super mario run

Super Mario Run

iOS Smartphone

Super Mario Run explose Pokémon GO

super mario run
Lorsque le marché des jeux smartphone fût inondé, il n’y avait que Nintendo qui ne s’était pas impliqué dedans. Il faut dire que lorsque la 3DS était sortie, le principal concurrent de feu Satoru Iwata était déjà les smartphones. Les ventes de la 3DS dégringolant, Nintendo réagit en mars dernier et se lance dans les jeux smartphones. Le fruit d’une longue concertation ? Sans doute. Car les jeux à sortir ne seront que quatre. Autant dire que c’est peu de cartouches pour se relever et faire pleuvoir les bénéfices. Et pourtant, trois jours après la sortie (chaotique en France) de Pokémon GO, on comptait plus de 5, 6 millions de téléchargements. Miitomo, le réseau social/jeu de Nintendo était lui aussi régulièrement en top des ventes en mai 2016. Aujourd’hui, c’est le récent Super Mario Run qui pulvérise Pokémon GO.

Sorti le 15 décembre dernier, Super Mario Run est un runner-game comme on en voit beaucoup sur smartphones. Pourtant, Nintendo a réussi à s’imposer sur ce créneau. « S’imposer » est un euphémisme, sachant qu’en trois jours, Super Mario Run a été téléchargé 37 millions de fois ! Soit environ 10 fois plus que Pokémon GO pendant le même laps de temps. Il a fallu 11 jours à Pokémon pour atteindre le nombre de téléchargements de Super Mario Run. Le nombre est colossal, mais les bénéfices rapportés doivent l’être encore plus, sachant que le jeu coûte 10 €. Là où Pokémon GO était entièrement gratuit. Un succès monstre pour Nintendo donc, qui en seulement trois jeux, s’impose dans le domaine mobile, longtemps rechigné. Comme quoi, il faut bien réfléchir avant de foncer tête baissée. Et avoir quelques licences phares aident également…

Pourtant le succès de Nintendo ne fait pas l’unanimité. Quand le jeu fût annoncé en bourse, les actions de Nintendo gagnèrent 20 %. Mais lorsque le jeu fût annoncé payant, et à dix euros, la valeur Nintendo a chuté, de près de 16 % mardi dernier. Les investisseurs sont particulièrement frileux, alors que certains experts annoncent un possible bénéfice de 7 milliards de yens avec Super Mario Run. Peut-être mesureront-ils mieux le pouvoir de Nintendo avec les deux prochains jeux à sortir, à savoir Animal Crossing et Fire Emblem.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse