Square Enix bat son record !

square enix
Hier, nous apprenions la brutale cession de IO Interactive par Square Enix. On ne s’y attendait clairement pas, d’autant plus qu’aux dernières nouvelles, IO Interactive commençait à travailler sur un jeu multijoueur. Il faut dire que Square Enix a déclaré avoir perdu 40 millions d’euros avec le studio. Cependant, l’éditeur est tout de même en forme !

Qui l’eut cru ! On peut perdre 40 millions d’euros et avoir son meilleur chiffre d’affaires de tous les temps. Square Enix a en effet fait son bilan financier, qui s’élève à un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros, soit un bénéfice net de 161, 6 millions d’euros. À titre de comparaison, l’éditeur avait fait un bénéfice net de 160 millions d’euros l’année dernière. Une légère progression donc, qui aurait pu être meilleur sans Hitman. Square Enix a voulu tenter de vendre le jeu sur la durée et ça n’a pas fonctionné, malgré la qualité des épisodes. Quoi qu’il en soit, le studio annonce de bons résultats grâce à Rise of the Tomb Raider, Final Fantasy XV et le surprenant NieR Automata ; un jeu de niche qui a tout de même dépassé le milion. Point intéressant, le mobile rapporte « presque » autant que les consoles classiques (673 millions pour le mobile contre 750 millions d’euros pour les consoles). Les jeux vidéo, c’est bien ce qui maintient Square Enix. Cependant, les goodies, les guides et autres bornes d’arcade rapportent tout de même quelque 65, 4 millions d’euros.

Si Square Enix bat son record cette année, en sera-t-il de même pour l’année prochaine ? Répondre à cette question n’a jamais été aussi complexe. En effet, Square Enix c’est lancé dans un projet titanesque, celui de Avengers. Ce projet consiste à créer plusieurs jeux autour de cette licence, en mobilisant plusieurs studios. Un projet proche du jamais vu pour le jeu vidéo. Difficile donc de dire si les joueurs suivront ce mouvement.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse