Shiness The Lightning Kingdom

Shiness : The Lightning Kingdom

PC PS4 Xbox One
7.5

Bon

7

JeuxCaptiens

Shiness : The Lightning Kingdom sortira bientôt

Shiness The Lightning Kingdom

Le combat fut rude pour Shiness : The Lightning Kingdom. Le jeu d’Enigami est en effet en gestation depuis 2014. Il est passé par une demande Kickstarter, avant d’essayer de trouver un financeur en faisant tous les évènements vidéo ludiques. Étant sous la tutelle de Focus Home Interactive, le projet a pu avancer paisiblement. Cependant, il faut bien dire que Shiness devait déjà sortir fin 2016. Le jeu a pris du retard, mais les développeurs d’Enigami rassurent les fans : Shiness sortira bientôt.

Hélas, pas de réelle date de sortie à se mettre sous la dent, mais les développeurs précisent tout de même que le jeu arrive avant la fin du trimestre. On pourra donc essayer ce jeu de combat/jeu de rôle avant le 31 mars prochain. Shiness est en effet à la phase debug et certification. Quant à Focus Home Interactive, il s’occupera de la mise en boîte du jeu, sur PC, PS4 et Xbox One.

Pour rassurer les joueurs et intéresser les non-connaisseurs, Enigami fait également le point sur sa création. Ainsi, pour boucler Shiness, il faudra compter sur une trentaine d’heures, grâce à une trentaine de boss, et une centaine d’ennemis différents à éclater. Le jeu compte également 20 quêtes dites « spéciales », un peu plus de trente magies différentes et évidemment beaucoup de donjons. On notera aussi une grosse BO de deux heures.

On a hâte de tester tout cela, tant le jeu nous avait tapés dans l’œil à la GamesCom 2015. Cela remonte à fort longtemps, et on espère que le jeu s’est amélioré depuis le temps. On notera surtout le character design et l’histoire faisant référence aux années 80/90 voire début 2000. Mais aussi le genre hybride entre jeu de combat 3D et jeu de rôle, où l’utilisation des magies semble primordiale. Enfin, le jeu comporte également un aspect exploration faisant fortement penser à un Zelda.

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

Laisser une réponse