Tekken 7 Test

Tekken 7

PC PS4 Xbox One
8

Super

Tekken 7 précise son Season Pass

Tekken 7 Test
Les choses continuent tranquillement pour Tekken 7. Après avoir annoncé ses configurations PC, montrer ses personnages ainsi que son collector, il est temps de découvrir le Season Pass. En effet, Tekken 7 sera le premier jeu de la licence à avoir un Season Pass. Si la chose s’est adaptée aux jeux de combat, ce Tekken ne fera pas tout à fait comme ses collègues.

Si la plupart des jeux du genre proposent des personnages supplémentaires (Mortal Kombat et Killer Instinct), Tekken 7 n’en proposera que deux. Le reste sera surtout des costumes ainsi qu’un nouveau mode de jeu dont on ne sait rien encore. On espère qu’il s’agira du fameux mode Tekken Ball, issu de Tekken 3. Voici donc le programme à venir :

Partie 1 : Eté 2017
— Nouveau mode de jeu
— Plus de 50 costumes

Partie 2 : Hiver 2017
— Un nouveau perso issu d’une autre licence

Partie 3 : Printemps 2018
— Un nouveau perso issu d’une autre licence

Bonus exclusif au Season Pass
— 35 costumes métalliques

Pour ce qui est des personnages, les suppositions sont ouvertes. En tête des spéculations, on retrouve Street of Fighter (puisqu’Akuma sera présent dans le jeu), mais aussi Naruto. En effet, c’est Bandai Namco qui s’occupe des deux sagas. Cependant, difficile d’imaginer Naruto en version Tekken. À noter que Bandai Namco possède également Dragon Ball et One Piece. Si l’on devait parier sur une de ces licences, ce serait One Piece. Quoi qu’il en soit, ce Season Pass ne dispose pas encore de prix, mais sortira en même temps que le jeu, soit le 2 juin prochain, sur PS4, PC et Xbox One. Et si seuls les deux personnages supplémentaires vous intéressent, il est tout à fait possible d’acheter seulement un DLC à l’unité. On se doute que de nombreux joueurs feront plutôt cela, à moins que le nouveau mode soit vraiment intéressant. Ce Season Pass est plutôt pauvre, et finalement, c’est sans doute mieux comme ça.

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

Laisser une réponse