Résultats du WrestleMania week-end 2019

WrestleMania 35
Tout fan de catch qui se respecte était devant sa TV lors du week-end de Wrestlemania. N’ayant plus de vie sociale pendant une semaine, c’est le temps qu’il m’aura fallu pour voir les trois pay per view principaux, je peux enfin vous faire un petit débrief des résultats.

WWE NXT TakeOver New York

NXT Tag Team Championship – War Raiders (Hanson et Rowe) (c) vs Aleister Black et Ricochet.

Victoire des champions en titre les War Raiders. Un opener de grande qualité. Résultat sans aucune surprise étant donné que Aleister Black et Ricochet ont intégré le main roster. On saluera en fin de match les signes de respect entre les deux équipes.

North American Championship – Velveteen Dream (c) vs Matt Riddle.

L’un des meilleurs matchs du week-end. Très peu de temps faible, nous avons eu droit à un match dynamique, dominé par Matt Riddle. En fin de combat, Velvetenn Dream renverse la soumission de son adversaire en tomber pour la victoire et conserve son titre.

NXT UK Championship – Pete Dunne (c) vs Walter.

Après un règne de 680 jours, Walter met un terme au règne de Pete Dunne. Considéré comme le meilleur match de la soirée par beaucoup, c’est un match que je n’ai pas réussi à apprécier à cause de son faible rythme. Pas facile de passer après l’excellent Dream vs Riddle.

NXT Women’s Championship – Io Shirai vs Shayna Baszler (c) vs Bianca Belair vs Kairi Sane.

Bianca Belair m’a fait une grosse impression sur ce match, j’étais convaincu qu’il y aurait un changement de titre mais encore une fois Shayna Baszler le conserve. Qui va pouvoir mettre fin à son règne?
À noter une très belle alchimie entre Io Shirai et Kairi Sane. J’espère les voir très vite monter dans la main roster, pour jouer un rôle dans la division par équipe féminine.

NXT Championship – Johnny Gargano vs Adam Cole.


Le main event de la soirée était pour le titre de champion d’NXT, rendu vacant suite à la blessure du véritable champion Tommaso Ciampa. Il faudra s’armer de patience avant de voir son retour.
Le vainqueur de ce match ne faisait aucun doute, Johnny Wrestling devient le nouveau champion même si j’aurais préféré voir ADAM COLE BAY BAY avec le titre.
Premier tombé du match, Cole prend l’avantage de manière clean grâce à son Last Shot pour le 1-0. Gargano égalise avec son Gargano no Escape, il en sera de même pour le tomber de la victoire à une exception, l’intervention des membres d’Undisputed Era qui ne sera pas suffisante pour aider leur leader Adam Cole.
Johny Gargano devient le premier Triple Crown Champion de NXT (champion par équipe, champion nord-américain et champion de NXT).

G1 Supercard


Ppv organisé par la Ring of Honor et la NJPW, le G1 Supercard est le tout premier show de catch non-organisé par la WWE à se produire au Madison Square Garden.

Honor Rumble :
Petit rappel des règles : Bataille royale à laquelle participent 30 catcheurs Deux d’entre eux démarrent le match puis un nouvel entrant rejoint le ring au bout d’un temps prédéfini, ceci de façon régulière jusqu’à ce que tous les participants fassent leur entrée. Un participant est éliminé si, après être passé par-dessus la troisième corde, ses deux pieds touchent le sol. Le vainqueur est le dernier à ne pas avoir été éliminé.
Ce n’était que le pré-show mais ce Rumble n’étais pas bon du tout, j’ai eu l’impression que par moments les catcheurs ne savaient quoi faire. Avoir autant de lutteurs sur un ring, pour voir au final, un rythme aussi lent, il y a de quoi être déçu. Certains pourront retenir malgré tout la présence du Great Muta, seul point positif de ce rumble. Kenny King remporte ce Honor Rumble après être rentrée le premier.

NEVER Openweight Championship & ROH World Television Championship – Will Ospreay vs Jeff Cobb.

Un match avec Will Ospreay ne peut pas être décevant. Ce match ne fait pas exception à la règle. Nous avons eu droit à un opener de qualité qui a opposé la vitesse à la puissance. Victoire de Jeff Cobb après avoir effectué son finisher du haut de la seconde corde.

Dalton Castle vs Rush.

Victoire facile de Rush dans un match expéditif .

WOH World Championship – Mayu Iwatani (c) vs Kelly Klein.

Je vais être honnête avec vous, c’est le match que je n’ai pas du tout regardé. Beaucoup de fans sont déçu de voir Kelly Klein dans ce match. Elle n’est pas à la hauteur de son adversaire Mayu Iwatani. Victoire de Kelly Klein, elle devient donc la nouvelle championne.

NYC Street Fight – Juice Robinson vs Bully Ray.

Dans les vestiaires, avant le match, Bully Ray attaque par surprise son adversaire du soir, afin qu’il ne puisse pas combattre. C’est finalement Flip Gordon de retour de blessure qui remplacera Juice Robinson.
Jamais au bout de nos surprises, ce match un contre un se transformera en trois contre trois avec l’arrivée de deux membres des Lifeblood (Mark Haskins et Juice Robinson) dans le camp de Flip gordon ainsi que Shane Taylor et Silas Young pour épauler Bully Ray. On assistera à une bataille de Kendo Stick avant de voir la victoire de Flip Gordon après un 450 Splash sur Bully Ray.

IWGP Junior Heavyweight Championship – Taiji Ishimori (c) vs Dragon Lee vs Bandido

L’un des meilleurs matchs de la soirée. Il relève le niveau depuis l’opener. Dragon Lee remporte ce match et devient le nouveau champion.

IWGP Heavyweight Tag Team Championship & ROH World Tag Team Championship – Guerrillas of Destiny (Tama Tonga & Tanga Roa) (c IWGP) vs PCO & Brody King (c ROH) vs Briscoes Brothers vs Los Ingobernables de Japon (EVIL & Sanada).

Fan de Guérillas of Destiny, c’est l’un des matchs que j’attendais le plus. Finalement rien d’exceptionnel mise à part peut-être l’excellente prestation de PCO. Victoire de Guérillas of Destiny, la seconde meilleur équipe au monde derrière les Young Bucks (avis subjectif). Ils conservent leur titre et deviennent les nouveaux champions Tag Team de la ROH.
Au moment de célébrer leur victoire, deux catcheurs venus du public, Enzo Amore et Big Cass son venu attaquer les Briscoes dans le chaos le plus total. Au moment des faits, il était impossible de savoir avec certitude, s’il s’agissait d’un événement organisé ou si les deux lutteurs étaient venu s’incruster. D’après les dernières informations, la Ring of Honor avait tout prévu mais peu de monde était dans la confidence. Ce qui explique la grande confusion. Enzo et Big Cass ont officialisé leur retour en équipe quelque temps plus tard. Ils se feront maintenant appeler respectivement CaZXL et nZo. Leur équipe se nomme Free AgentZ.

British Heavyweight Championship – Zack Sabre Jr. (c) vs Hiroshi Tanahashi.

Un match que je n’ai pas suivi. J’accroche pas du tout au personnage de Zack Sabre Jr ainsi que son catch. Je ne le vois que comme le gars qui ne fait que des soumissions. Victoire de ce dernier avec la prise de soumission (étonnent) Jim Breaks Armbar.

IWGP Intercontinental Championship – Tetsuya Naito (c) vs Kota Ibushi.

Le début des gros matchs, ce qui est synonyme de fin de show. Excellent combat, avec enfin un titre important pour Kota Ibushi. Il devient le nouveau champion après avoir effectué son Knee Strike à Tetsuya Naito. On rêve tous de voir maintenant la revanche Ibushi vs Osprey pour ce titre Intercontinental.

ROH World Championship – Jay Lethal (c) vs Matt Taven vs Marty Scurll.

Belle affiche sur le papier, le combat ne déçoit pas et c’est certainement le seul bon combat qu’a réussi le ROH de la soirée. Seul petit défaut, les temps morts lors de la préparation des équipements rendant le match un peu long. Fan de The Elite, je voulais forcément voir Marty Scurll champion à la fin de ce combat, ce sera finalement Matt Taven qui décrochera la ceinture pour devenir le nouveau champion du monde ROH.

IWGP Championship – Kazuchika Okada vs Jay White (c).

La main event, l’affiche de la soirée et peut être même du week-end. D’un côté Okada, l’homme au plus long règne de champion IWGP. De l’autre Jay White, l’actuel champion, le futur de cette industrie, invaincu face à Okada en deux confrontations. Après vingt minutes poussives, voire décevante on a eu droit à dix très bonne minutes pour conclure le match avec un Jay White qui arrive à se sortir du Rain Maker d’Okada. Les hommes ayant réussi cet exploit ce compte sur les doigts d’une main. Finalement Okada parviendra à venir à bout de son adversaire et devient le nouveau champion IWGP pour la cinquième fois de sa carrière à seulement 31 ans.

WrestleMania 35

Cruiserweight Championship – Buddy Murphy (c) vs Tony Nese.

Premier match du pré-show . Encore une fois, les Cruiserweight nous offrent un bon match qui n’aura pas la mise en avant qu’il mérite. Après la Diva révolution pourquoi pas la Cruiserweight révolution? Ils méritent mieux qu’un match de pré-show, si on prend en compte la qualité de leur match sur l’ensemble de l’année. Victoire de Tony Nese après avoir effectué son Running Knee. Je n’ai pas encore vu le Superstar Shake Up mais on pourrait s’attendre à voir Buddy Murphy dans l’un des shows majeurs après son excellent règne du coté de 205 live.

Women’s Battle Royal.

Règles battle Royal : Identique à un Rumble à une exception. L’intégralité des participants sont déjà présent sur le ring.
Un bon match mais rien d’extraordinaire. Un vrai match de pré-show. Chacune des femmes a eu droit à leur petit moment de gloire. Grosse déception pour Asuka qui perd tout lors de la plus importante période de la WWE. Elle perd son titre pour pouvoir intégrer Charlotte dans la main event de la soirée et elle n’aura pas droit à son lot de consolation avec cette Battle Royal. J’ai beaucoup aimé Asuka à NXT maintenant j’arrive pas trop à comprendre ce que la WWE lui réserve dans la main roster. Victoire de Carmella après s’être caché le majeur parti sous le ring.

RAW Tag Team Championship – The Revival (Scott Dawson et Dash Ryder) (c) vs Major Brothers (Zack Ryder et Curt Hawkins).

Match assez décevant ce qui n’est pas étonnant vu la considération qu’a la WWE pour ses divisions par équipes. Victoire de Major Brothers sur un petit paquet. Ils deviennent les nouveaux champions par équipe de Raw.

Andre the Giant Memorial Battle Royal.

Le dernier match du préshow. 30 participants et la seul promotion que l’on ai eu pour ce match, c’est Braun Strowman vs deux animateur du
Saturday Night Live (emission tv américaine). Sans trop de surprise,
Braun Strowman élimine tout le monde ou presque. En fin de match, les deux animateurs sortent de dessous le ring (très original) pour ce faire éliminer. Victoire de Braun Strowman. Encore une fois, je n’arrive pas trop à comprendre l’intérêt d’un Strowman dans le pré-show alors que ça doit faire deux ans qu’il remporte la majorité de ses matchs dans le roster de Raw.

Universal ChampionshipBrock Lesnar (c) accompagné de Paul Heyman vs Seth Rollins.

Je ne m’attendais pas à voir ce match aussi tôt dans la soirée. Lesnar attaque Rollins avant qu’il ne rentre sur le ring. L’ex leader du Shield résiste au multiple assaut de son adversaire et après trois Stomb, Seth Rollins nous libère du règne de Brock Lesnar. Nous avons enfin un vrai champion à Raw. Considéré comme l’une des plus grosses affiches de ce PPV, on pouvait s’attendre à un très gros match pour venir à bout de The Beast. Malheureusement nous avons eu droit à match assez court. On peut remettre en doute la motivation de Brock Lesnar. J’espère que ce sera le début d’un long règne pour le meilleur catcheur de la WWE selon moi.

AJ Styles vs Randy Orton.

Un match correct dans l’ensemble. On aurait pu s’attendre à beaucoup mieux vu l’événement. Le public ne semblait pas concerner par ce match. Certains d’entre eux, ont sorti un ballon faisant régir la foule pendant le match de nos deux catcheur. Victoire d’AJ Styles après avoir fait son Phenomenal Forearm. Je ne sais pas vous, mais ça fait un moment que les matchs d’AJ Styles (j’adore ce catcheur) ne m’ont pas emballé. Même le Nakamura vs Styles m’a déçu alors que je pensais que ce serait l’un des matchs de l’année.

SmackDown Tag Team Championship – The Usos (Jimmy et Jey) (c) vs The Bar (Sheamus et Cesaro) vs Shinsuke Nakamura et Rusev vs Aleister Black et Ricochet.

Le voilà, le premier bon match de la carte officielle. Combat avec beaucoup de rythmes et d’action. À la fin du combat, les catcheurs enchaînent les finishers les uns sur les autres. Les Usos font un Double Frog Splash sur Sheamus pour le compte de trois et conserve leur titre.

Shane McMahon vs The Miz.

Le match pour l’honneur. Contrairement à ce que vous pourriez penser si vous n’avez pas suivi de catch depuis longtemps, le Miz est le gentil de l’histoire. Avant Wrestlemania, Shane était en équipe avec le Miz. Suite à une défaite, il décide d’attaquer son partenaire, ainsi que le père du Miz. Je m’attendais à un mauvais match et finalement, j’ai été surpris. Shane domine le début de match, ce qui oblige le père du Miz à venir sauver son fils. Ce dernier se fait passer à tabac et c’est à ce moment-là que la domination du Miz commence. Il ne souhaite plus gagner, il souhaite détruire Shane. Le match se termine du haut d’une plateforme avec une Suplex du Miz sur Shane. Les deux hommes passent à travers une caisse en bois. Shane remporte ce match inconscient car il se trouve au-dessus de son adversaire qui a les deux épaules au sol.

WWE Women’s Tag Team Championship – Boss’N’Hug Connection (Sasha Banks et Bayley) (c) vs Nia Jax et Tamina vs The Iiconics (Peyton Royce et Billie Kay)vs Divas of Doom (Natalya et Beth Phoenix).

Probablement l’un des pires matchs de la soirée, il a manqué beaucoup de rythmes, certainement dus à un manque d’investissements où peut être à des événements survenus en coulisses. Je ne vous apprends rien, le vainqueur d’un match est prévu à l’avance. Ce match a étais remporter par les Iiconics. Personnellement je m’attendais à un long règne de Boss’N’Hug Connexion et je pense qu’elles aussi. C’est à prendre avec des pincettes mais d’après les dernières rumeurs, il se raconterait que les deux catcheuses aient fait part de leur mécontentement avant le PPV. Sois disant qu’elles en seraient venus à s’allonger au sol, dans le couloir de leur hôtel où sont logées toute l’équipe de la WWE, afin de crier leur mécontentement. Des événements qui ont très certainement jeté un froid dans la préparation de ce match. Depuis Sasha Banks n’est pas revenu à la WWE. Absente du Raw d’après Wrestlemania, leur équipe a été dissoute lors du Superstar Shake Up et Bailey a annoncé revenir en solo (je vous ai dit ne pas l’avoir vu mais j’ai dû me renseigner pour Sasha Banks). Sur les réseaux sociaux, The Boss aurait unfollow la WWE pour suivre la toute nouvelle compagnie
All Elite Wrestling. On en sera surement plus dans les jours à venir. De mon point de vue, je comprends totalement les deux catcheuses, particulièrement Sasha Banks. Chaque fois qu’elle a gagné un titre, la WWE lui a fait perdre dans la foulée. C’est normal qu’elle soit frustrée. Elles auraient mérité un long règne surtout que dans la division par équipe féminine, personne actuellement n’arrive à la hauteur de ce duo.

WWE Championship – Kofi Kingston accompagné de Xavier Woods et Big E vs Daniel Bryan (c) accompagné de Rowan.

Le match de la soirée, l’un des meilleurs matchs du week-end, si ce n’est le meilleur. Cela faisait bien longtemps que la WWE, ne nous avait pas vendus du rêve. L’histoire est géniale, les catcheurs sont au top, le public met une ambiance de folie, que demander de mieux. Kofi Kingston face à ses rêves, affronte le miraculé Daniel Bryan de retour après une grave blessure qui devait le tenir éloigné pour toujours des rings. Victoire de Kofi Kingston, il devient le nouveau champion WWE. Kofi a attendue bien trop longtemps avant d’avoir une telle opportunité. On lui souhaite d’avoir un règne digne de son talent.

United States ChampionshipRey Mysterio vs Samoa Joe (c).

Rey Mysterio blessé, le match ne dur qu’une minute avec la victoire de Samoa Joe qui conserve son titre.

Drew McIntyre vs Roman Reigns.

