Superior Iron Man Odieusement Supérieur – Critique : On s’attendait à mieux

superior iron man odieusement supérieur
Des Supers Héros, il y en a des tonnes, mais certains ne laissent personne indifférent. C’est le cas de Iron Man. Soit on l’aime, soit on le déteste à cause de son côté un peu prétentieux. Aujourd’hui, on va donc vous parler du nouveau comics disponible chez Panini Comics dans la collection Marvel Now. Place donc à Iron Man Odieusement Supérieur. L’ouvrage est disponible depuis le 3 mai pour 22€.

Iron Man Odieusement supérieurSynopsis :

Lors d’Avengers & X-Men : Axis, l’esprit de Tony Stark est altéré par un sortilège. Il devient alors un être abject à l’arrogance décuplée. Du jour au lendemain, il déménage à San Francisco et clame vouloir révolutionner la vie de tous grâce à une application mobile gratuite, Extremis 3.0. Mais rapidement, ses proches découvrent la folie qui se cache derrière ce projet digne d’un Super Vilain. Qui pourra arrêter l’Iron Man supérieur ?

Critique :

superior iron man odieusement supérieurSi l’histoire de base laisse présager de bonnes choses, nous avons malheureusement vite déchanté. Cet album qui contient les épisodes 1 à 9 de Superior Iron Man paru en 2015 ne parviendra pas à convaincre tout le monde. Même les fans ultimes de Tony Stark pourraient être assez déçus. La raison ? Elle est assez simple, tout est très superficiel et on est face à un homme qui souhaite s’enrichir sur le dos de la population crédule grâce à une application. Celle-ci permet de rendre plus beau celui qui la télécharge pendant un certain temps. Forcément pour continuer, il faut bien évidemment payer des sommes astronomiques. Une dépendance est alors créée, et les inégalités sociales entre ceux qui peuvent payer et les autres se creusent de plus en plus.

Au milieu de tout ça, il y a bien Daredevil qui va tenter de s’opposer à Iron Man, mais rapidement (trop rapidement même) il est laissé de côté. Bien évidemment, on ne vous dévoilera pas tout les événements qui se déroulent dans cet album, mais il nous laisse un peu un gout amer. C’est comme un bon plat de spaghetti bolognaise, mais sans la viande. C’est bon, mais ça pourrait tellement être meilleur. Si Iron Man doit basculer du mauvais côté, autant y aller franchement non ? Au lieu de ça, on nous propose une histoire axée sur la beauté physique de chacun…

Fort heureusement, l’action est bien présente et si l’histoire n’est pas la plus passionnante, Superior Iron Man Odieusement Supérieur n’est pas ennuyant. On retrouve en prime à la fin de l’album quelques croquis de Yildiray Cinar, le dessinateur de cet ouvrage. Un bonus toujours appréciable pour les fans qui permettent de voir l’évolution de quelques dessins.

Critique précédente : Starve – Cauchemar en cuisine

Laisser une réponse