Star Wars lance de nouveaux jouets très stylés !

star wars casque

On ne va pas se le cacher, Star Wars est une immense machine capitaliste. La trilogie a engrangé un gigantesque commerce de goodies. On savait bien que relancer la licence avec Star Wars 7 relancerait également l’économie marketing. Cependant, en voyant les derniers jouets annoncés, on se dit que ça a du bon tout de même.

Si Star Wars est actuellement en période creuse (entre la sortie de Rogue One et celle future de The Last Jedi), Hasbro n’est clairement pas en repos. Le constructeur de jouets a passé une commande de Disney pour envahir les magasins de nouveaux jouets. On ne parle pas ici de figurine ou autres, mais de jouets qui feront également le plaisir des grands enfants. Yahoo vient en effet d’annoncer toute une gamme de jouets d’imitation. On commence tout d’abord avec le Glowstrike Stormtrooper Deluxe Blaster. Un pistolet de la marque Nerf, qui monte décidément en puissance. Après Rebelle, Nerf continue à développer la licence Star Wars. Ce blaster coûtera cher, comme toutes les armes de la marque. Il faudra donc débourser 80 $ pour s’équiper. Notons qu’il tire 12 fléchettes d’affilées, qu’il brille dans le noir et qu’il émet des sons.

Pour bien être équipé au combat, on vous propose également un casque de pilote de la résistance. Pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de celui de Poe Dameron. Celui-ci émet des sons répliquant les tirs d’un TIE Fighter, d’un X-Wing et également de BB8. Ce dernier coutera tout de même la bagatelle de 80 $. On aurait aimé cependant savoir la taille du casque.

Enfin, pour ceux qui n’aiment pas les armes, il y a toujours possibilité de se rabattre sur les sabres laser. Le Path of the Force coutera 50 $. Il permet d’être à la fois un sabre laser Jedi comme Sith. Pour cela, il faut juste changer la poignée. Hasbro semble viser la personnalisation extrême puisque ce sabre est compatible avec les articles Bladebuilers, qui permettent de créer une infinité de sabres différents.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse