Poster Syberia 3

Syberia 3

MAC PC PS4 Xbox One

PREVIEW – SYBERIA 3 : Kate Walker sort de son long sommeil

Le voici. Après 13 ans. 13 longues années que la licence Syberia n’avait pas pointé le bout de son nez sur nos machines. Depuis 2004 et la sortie du deuxième opus sur les consoles de l’époque (PS2 et Xbox, pour situer), on a cru la saga éteinte. Et bien que dès 2009, les annonces sur la sortie du troisième volet sont arrivées au compte goutte, nous doutions de sa réalisation tant il a été malmené et repoussé. Mais après beaucoup d’épreuves surmontées par le scénariste et artiste du projet Benoît Sokal et son équipe, Syberia III est terminé ! À l’occasion de sa sortie sur PS4, Xbox One et PC le 20 avril, nous avons pu jouer à la première demi-heure de jeu.

Une histoire toujours aussi passionnante

Syberia 3 : La rencontre de Kate et Kurk à la clinique

La rencontre de Kate et Kurk à la clinique

Syberia 3 continue donc les aventures de Kate Walker, dont les événements reprennent quelques semaines seulement après la fin de Syberia 2. Celle-ci est retrouvé par une caravane youkole dans un état critique et emmenée dans une clinique proche, à Valsembor. Vous vous réveillez alors dans une chambre de soin, aux cotés de Kurk, un jeune Youkol, désigné comme le guide spirituel de la transhumance des youkols.

La transhumance est un événement sacré lors duquel les youkols doivent accompagner leurs autruches des neiges vers les steppes sacrées où elles pourront se reproduire. C’est un événement vital pour les youkols, qui dépendent énormément de ces majestueuses bêtes. Malheureusement, sans Kurk, amputé d’une jambe, les youkols ne peuvent continuer leur chemin. Kate, qui se sent redevable envers les youkols qui l’ont sauvé, va donc les aider à atteindre leur terre promise.

Avec la plume de Benoît Sokal, c’est sans surprise que l’on se replonge dans l’univers de la série, dans une histoire toujours aussi bien construite qui nous emporte. Kate est plus charismatique que jamais et elle se retrouve avec des compagnons qui s’ancreront au fil de l’aventure. L’occasion pour Benoît Sokal de construire des relations profondes et complexes entre les personnages, que l’on a eu le temps d’effleurer lors de ce premier test.

Un gameplay de niche mais ingénieux

Énigme de Syberia 3 : la clef dans la porte de l’hôpital

Certaines énigmes sont assez classiques, d’autres un peu plus ingénieuses

Syberia est avant tout un jeu d’aventure et de type point and click (pointer et cliquer en bon français). Un type qui ne plaira évidemment pas à tous, mais qui a le mérite de laisser une plus grande place à l’histoire et à l’univers, sans l’étouffer dans des mécaniques trop complexes. Mais Syberia promet tout de même quelques challenges auxquels nous nous sommes frottés. Et bien que nous ayons testés le début du jeu, on doit admettre que certains passages de recherche d’objets ou de résolutions d’énigmes nous ont demandés un peu de réflexion.

Pour la réalisation de certaines actions, il était intéressant de noter que nous devions parfois reproduire le mouvement à l’écran (tourner une visse, dérouler une lance à incendie…). L’immersion n’en est que renforcée. Difficile cependant de savoir si les énigmes sauront rester ingénieuses au fil de l’aventure et ne pas tourner en rond, au risque de lasser.

Une direction artistique exceptionnelle

Dans Syberia 3, chaque lieu à une ambiance unique

Dans Syberia 3, chaque lieu à une ambiance unique

Depuis 2004, beaucoup de choses ont changés pour les développeurs, avec l’arrivée d’outils puissants et de la démocratisation de la 3D. Syberia 3 est donc le premier opus à être développé entièrement en 3D. Le jeu n’en perd pas pour autant le style caractéristique de Benoît Sokal, qui donne son caractère à la série. Les environnements sont détaillés, ce qui donne beaucoup de consistance aux lieux et les caractères des personnages se retranscrivent dans leur apparence (le docteur Mangöling par exemple, a une apparence rigide et froide, qui colle à sa personnalité).

Côté musiques, c’est Inon Zur qui est aux commandes. Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais son parcours est remarquable. Il a notamment travaillé sur des jeux comme Fallout, Dragon Age ou encore Prince of Persia. Il fallait au moins cela pour sublimer l’ambiance de Syberia 3. Des compositions qui ont pour intérêt d’évoluer en fonction de notre avancée dans une énigme. La musique va crescendo jusqu’à sa résolution, ce qui vient appuyer le sentiment de réussite.

Mais on a surtout noté le soin apporté aux sons en général, ou encore aux dialogues. Tant en terme d’écriture que de doublage des voix, cela apporte une réelle présence des personnages et améliore l’immersion.

Mais quelques lacunes techniques

Syberia 3 : Les expressions du visage sont parfois un peu trop rigides

Les expressions du visage sont parfois un peu trop rigides

Nous avions cependant quelques inquiétudes quant à la qualité technique du titre, dont la production s’est étalée dans le temps et à traversée plusieurs évolutions technologiques. Est-ce que le jeu a calqué ses détails sur les capacités de 2013 au début de son développement ou s’est-il mis à jour en cours de construction ?

Cette preview laisse apparaître quelques lacunes techniques, notamment en terme d’animation, où les visages restent un peu rigide. Pas de quoi nous faire sortir totalement de l’immersion du titre pour autant. Quant à savoir si cela se confirmera durant tout le jeu, c’est seulement manettes en main le 20 avril que nous serons fixés.

Conclusion

En somme, Syberia 3 reste un jeu de niche. Avec ses énigmes ingénieuses et ses phases d’exploration libre, le titre saura ravir les fans du genre. Les habitués de la licence y verront de nombreux clins d’œil et de personnages emblématiques des précédents opus (on ne vous en dit pas plus). Quant aux novices, le jeu a aussi été pensé pour eux, avec un accent mis sur l’accessibilité. Finalement, le jeu ne conviendra pas à tout le monde, mais pourrait bien initier de nouveaux joueurs et en surprendre plus d’un.

Vous pouvez déjà précommander le jeu sur PS4, Xbox One et PC sur Amazon. Syberia 3 a aussi été annoncé sur Nintendo Switch mais aucune date n’a été avancée.

Laisser une réponse