Un beau combat sur le papier, ce match n’aura finalement suscité que peu d’intérêt auprès des fans. Surement par ce que le vainqueur de ce match était évident. J’ai l’impression de revoir le Styles vs Orton mais du coté de Raw. Un match correct mais pas à la hauteur de l’événement. J’en attendais beaucoup plus après la déception du Rollins vs Lesnar. Victoire de Roman Reigns après fait son Spear.

Retour de Cena en Doctor of Thuganomics dans une confrontation verbal avec Elias.

CM Punk avait vu juste en 2011. Cena est devenu un New York Yankees.

Batista vs Triple H.

Le match des légendes, un match qui divisera les fans sur son intérêt. Si Triple H perd ce match, il devra prendre sa retraite. Batista fut l’un des premiers catcheurs que j’ai appréciés et Triple H c’est le catcheur que tu es obligé de respecter pour ses accomplissements. Alors oui clairement, ce n’était pas un grand match. Il était beaucoup trop long par rapport à ce que les deux peuvent faire sur un ring. Malgré tout, c’est un match qui m’a fait plaisir à suivre pour son côté nostalgique. Je suis sur que s’ils avaient été raisonnables sur la durée de leur match, ils auraient pu convaincre de nombreux fans. En fin de match, Ric Flair distrait Batista, Triple H en profite pour frapper son adversaire avec son sledgehammer et enchaîne avec un pedigree pour le compte de trois. Victoire de Triple H. Batista annoncera plus tard dans la soirée sur les réseaux sociaux que c’était son dernier match dans le divertissement sportif. Finalement ce match aurait pu avoir comme stipulation de mettre fin à la carrière du perdant et non pas que de Triple H.

Baron Corbin vs Kurt Angle.

C’est le match d’adieu de Kurt Angle et qui de mieux que Baron Corbin pour finir en beauté une grande carrière? Personne. C’est ce que doit penser la WWE. À moins que comme certains fans l’ont évoqué, ce serait une manière de punir Angle pour ses années TNA. Je n’y crois pas du tout. Je pense que la WWE mise sur Baron Corbin depuis que j’ai vu Triple H jouait avec lui à la fin du Hall of Fame. Quoi qu’il en soit, on est tous d’accord pour dire que Kurt Angle aurait pu avoir un adversaire plus prestigieux pour son dernier match. Cena était le favori des fans pour ce match. Après un End of Days, Corbin remporte la victoire. Ce dernier est l’auteur du meilleur moment, en ayant fait le signe You Can’t See Me (signature de Cena) à Angle. C’est pour vous dire la qualité de ce match.

Intercontinental ChampionshipBobby Lashley (c) accompagné de Lio Rush vs Finn Balor Le Démon.

Un bon match mais court. Je pense que la durée à sauver la prestation de Bobby Lashley qui s’en sort mieux que ce que je ne l’aurais pensé. Finn Balor toujours au top, je regrette qu’il n’ait pas eu droit à plus de temps dans le ring. Victoire du démon qui devient le nouveau champion intercontinental.

RAW et SmackDown Women’s ChampionshipRonda Rousey (c) vs Charlotte Flair (c) vs Becky Lynch.

Premier main event de l’histoire de WrestleMania exclusivement féminin. La gagnante sera double championne. Charlotte ayant déjà eu son face à face avec Rousey lors du dernier Royal Rumble, j’aurais préféré voir Becky Lynch en tête-à-tête avec l’ex championne d’UFC. J’attends malgré tout ce triple menace avec impatience. Tous les ingrédients sont réunis pour vivre un moment historique. Finalement, le match fut décevant. La faute a une Ronda Rousey qui se casse la main pendant le match et passe donc au second plan, laissant place à des affrontements entre Becky et Charlotte. On a comme un gout de déjà vu. Victoire de Becky, elle devient la nouvelle championne du monde de SmackDown et Raw. On va savoir si The Man a les épaules pour être une bonne championne ou si elle est juste un effet de mode. Une chose est sur, Charlotte que je ne souhaitais pas voir dans ce match, à vraiment fait le boulot. Je pense que c’est la meilleure catcheuse dans le ring de la WWE et l’une des meilleurs au micro. On peut donc se demander si dans un événement historique comme celui-ci, ce n’est pas elle qui aurait dû remporter le titre.

Laisser une réponse