Splatoon 2 Diadema Amphitheater 3

Splatoon 2

Nintendo Switch
8

Super

Splatoon 2 tient sa date de sortie

Hier soir/ce matin, vous ne le saviez peut-être pas, mais Nintendo proposait un live. On s’attendait donc à un tas d’annonces, et nous ne sommes pas déçus. Surtout en ce qui concerne la Nintendo Switch. On attendait en effet plus d’informations sur cette console sans jeux, et il y en a bien eu !

Cela commence tout d’abord par Splatoon 2. Il s’agit de l’un des jeux les plus attendus sur Switch, du moins dans le sens où l’on s’attendait à ce qu’il soit présent dans le line-up de la console. La nouvelle marque de Nintendo n’avait pas encore de date de sortie, malgré des rumeurs qui étaient sorties en janvier. Finalement il faudra attendre le 21 juin prochain pour pouvoir jouer à ce shooter multijoueur. Ce qui fait tout de même un peu loin. En effet, entre aujourd’hui et le prochain Splatoon 2, on ne note que Mario Kart 8 Deluxe en « gros » jeu, parmi une dizaine d’autres titres. D’autant plus que l’autre grosse cartouche de Nintendo, Arms, sortira également en juin. Peu importe, la Nintendo Switch se vend tout de même bien.

Concernant le jeu, Nintendo a dévoilé le mode Salmon Run. Les joueurs doivent récolter des œufs pour les mettre dans des paniers. Hélas, ce n’est pas du gout des poissons, qui viennent récupérer leurs œufs en agressant le joueur. À l’équipe d’établir une stratégie face à ces repoussantes créatures. En plus ce mode, Nintendo a dévoilé trois nouveaux amiibo : Inkling Girl, Inkling Boy et Inkling Squid. En les plaçant sur la Switch, il est possible de les customiser, à noter qu’il est possible de faire la même chose avec les anciens amiibo. Bref, la recette du premier Splatoon semble être appliquée à la lettre pour ce second opus. À voir tout de même, pour les fans du jeu, ou ceux qui n’ont pas fait le premier opus.

 

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse