie qui découpera en morceau le perdant. Si les interventions de Lucas sont du meilleur gout, le bonhomme se montrant toujours aussi tordu, il n’y a pas grand-chose d’autre à sauver, hormis peut-être la mise en scène assez réussie. Les parties de Blackjack s’enchaînent sans plaisir, et ce ne sont pas les quelques atouts pouvant être joués et censés apporter un semblant de stratégie qui changeront quelque chose. En bref, on se demande encore l’intérêt de 21, car c’est long, ennuyant, sans rejouabilité et totalement hors sujet tant sur le fond que sur la forme, heureusement que Lucas est là…

Old Jack

Test Resident Evil 7 Banned Footage Vol 2Le mode de jeu 55e Anniversaire de Jack est quant à lui basé sur le scoring. Il consiste à devoir récupérer de la nourriture dans divers environnements tirés de l’aventure originale pour ensuite nourrir Jack et lui offrir l’anniversaire qu’il mérite. Il n’y a pas grand-chose à en dire, on incarne Mia et on doit se dépatouiller des différentes créatures sur notre chemin pour récupérer la bouffe de papa Jack. Quelques petites particularités sont au programme, comme le fait de devoir tuer certains monstres pour ouvrir des portes ou encore le fait de pouvoir mélanger des ingrédients pour rendre un plat plus nourrissant pour Jack et ainsi faire grimper sa jauge de satisfaction plus vite. A noter aussi que nous sommes chronométrés et que notre rank – allant de S à B – est décidé par ce timer que l’on peut stopper ou ralentir en tuant des ennemis par exemple. De nombreux objets et armes sont aussi à débloquer et peuvent ensuite être utilisés dans tous les niveaux disponibles. Un classement en ligne est disponible sur RE.net et on peut alors essayer de titiller les meilleurs mondiaux en enchaînant les parties et en se trouvant ses propres cheminements par niveaux. C’est sympathique, mais finalement peu passionnant sur la durée et on y revient pas forcément, hormis si on est un accroc au scoring. Enfin, la direction artistique rend la chose pas effrayante pour un sou, voir les créatures de Resident Evil 7 affublées de chapeaux melon ou d’anniversaire est ridicule, de même que Jack au look clownesque l’est tout autant.

Daughters sauve les meubles… et encore

Test Resident Evil 7 Banned Footage Vol 2On a gardé le meilleur pour la faim, ou plutôt le moins décevant. Daughters nous propose d’incarner Zoey avant même que les Baker ait sombré dans la folie. L’occasion de revenir sur les événements qui ont vu devenir cette famille complètement cinglée et meurtrière. On s’attendait alors a trouvé un contenu narratif poussé et intéressant, mais là encore on en ressort déçu. Si le fait de se retrouver à jouer à cache-cache contre Jack et Marguerite est plaisant, et que l’histoire se lance bien, avec l’arrivée d’Évelyne dans la famille et les transformations de la mère et du père, le reste ne suit pas. Il y a beau avoir deux fins au menu et une mise en scène digne de l’aventure principale, mais cela va trop vite, c’est trop court et est finalement peu instructif. On n’apprend quasiment rien sur la famille, même si le journal de Lucas est plutôt instructif, et on aurait aimé que Capcom ait plus d’imagination pour rendre honneur aux Baker, avec pourquoi pas une intrigue se déroulant sur plusieurs jours, et non pas sur vingt minutes. Reste qu’on y retrouve quelques énigmes, une ou deux séquences assez stressantes et que l’intention est bonne, mais l’exécution l’est moins.

Conclusion

On touche presque le fond avec Banned Footage Vol.2, car on est très loin d’y retrouver l’expérience Resident Evil 7. A la place on a le droit à un jeu de cartes à la Saw, certes bien mise en scène, mais trop long et ennuyeux et a un mode 55e anniversaire de Jack basé sur le scoring et peu intéressant sur la durée. Daughters sauve un peu les meubles, mais ne justifie pas à lui seul l’achat de ce DLC qui ne restera pas dans les mémoires et est très dispensable. 

Test Resident Evil 7 Banned Footage Vol 2
*Ce test a été réalisé sur une version PC.

Points positifs

  • Le contenu scénarisé Daughters...
  • Quelques bonne idées tout de même
  • Lucas

Points négatifs

  • ... mais sous-exploité et trop court
  • Tout le reste
4

Pauvre

Laisser une réponse