Spécial E3 2017 – Qu’attendre de l’E3 de Devolver ?

Devolver Digital

Devolver Digital a seulement huit ans ! Et pourtant, l’éditeur a monté les échelons de la popularité avec une vitesse remarquable. Si en début de carrière, le studio édite surtout les Serious Sam, il se fait un nom avec Hotline Miami. S’ensuivent les OlliOlli, Broforce et autre The Talos Principle, qui en feront un studio incontournable.

Cependant, Devolver Digital reste un studio à la marge, tourné vers les indépendants. L’indépendance, c’est ce qui caractérise aussi l’E3 pour le studio. Lors des précédents Electronic Entertainment Expos, l’éditeur était bien présent… dans un camping-bar sur un parking ! Les présentations se faisaient en marge, juste à côté d’un barbecue.

Devolver camion

Alors évidemment, Devolver Digital présentant une conférence, cela surprend.

Devolver en conférence, une première !

En premier lieu, il nous est impossible de ne pas évoquer la conférence en elle-même. Notre plus grande attente, c’est de voir comment celle-ci sera. L’éditeur joue d’ailleurs la carte de l’autodérision depuis un moment. On imagine que cette conférence ne sera pas comme les autres… en marge sans doute !

En plus de cela, Devolver Digital s’est levé contre Trump. L’éditeur a en effet proposé son aide financière, aux développeurs qui ne pourraient pas venir présenter leur jeu, à cause des restrictions du président Américain. Ce serait du jamais vu qu’un éditeur crie haut et fort son désaccord politique. Cela rendrait peut-être le jeu vidéo un peu plus politique et donc plus mature.

Tout ceci est bien mignon, mais l’E3 c’est avant tout des jeux ! Et Devolver Digital en a plein son sac !

Commençons tout d’abord avec Absolver, du studio français Soclap. Entre jeu de combat et MMORPG, ce titre nous charme surtout par son design. Cependant, les nombreuses idées de gameplay sont très attirantes et pourraient poser le jeu comme un rival à For Honor. Absolver s’est beaucoup montré depuis son annonce, mais il y a sans doute encore des choses à voir.

On parlait tout à l’heure de politique, Ape Out pourrait bien se voir comme un jeu anti-zoo ou en tout cas contre le braconnage. Dans ce jeu, on incarne un gorille s’échappant contre une horde d’humains pas très sympathique. La vue de dessus, la nervosité et tout le sang répandu rappellent immanquablement Hotline Miami. Le titre tire son épingle du jeu grâce au design simple et à musique, jouant un rôle important dans le jeu. Ape Out étant un jeu méconnu, il pourrait bien faire l’objet d’une présentation.

Les années 80 n’ont jamais été aussi proches ! Nombreux sont les récents jeux et les séries à se placer à cette époque. C’est le cas de Crossing Souls, qui est visuellement rétro, mais également du point de vue sonore. On espère le revoir assez vite.

L’autre concept qui revient souvent en ce moment, c’est la difficulté. Il ne vous aura pas échappé que depuis Dark Souls, nombreux sont les développeurs à se mettre à des jeux complexes. Eitr semble faire partie de cela, avec une composante visuelle toutefois différente. Eitr est en 3D isométrique pixelisé. L’E3 serait le parfait moment pour montrer ce jeu encore trop inconnu.

Dire qu’on a peu vu Ruiner est un euphémisme. Le jeu a été annoncé il y a un an, puis a été annoncé il y a trois mois sur consoles. Et c’est tout. Pourtant, ce twin sticks shooter nous intéresse furieusement. Justement, le mot « furieux » prend tout son sens dans ce jeu. Comme beaucoup de jeux du genre, il faudra aller vite. Mais de nombreuses options rendront le jeu plus complexe que le simple combo esquive/tir. Si le jeu nous intéresse, c’est aussi pour son design sonore et visuel. Si vous n’aimez pas le rouge, Ruiner n’est pas fait pour vous.

Minit relève plus du concept que du jeu. Et pourtant, c’est généralement ce genre de concept qui change le jeu vidéo. Il s’agit d’un jeu d’aventure dans lequel notre personnage meurt inexorablement au bout d’une minute. Il faudra explorer encore et encore chaque recoin de la carte, et optimiser son temps pour vaincre la malédiction. Quand Zelda rencontre Groundhog Day. Pas sûr qu’il s’agisse du meilleur jeu à présenter en conférence, Devolver pourrait tout de même en parler.

Un Hotline Miami 3 pourrait-il surgir ? Après tout, la fin toujours aussi métaphysique de Hotline-Miami 2 n’est pas une fin en soi. Cependant, les créateurs des premiers opus ne voulaient pas faire de Hotline Miami 3. Peut-être plus tard ?

Si l’E3 est sans doute l’occasion de rappeler le line-up précédent, on attend surtout de nouvelles annonces pour Devolver Digital. De nouveaux jeux sanglants et novateurs, comme sait si bien les éditer Devolver.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse