Rockstar Games – Des étoiles plein les yeux !

Rockstar Games – Des étoiles plein les yeux !

Nous connaissons tous Rockstar Games et leurs fabuleux jeux, mais savez-vous vraiment comment est né le studio ? Si vous l’ignorez, on vous invite grandement à jeter un coup d’oeil à ce qui suit.

1984 – 1998 – Les fondations d’un futur Empire :

En 1984, un studio de développement nommé Angel Studios voit le jour en Californie, aux Etats-Unis. Bien que leur premier jeu (Major League Baseball Featuring Ken Griffey, Jr.) ne verra le jour que 14 ans plus tard, en 1998, ils étaient encore loin de se douter du destin qui les attendaient.

Pendant ce temps, en 1988 à Dundee, en Ecosse, David Jones, Mike Daily, Russel Kay et Steve Hammond fondent le studio DMA Design. Il ne faudra patienter que 4 ans (1991) avant de voir arriver leur véritable premier succès, le célèbre Lemmings (Puzzle/Plateformes), le jeu se vendra par la suite à plus de 15 millions d’exemplaires et connaîtra de nombreux portage. Entre 1991 et 1994 de nombreuses suites et spin-off verront le jour, mais c’est réellement en 1997 que le studio allait écrire l’histoire. Alors qu’ils travaillaient jusqu’à maintenant sur des petites productions, DMA Desin sort en octobre 97 le premier jeu d’une saga qui deviendra légendaire, Grand Theft Auto, édité par BMG Interactive.

A quelques kilomètres de là, en Autriche, à Vienne plus précisément, deux personnes (Hannes Seifert et Niki Laber) créent un nouveau studio de développement, Neo Software. En tant que tel, il ne produira que quelques petits jeux sans prétention, mais il apportera bientôt sa pierre à l’édifice.

En 1998 à Leeds au Royaume-Unis, Gordon Hall, Jason McGann, Dave Box, Ian Bowden et Justin Johnson fondent Möbius Entertainment. Malheureusement, comme le studio précédent, il ne connaîtra pas de véritable succès.

Cette même année, à Vancouver, un autre développeur voit le jour, Barking Dog Studios. Il développera notamment une des bêtas de Counter Strike. Ce sera le seul jeu connu sur lequel ils auront travaillés.

1998 – 2001 – La lègende est née :

bmg interactiveEn 98, Take Two Interactive n’ayant aucun studio basé en Amérique décide de s’y implanter. Pour cela, il rachète un éditeur déjà présent sur place, un certain BMG Interactive. Bien qu’il n’ait quasiment aucun grand jeu à leur actif, il emporte avec lui les droits de la licence « Grand Theft Auto », sorti un an plus tôt. En décembre de la même année, BMG Interactive ferme ses portes, et laisse place à Rockstar Games avec à sa tête Sam Houser, Dan Houser, Terry Donovan, Jamie King et Gary Foreman. Alors basé à New-York ils attendront à peine un an pour faire l’acquisition d’un premier studio, celui à l’origine de Grand Theft Auto, DMA Design. Le rachat n’est pas le seul changement notable puisque leur studio alors basé à Dundee (Ecosse) déménage à Edimbourg (Ecosse). Sous la houlette de Rockstar Games, DMA Design sort leurs premiers jeux Grand Theft Auto : London 1961, Grand Theft Auto : London 1969 et Grand Theft Auto II la même année, en 1999. Deux autres projets ont également pu démarrer grâce à ce rachat, puisqu’une équipe commence à travailler sur ce qui deviendra Manhunt, tandis que l’autre débute le développement du futur Grand Theft Auto III, tout deux des jeux 3D.

Rockstar Games ne s’arrêtera pas qu’à un seul studio cette année là puisqu’il rachète Turantula Studios, principalement chargé de tester les jeux. Il fonde également Rockstar Canada qui aidera à finaliser des jeux comme GTA : London 1969. En 2001, le studio collabore sur Max Payne premier du nom, bien que les droits appartienne encore à Remedy.

2001, l’année ou Rockstar Games va réellement révolutionner les jeux vidéo en monde ouvert. Le 22 octobre, DMA Design sort Grand Theft Auto III sur Playstation 2. Un véritable univers 3D, quasiment aucune limite, un scénario, c’est incontestable, le titre est un véritable succès aussi bien critique que commercial. Il recevra d’ailleurs la mention de « Jeu de l’année » par plusieurs magazines de l’époque. Au fil du temps, il se vendra à plus de 12 millions d’exemplaires.

2002 – 2004 – La montée au pouvoir :

GTA Vice CityLe 27 Mars 2002, Rockstar Games annonce que DMA Design change de nom, afin de mieux s’intégrer avec la société mère, et devient Rockstar Studios. Le 22 mai, lors de l’E3, les dévelopeurs nous annonce l’arrivé de Grand Theft Auto : Vice City. 8 jours plus tard, Rockstar Studios change de nouveau de nom pour devenir le célèbre Rockstar North. En fin d’année, le 27 octobre, Vice City débarque dans les boutiques. L’ambiance années ’80 sur les plages de Vice City (reproduction de la ville de Miami) fonctionne à merveille puisque le titre sera encore plus vendu que GTA III qui était déjà un vrai phénomène. Alors que l’on pensait à l’époque qu’on ne pouvait pas faire mieux que Vice City, Rockstar va bientôt réaliser une performance hors du commun.

Avec le succès de Vice City, Rockstar Games va entreprendre une série de rachat. Le premier sera Barking Dog Studios qui sera renommé Rockstar Vancouver. Cela obligera Rockstar Canada à devenir Rockstar Toronto (tout comme Tarantula Studios qui se transformera en Rockstar Lincoln). Les suivants, en 2003, Neo Software que l’on nommera désormais Rockstar Vienna et Angel Studios qui devient Rockstar San Diego. En 2004, c’est au tour de Möbius Entertainement de se faire racheter afin de fonder Rockstar Leeds.

Entre 2002 et 2004, Rockstar sortira de nombreux jeux tels que Midnight Club II, Manhunt ou encore Red Dead Revolver, mais un seul marquera à jamais les esprits des joueurs, Grand Theft Auto : San Andreas !

Annoncé en mars 2009 par Rockstar North, puis sortie le 26 octobre de la même année, GTA : San Andreas connaît un succès d’une ampleur sans précédent. Une liberté d’action jamais vu auparavant, un scénario plus abouti, plus jolie que ces prédécesseur, plus de possibilités, le titre à tout pour séduire les fans. Grand Theft Auto : San Andreas recoit de très nombreuses récompenses et est encore pour beaucoup un des meilleurs jeux PS2. Rockstar est désormais devenu une reférence dans le monde du jeu vidéoludique.

GTA San Andreas

2005 – 2008 – L’ascension continue :

Nouveau succès, nouvelles dépenses ! Rockstar Games fait l’acquisition d’un nouveau studio au Japon, Rockstar Japan. Ce dernier sera chargé d’éditer et de traduire les jeux de la firme étoilée sur l’archipel japonais. Rockstar London ouvre également ses portes en Angleterre, celui-ci se chargera principalement des portages.

Malgré le succès de San Andreas, Rockstar est au cœur d’une importante polémique. Les joueurs découvrent un mod (Hot Coffee) débloquant un mini-jeu sexuel entre Carl Johnson et sa petite amie sur la version PC du nouveau GTA. Les traces de ce même mini-jeu sont également retrouvées dans les versions consoles. Incluant des scènes de sexes, cette découverte oblige GTA San Andreas a être réédité et reclassifié. Cette erreur coûtera à Take Two Interactive près de 20 millions de dollars d’amende.

Grâce à tous leurs studios, Rockstar réussi en 2006 à sortir trois, quatre jeux dans la même année. Canis Canem Edit, Midnight Club III : DUB Edition, Grand Theft Auto : Vice City Stories sur PSP et Table Tennis, un jeu assez inhabituel connaissant le CV de la société, mais qui rencontrera une certaine notoriété, et c’est également le premier titre qui profite du nouveau moteur de jeu RAGE. Alors que depuis 2 ans Rockstar Vienna planche sur Manhunt 2, le 11 mai le studio annonce leur fermeture, le projet est donc redirigé vers Rockstar London.

GTA IVPour le plus grand bonheur de tous, Rockstar North annonce l’arrivé de Grand Theft Auto IV dès octobre 2007. Toutefois, tout ne se passe pas comme prévu car le titre est répoussé au 29 avril 2008 entraînant par la même occasion une chute des actions de Take Two. Avec un budget de 100 millions de dollars, GTA IV est la production la plus importante de Rockstar. Fort heureusement, le titre est très bien accueilli par la presse, ainsi que par les joueurs. Le côté plus mature, plus sombre, plus réaliste, le retour à Liberty City et l’apparition d’un vrai multijoueur, les joueurs sont conquis. Avec une campagne publicitaire hors normes, le titre s’écoule à 3,6 millions dès les premières 24h, un vrai record ! Au bout d’une semaine, déjà 6 millions d’exemplaires écoulés. Au final ce sera plus de 15 millions de copies qui seront vendues à travers le monde. Rockstar signe un nouveau succès !

Juste avant la sortie du mastodonte, le 17 avril, la firme étoilée avait officiellement lancé le Rockstar Social Club, ou naîtra une véritable communauté de fan, qui participeront à divers événements. En 2008, Rockstar se permet d’acheter Mad Doc Software, qui sera renommé Rockstar New England.

Après de nombreuses controverses, et divers problèmes mondiaux sur la classification, Manhunt 2 réussit tant bien que mal à sortir en octobre 2008. Ce même mois, Rockstar San Diego réalise son premier grand succès avec l’arrivée de Midnight Club : Los Angeles, mais un jeu d’une tout autre envergure allait encore battre tous les records.

2009 – 2013 – Les années de tous les records :

Au cours de l’E3, durant la conférence de Sony, Rockstar sort de l’ombre pour annoncer en exclusivité PlayStation, Agent. Malgré un renouvellement de la marque en juin 2016, le projet reste même aujourd’hui, extrêmement silencieux, au point de se demander si le jeu sortira vraiment un jour, mais ça, seul l’histoire nous le dira.

