Snake Pass se trouve une date de sortie

Si vous avez bien fait attention au line-up de la Nintendo Switch, vous avez peut-être vu un Snake Pass. Ce dernier, développé par Sumo Digital, ne s’était pas dévoilé, mais c’est désormais chose faite. Les développeurs dévoilent ce qu’il en retourne, tout en annonçant une date de date de sortie proche.

Little Big Planet 3, Sonic & Sega All Stars Racing, Split/Second… Une chose est sûre, Sumo Digital est rodée pour les commandes d’éditeurs. Cette fois-ci cependant, Snake Pass est un jeu original du studio. Pourtant, le titre a l’air de bien s’en tirer. Pour rappel, Snake Pass nous met dans la peau écailleuse d’un serpent. Il faut donc diriger le long corps du serpent dans des niveaux colorés. Imaginez donc le jeu Snake en 3D, et vous aurez une idée du titre. Le corps du reptile se tord dans tous les sens et permet même de s’accrocher à des barres, pour progresser. En tout, c’est quinze niveaux qui sont proposés et partagés en quatre environnements différents. Concernant la musique du titre, c’est le talentueux David Wise qui s’en occupe. Le compositeur des Donkey Contry ou du prochain Yooka-Laylee colle parfaitement aux graphismes du jeu. Difficile de nier l’inspiration du studio Rare.

Quoi qu’il en soit, ce jeu entre plates-formes et réflexion a déjà une date de sortie. Il ne faudra pas patienter très longtemps puisque Snake Pass sortira le 29 mars prochain, sur PS4, Xbox One, PC et évidemment Nintendo Switch. On note d’ailleurs que le jeu sera optimisé pour la PS4 Pro, et qu’il fera partie du Xbox Play Anywhere. Si on a hâte de poser nos mains sur le jeu, quelques informations sont encore manquantes. On attend par exemple d’en savoir plus sur le prix du titre, mais également de savoir si le jeu sortira uniquement en dématérialisé aussi en boîte.

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

Laisser une réponse