TEST – Riptide GP: Renegade : De la vitesse et du fun pour un petit prix

Nintendo Switch

Connaissez-vous le jeu Riptide GP: Renegade ? Non ? Rien d’étonnant, car en France le titre est passé assez inaperçu alors qu’il est disponible sur smartphone, PlayStation 4, Xbox One et PC depuis quelques temps. Aujourd’hui, nous nous intéressons à la version sur Nintendo Switch, sortie en ce mois de décembre.

Bateau sur l’eau

Comment parler de Riptide GP: Renegade ? En parlant du passé tant le genre qu’il représente n’est plus d’actualité! Rappelez-vous dans les années 90, les courses de jet ski proposées par  la Nintendo 64 avec le mythique Wave Race 64 ou la série Hydro Thunder qui faisait les joies des joueurs Dreamcast avec des bateaux fonçant à toute vitesse sur l’eau. Vous l’avez compris, Riptide GP: Renegade aborde les courses aquatiques pour le plus grand plaisir des afficionados, puisque le genre a presque disparu à notre époque. Dans Riptide GP, nous ne pilotons ni un jet ski ni même un bateau mais des hydrojets qui s’apparentent à de grosses motos poussées par de gros réacteurs sur l’eau.

Au début de l’histoire, nous faisons connaissance avec le héros qui s’avère être le vainqueur d’un tournoi GP amateur et dont le grand rival ne digère toujours pas la défaite. Ce dernier nous lance alors un défi pour effectuer une course non officielle et totalement illégale. Bien évidemment le héros accepte le défi lancé et se prépare à dévaler à grande vitesse sur l’eau jusqu’au moment où il se fait piéger par son concurrent avec la complicité de la police. C’est ainsi que le protagoniste se retrouve incarcéré et banni de la fédération, l’empêchant ainsi d’atteindre son rêve de devenir un pilote professionnel, alors que son concurrent trône désormais fièrement dans les tops des championnats. Quelques années plus tard, vous êtes libéré et souhaitez revenir sur le devant de la scène ! Néanmoins la technologie des hydrojets a évolué, les courses sont devenues plus rapides et il faut s’entraîner pour revenir au meilleur niveau. Il reste également toujours l’épineux problème qu’aucune fédération ne veut d’un délinquant dans son équipe. Il va donc alors falloir vous entraîner illégalement dans des courses non officielles qui se déroulent dans les endroits les plus reculés de la planète.

Mode Solo

Si la vengeance est le point de départ de l’histoire, elle sert juste de prétexte pour enchaîner les courses avec style dans Riptide GP: Renegade. Au début de l’aventure solo, on apprend à gérer son véhicule avec des commandes basiques et simples à retenir : il suffit d’appuyer sur la gâchette ZR pour accélérer, la touche A pour enclencher des turbos ou utiliser les deux sticks pour que le personnage effectue des figures avec son hydrojet.

Une fois les commandes assimilées, vous enchaînez rapidement plusieurs types d’événements. Nous commençons bien évidemment avec une course basique en plusieurs tours (entre 1 et 3 tours en moyenne) proposant de foncer sur l’eau mais également d’effectuer des figures de style via les tremplins ou sur d’énormes vagues dans les eaux agitées. Une fois les figures effectuées, vous gagnez des points de boost à utiliser en appuyant sur la touche A, permettant ainsi à votre hydrojet de profiter d’une belle accélération durant quelques secondes et de doubler les autres participants. La course terminée, deux scénarii se distinguent : soit vous êtes dans le top 3 et bénéficiez d’une note allant d’une à 3 étoiles ainsi que de l’argent gagné et des points PA, soit vous êtes hors top 3 et il faudra alors recommencer la course en espérant finir en tête de liste.

Si vous êtes le vainqueur de la course, vous gagnerez une somme d’argent à dépenser dans le menu de l’hydrojet pour l’améliorer : au programme, il est possible de faire évoluer avec l’accélération de  l’hydrojet, sa vitesse maximum, sa barre de boost ou encore sa maniabilité.

Quant aux points PA gagnés lors de la course, ils permettent d’apprendre des nouvelles aptitudes comme un démarrage canon, un bonus de boost ou du drafting permettant à votre pilote d’être aspiré par le véhicule de devant pour gagner de la vitesse. A côté de cela, les points PA permettent aussi de débloquer de nouvelles figures à utiliser lors des courses pour gagner du boost, ou à réaliser lors d’une épreuve freestyle.

Les courses freestyle sont limitées dans le temps et durent entre 1 et 2 minutes en moyenne. On vous propose de piloter seul sur l’eau et il faudra enchaîner des figures pour gagner des points et finir en haut du classement ! Ce n’est pas forcément facile au départ car il faut réussir à manier les deux sticks analogiques pour effectuer les différentes figures du jeu. Et il n’est pas rare pour un débutant de finir contre des rochers ou sur un bateau. Au final, le pilote sera expulsé de l’hydrojet et il faudra appuyer sur la touche A pour y remonter, faisant perdre ainsi un laps de temps non négligeable dans une épreuve chronométrée.  Une nouvelle fois, il vous faut finir dans le top 3 pour déverrouiller la course suivante.

D’ailleurs, la course suivante ne sera pas forcément contre d’autres participants mais pourra également être une épreuve de dextérité ! En effet, Riptide GP: Renegade propose des courses de slalom où il faut passer à travers des drapeaux bleus et oranges. Si vous manquez un ou plusieurs drapeaux, vous serez pénalisé de quelques secondes supplémentaires à la fin de la course. Il faut donc bien passer par tous les drapeaux pour espérer être le vainqueur de l’épreuve, ce qui peut paraître simple sur un lac mais pas forcément au beau milieu d’une mer déchainée.

Une fois que vous aurez effectué de nombreuses épreuves (course, freestyle, slalom), votre pilote commencera à bénéficier d’une renommée et d’autres pilotes le défieront dans une course en duel !

Les courses en duel sont très importantes car elles permettent de débloquer un nouveau hydrojet en cas de victoire et vous pourrez ainsi former votre propre écurie. Après ce genre d’épreuves, vous démarrez un nouvel événement contre de nouveaux pilotes munis d’hydrojets plus puissants. A ce moment, il faudra démarrer l’aventure avec le nouveau véhicule récupéré lors du duel et le faire évoluer avec l’argent des courses. Dans l’ensemble, le mode solo fonctionne de cette manière et, pour chaque hydrojet débloqué, les courses gagnent en difficulté et en vitesse ! En bref, vous démarrez l’aventure avec un hydrojet digne d’une deux chevaux pour finir avec la Ferrari de l’eau.

Parlons un peu des hydrojets : il est également possible de les personnaliser en en changeant la couleur, en y ajoutant une décalcomanie ou encore en modifiant le numéro arboré fièrement sur le véhicule lors des courses.

Le mode solo est assez long et propose une centaine d’épreuves en tout ! Néanmoins, il vous arrivera régulièrement de concourir avec de nouveaux pilotes sur des circuits déjà connus…

En revanche, nous apprécions qu’au fur et à mesure du jeu, la difficulté augmente et que la police intervienne lors des courses ! En effet, il ne sera pas rare de voir des policiers arriver sur des hydrojets, aidés par des drones, pour interrompre les courses illégales. Cela se traduit par des courses frénétiques où s’entremêlent le désir de finir premier, le tout en évitant de se faire percuter par la police qui ne se gênera pas pour vous barrer la route et vous empêcher de profiter des tremplins.

Parallèlement au mode solo, il est également possible de faire une simple course dans le niveau de votre choix en sélectionnant le mode « course rapide » au niveau du menu du jeu. Il s’agit d’un mode sympathique permettant de vous améliorer sur un tracé en particulier ou bien de vous détendre assez rapidement si le temps vous manque.

Multijoueur

Si Riptide GP Renegade propose un contenu solo des plus plaisants et satisfaisants, qu’en est-il des modes multijoueurs ? Oui, j’ai bien dit des modes multijoueurs car le jeu d’hydrojet de Vector Unit propose quelque chose que nous n’avons plus l’habitude de voir mais qui, pourtant, faisait les joies des jeux d’antan : un mode multijoueur local de bonne qualité. En effet, il est possible de jouer jusqu’à quatre en écran splitté sur un seul téléviseur lors de courses acharnées entre potes ou contre votre petit frère ! A noter qu’en multijoueur local, le jeu peut souffrir, de temps à autre, d’une baisse de framerate qui gâche un peu le plaisir.

Comme pour tous les autres jeux de course, Riptide GP: Renegade propose un mode multijoueur en ligne ! J’aurais bien aimé pouvoir vous en dire plus sur la stabilité des serveurs, le framerate en ligne ou encore l’ergonomie du jeu mais cela m’est impossible  car à l’heure actuelle, trop peu de personnes disposent du jeu sur Nintendo Switch et, après de nombreuses tentatives pour jouer en ligne, je n’ai malheureusement jamais trouvé aucun adversaire malgré mes attentes de plusieurs minutes et même ma création d’une partie publique ! Alors, si vous souhaitez jouer en ligne avec d’autres joueurs, il faudra prévenir vos amis ou les membres de votre famille d’acheter le jeu pour vous inviter mutuellement.

Les qualités et défauts du jeu

Les développeurs de Vector Unit ont effectué un très beau travail sur Riptide GP: Renegade que nous ne pouvons que saluer ! En effet, les divers environnements du jeu sont très bien travaillés et nous sommes même bluffés par l’eau dans le jeu. Si, au début de l’aventure, nos hydrojets traversent un lac bleu assez calme, il sera également possible de traverser un peu plus tard une ville abandonnée avec une eau verdâtre ou encore une mer calme – ou déchainée – avec de beaux effets de vagues !

Riptide GP: Renegade propose également des courses avec un cycle jour/nuit et météorologique plaisant ! En effet, il est possible de concourir dans certains niveaux en plein jour sous un soleil de plomb ou encore sous une pluie battante avec des éclairs dans le ciel. Riptide GP: Renegade permet aussi de prendre part à des courses dès le lever du soleil avec un teint orangé qui se reflète sur l’eau.

A côté de cela, nous pouvons également mettre en avant la sensation de vitesse qui grandit au fur et à mesure que nous débloquons les hydrojets.

Riptide GP: Renegade possède également une bande son de bonne facture très rythmée qui colle parfaitement à l’ambiance du titre.

Certains joueurs trouveront la difficulté de Riptide GP: Renegade mal dosée. Certes, le jeu propose un challenge de taille et il n’est pas toujours facile de finir en top de liste ni de vaincre un personnage en duel ! Néanmoins, le jeu propose en début d’aventure de choisir entre les niveaux débutant, facile ou expert. Si, malgré cela, vous avez des difficultés à vaincre les autres protagonistes, il suffira de farmer pendant quelques courses pour débloquer un peu d’argent et faire évoluer votre hydrojet.

Le seul vrai souci de Riptide GP: Renegade réside dans une drastique baisse de framerate qui arrive de temps à autre en mode solo. Cela se ressent surtout en plein boost et donne le sentiment que l’hydrojet se traine, voire n’avance plus. Heureusement, cela n’arrive pas souvent et nous espérons que Vector Unit apportera une prochaine mise à jour pour une meilleure stabilité du titre en mode nomade.

Si la baisse de framerate est occasionnelle en mode solo, il en va tout autrement en mode multijoueur local, dès lors que vous êtes plus de trois joueurs simultanés. Il est donc conseillé de jouer avec un ou deux amis plutôt que de jouer à quatre devant la télé pour une meilleure fluidité du titre.

Voilà, je pense avoir fait le tour de Riptide GP: Renegade et il est temps de rendre le verdict.

Conclusion 

Si vous aimez les courses aquatiques ou encore effectuez des figures de style, nous vous invitions à acheter le jeu Riptide GP: Renegade qui ne coûte que 9,99 euros sur l’eShop et qui en propose bien davantage que certains titres vendus à prix fort. Le jeu possède un excellent mode solo ainsi qu’un mode multijoueur local appréciable. De notre côté, nous aimons également le bruit des hydrojets sur l’eau ou encore la gestion des environnements comme la mer déchainée avec les éclairs qui déchirent le ciel.  De plus, Riptide GP : Renegade est agrémenté d’une OST rythmée qui colle bien à l’univers du jeu. Certes le jeu n’est pas exempt de défauts et possède quelques soucis de framerate en mode nomade mais cela n’empêche pas vraiment le plaisir de jeu car le souci reste limité.

Points positifs

  • Un petit prix
  • Un jeu de course aquatique
  • Un mode solo de qualité
  • Un mode multijoueur en ligne…
  • Les figures de style
  • La sensation de vitesse
  • Les effets sur l’eau
  • Les compétences et les hydrojets évolutifs
  • Une maniabilité instinctive
  • La police qui vous poursuit

Points négatifs

  • Chute de framerate
  • Nombre de tracés trop restreint
  • Une IA par moment trop agressive
  • …impossible à jouer au moment présent
  • Pas toujours évident d’exécuter une figure
7

Bon