Starve Critique – Cauchemar en cuisine

Starve
Vous reprendrez bien un peu de ce plat ? Aujourd’hui, on vous parle de Starve. Ce comics est édité chez Urban Comics dans la collection Urban Indies. Au programme, vous retrouverez 256 pages du récit complet de Brian Wood au prix de 22,50€. L’ouvrage est disponible depuis le 14 avril 2017.

Starve CritiqueSynopsis :

Dans un monde où les inégalités ont achevé de fracturer la société en deux. Puissants comme laissés pour compte se réunissent autour d’un programme de télé réalité culinaire, Starve. Créé par le célèbre chef Gavin Cruikshank et mettant en scène une série de défis tous plus obs_nes les uns que les autres. En exil choisi depuis plusieurs années, le chef Gavin décide de revenir mettre de l’ordre dans son émission en enseignant à l’élite une leçon qu’elle n’est pas prête d’oublier…

Critique :

starve scanDe prime abord, autant vous dire que j’étais très sceptique sur la qualité du comics. La raison vient du fait qu’en le feuilletant, les dessins ne m’ont pas du tout convaincu. Ils sont assez grossiers, très simplistes avec de gros traits noirs afin de faire ressortir les émotions des différents protagonistes. Bref, les dessins, ce n’est clairement pas le fort de Starve, mais finalement, ils collent parfaitement avec l’ambiance que l’auteur a voulu retranscrire, à savoir mature et un peu glauque. Cuisiner une tête de chien, ce n’est quand même pas très cool dans l’idée.

Une fois qu’on se lance dans l’histoire, on comprend rapidement qu’ont à là une petite pépite. Un régal à lire du début jusqu’à la fin, même si quelques chapitres perdent un peu en qualité. On ne retrouve pas toujours la saveur qu’on a eue lors de la découverte, mais cela ne change rien. Les pages se dégustent et tout ne tourne pas autour de la cuisine.

Notre chef est un père de famille avec une fille qu’il n’a pas vu depuis des lustres et une femme qui demande le divorce. Rien ne va dans sa vie puisqu’en plus de tout ça, il doit encore des épisodes pour son émission. On est donc face à un homme qui n’a plus rien à perdre… ou presque puisqu’il y a toujours des personnes qui croient en lui. Va t’il trahir la confiance qu’on lui accorde ou rester droit cette fois ? Nous ne vous dirons rien de plus à ce niveau…

Starve scanInutile de trop vous en dire concernant Starve. Ce qui est important de savoir, c’est que l’habit ne fait pas le moine. Si vous tombez dessus en librairie et que les dessins vous laissent de marbre, on vous recommande chaudement de pousser un peu plus loin. L’histoire et la mise en scène se dévorent et on redemande. Les événements s’enchainent rapidement avec cohérence, de quoi ne laisser aucun temps mort.

Critique précédente : DC Univers Rebirth

Laisser une réponse