En 2009, GTA IV se voit accompagner de deux nouvelles extensions, The Lost and Damned et The Ballad of Gay Tony. Bien que ces deux DLC rencontrent un franc succès, une nouvelle licence allait bientôt ébranler le web. Alors qu’aucune franchise n’arrive à concurrencer GTA, Rockstar s’apprête à réitérer l’exploit de GTA IV sans le savoir…

Red Dead RedemptionFevrier 2009, Rockstar San Diego dévoile une suite à Red Dead Revolver intitulé Red Dead Redemption. Annoncé quasiment dans l’indifférence, au fil des trailers et des informations, le jeu suscite une hype incommensurable, à tel point que depuis sa sortie en mai 2010, le titre s’écoulera à plus de 13 millions d’exemplaires. Malgré un développement difficile, Rockstar réussi à créer une nouvelle licence quasiment aussi vendeuse que GTA. En fin d’année la firme étoilée décide de surfer sur la vague des zombies, puisque les développeurs sortent l’extension Undead Nightmare, qui sera récompensé du meilleur DLC de l’année par les VGA.

L’année suivante, en 2011, Rockstar avec la collaboration de la Team Bondi sortent un projet annoncé 5 ans plus tôt, L.A. Noire. Incarnant un agent de police dans un Los Angeles des années ’40, avec un nouveau système appelé «Motion Scan» rendant les visages plus réaliste, et une flopée d’acteurs connu. Rockstar signe un nouveau succès avec cette nouvelle licence qui se vendra à plus de 6 millions de copies.

Le 25 octobre 2011, contre toute attente Rockstar commence à communiquer sur Grand Theft Auto V, avec un simple logo et une date, celle du trailer. Le 2 novembre, la toile s’enflamme à la vue du trailer, reconnaissant les rues de Los Santos. Il faudra attendre juillet 2012 avant de reparler officiellement du prochain mastodonte.

Max Payne 3Entre temps, après 9 ans de silence, une ancienne franchise est sur le point de faire son grand retour. C’est donc en mai 2012 que débarque Max Payne 3 développé par Rockstar Vancouver. La première fois depuis très longtemps que Rockstar ne sort pas un jeu à monde ouvert. Malheureusement pour eux, malgré une très bonne critique, le titre ne s’écoulera même pas à 4 millions d’unités. Take Two juge les ventes décevantes par rapport à leur attente. Le 9 juillet, Rockstar Vancouver ferme ses portes et fusionne avec Rockstar Toronto.

Le 8 novembre 2012, la communication autour de Grand Theft Auto V reprend, notamment grâce à la preview de GameInformer qui dévoile une grande partie du contenu. Le 31 janvier, Rockstar annonce un léger report et une nouvelle date de sortie, le 17 septembre 2013.

Au terme d’une campagne marketing rondement menée, Rockstar North sort GTA V ! Comme prévu, le nouvel épisode de la série est un succès sans précédent. Avec un coût de développement astronomique de 256 millions de dollars, le jeu réussira dès le jour de sa sortie à devenir rentable, avec 815 millions de dollars de recette. En trois jours, la barre des 1 milliard de dollars sera atteinte. Dès le premier mois, le titre s’écoulera à 20 millions de copies, un véritable phénomène. Grand Theft Auto V bat tous les records et rafle tous les prix.

GTA V

2014 – 2016 – Un silence insoutenable :

L’année suivante, Rockstar dévoile une remasterisation de GTA V sur les consoles next-gen, Playstion 4, Xbox One. Il faudra patienter jusqu’en avril 2015 pour voir débarquer la version PC du titre. A partir de ce moment, Rockstar va entrer en «hibernation».

A chaque événements importants, E3, Gamescom, PlayStation Experience, etc… les joueurs espèrent une annonce de la part de la firme étoilée…mais rien, malgré des rumeurs persistantes indiquant qu’un nouvel épisode de Red Dead serait en préparation.

Alors que tous les espoirs semblaient vains pour l’année 2016, Rockstar décide le dimanche 16 octobre de changer leur logo sur tous leur réseaux sociaux. Un simple changement de couleur et les joueurs du monde comprennent que l’annonce du prochain Red Dead est imminente. Le lendemain, une nouvelle image apparaît. Sur celle-ci nous pouvions y voir 7 cow-boys, cette fois plus de doute il s’agit bien de Red Dead. Le jour suivant, Rockstar lève le voile sur Red Dead Redemption 2 avec un trailer daté pour le jeudi 20 octobre et une sortie estimée pour l’automne 2017. Le trailer arrive et permet de découvrir les premiers décors du jeu. Cependant, aujourd’hui plusieurs questions restent en suspens, combien de personnages allons nous incarner ? Est-ce un prequel ? Quelle sera la taille de la map ? Etc…

Red Dead Redemption 2

Quoi qu’il en soit nous sommes sûrs d’une chose, même après la sortie du tant attendu Red Dead Redemption 2, Rockstar n’aura pas encore fini de nous faire rêver, même si ils doivent nous frustrer par moment avec leur long silence.

Laisser une réponse