TEST Astral Chain – Complexe, mais efficace

La réputation de PlatinumGames n’est plus à prouver. Les développeurs savent proposer des jeux très axé sur l’action. On pense à Bayonetta ou encore Vanquish. Avec Astral Chain, l’équipe tente une nouvelle approche.
test astral chain

Un monde au bord de l’extinction ?

Le monde tel que nous le connaissons n’existe plus. Dans Astral Chain, le joueur incarne un membre d’une police d’élite, la Neuron. Dès le début de l’aventure, vous allez avoir le choix entre un homme ou une femme. Aucune différence entre les deux en dehors de l’esthétique. L’histoire restera également la même en fonction de votre choix. Une fois que vous avez opté pour votre personnage, vous aurez accès à quelques éléments de customisation.

Bref, il est temps de débuter votre aventure. Vous allez rapidement faire connaissance avec le monde d’Astral Chain. Un univers dans lequel des créatures souhaitent envahir le monde. La Neuron est la seule chance de l’humanité pour survivre. Pour combattre les chimères qui envahissent les villes, notre force d’élite à appris à en apprivoiser certaines. Celles-ci combattent à leurs côtés et sont reliées à leurs hôtes à l’aide d’une chaîne astrale. Avec ces alliés de poids, que l’on nomme les « Légions » la Neuron peut désormais résister à l’invasion.

Vous vous en doutez, mais vous débarquez au milieu de tout ça et tout va rapidement reposer sur vos épaules. Malheureusement, on se doute assez rapidement de qui est le vilain de l’histoire. Si la mise en scène nous réserve quelques surprises, on reste globalement sur notre faim. D’autant plus que le scénario met du temps à décoller. Si l’univers ne vous plait pas, il y a de grandes chances pour que vous décrochiez rapidement.

test astral chain

Chaîne nébulaire

Le jeu est scindé en plusieurs parties en terme de jouabilité. On va retrouver des phases durant lesquelles on doit explorer. Le jeu n’est pas totalement linéaire. S’il est simple de se focaliser uniquement sur la quête principale, libre à vous de décrocher pour réaliser diverses missions annexes. Rien de fou, mais ça permet de voir autre chose.

On retrouve également des phases d’enquêtes. En effet, avant chaque mission, vous allez devoir essayer de comprendre ce qui s’est passé. A l’aide de votre Légion, il faudra donc passer la zone au crible à la recherche d’indices. Passé cette étape, place à l’action ou cette fois, c’est les coups qui dominent.

Le gameplay d’Astral Chain n’est pas forcément évident à prendre en main. Si la Légion peut vous suivre et combattre de manière autonome, vous pouvez également la contrôler manuellement. Il y a de nombreuses techniques à apprendre au fil de l’aventure. Par exemple, vous avez la possibilité d’enrouler un ennemi afin qu’il soit attaché à l’aide de votre chaîne. Pour y parvenir, il faudra prendre le contrôle de la Légion, tout en faisant attention à ne pas encaisser d’attaques ennemis. Une fois la Légion prise en main, vous allez devoir faire le tour de la cible pour qu’elle soit prise au piège. En pleine action, ce n’est pas si évident que ça, mais une fois que la technique est maîtrisée, c’est assez plaisant. Bien évidemment, vous apprendrez plusieurs techniques en évoluant dans le jeu.

Jamais sans ma Légion

La Légion est indispensable dans Astral Chain. Elle est l’élément clé du jeu d’ailleurs et fait du titre une oeuvre originale. Durant toutes vos missions, elles vous aideront d’une manière ou d’une autre. En avançant dans l’aventure, vous en débloquerez de nouvelles. Vous vous en doutez, chacune d’entre elles auront des capacités uniques. Celles-ci vous seront utiles pour affronter certains ennemis ou interagir avec les éléments du décors.

Attention a ne pas les épuiser non plus. En effet, les Légions ont une durée de vie qui se régénèrent lorsqu’elles sont au repos. A vous de bien faire attention pour ne pas en perdre une durant une mission. Heureusement, vous pourrez booster les capacités des différentes créatures en évoluant. Chaque Légion possède un arbre de compétences qui permettra de la rendre plus puissante. Votre personnage aussi pourra voir ses attaques, défenses devenir plus efficace.

Vous pouvez bien évidemment combattre sans votre Légion. Pour éliminer vos ennemis, vous aurez le choix. Vous avez à disposition une matraque, que vous pourrez rendre plus efficace à votre QG. Logiquement, il faudra débourser de l’argent pour la booster. Vous avez également une matraque lourde. Celle-ci infligera plus de dégât, mais vous rendra un peu plus lent dans vos mouvements. Enfin, on n’oublie pas l’arme à feu qui permet de garder sa distance et d’éliminer les ennemis inaccessibles.

test astral chain

Un monde à deux visages

Le jeu se déroule dans deux mondes différents. Celui que nous connaissons et celui des chimères. Si les environnements sont assez varié sur terre, celui des chimères l’est beaucoup moins. Sur terre, on va passer par des taudis, une ville aux couleurs très flashy ou encore une rame de métro délabré par les attaques des chimères. Bref, c’est suffisamment varié pour ne pas s’ennuyer. Cela dit, on visitera plusieurs fois les mêmes environnements durant notre aventure.

Cela dit, dès que nous passons dans le monde des chimères, ça se complique. Les décors sont les mêmes ce qui crée un véritable sentiment de lassitude. Dès que j’y arrivais, j’avais qu’une seule chose en tête, en sortir le plus rapidement possible. Ces zones varient entre les phases de plateformes et de combats. Honnêtement, quand on a vu une, on ne veut plus y retourner.

Ambiance eletro

Le jeu est globalement intéressant et réussi techniquement. Le principal défaut sur ce point concerne la caméra. Lors des combats, il y a de nombreux effets visuels. L’intensité des combats demande de beaucoup bouger et la caméra a parfois tendance à se caler là ou il ne faut pas.

Les musiques quant à elles ne plairont pas à tout le monde. Elles sont plutôt axées musique électroniques avec un style un peu plus lounge pour votre QG. En parlant du QG, vous aurez de nombreuses personnes avec qui discuter. C’est également l’occasion de réaliser quelques quêtes annexes pas toujours très passionnantes. Pour être franc, arriver à un stade, je me suis uniquement concentrer sur la trame principale.

La très bonne note concerne la direction artistique. Platinum Games a opté pour un jeu réalisé en Cel Shading. OK, le style ne plait pas à tout le monde, mais le travail est vraiment appréciable. Dommage que le chara design quant à lui laisse à désirer. Il y a également de quoi regretter le mutisme totale de notre héro.

Si le jeu vous intéresse, achetez le sur Amazon (lien sponsorisé)

Conclusion :

Astral Chain n’est pas un mauvais jeu. Il n’est cependant pas à mettre entre toutes les mains. C’est simple, vous allez aimer ou pas. Cela dit, les phases d’actions sont plaisantes, mais la mise en scène des jeux Platinum Games ne réponds pas présentes. On est habitué à avoir des jeux intenses avec eux, mais je dois bien avouer m’être ennuyé plus d’une fois. Heureusement, le système de combat, malgré la caméra capricieuse, est intéressant une fois maîtrisée. Les Légions apportent un vrai plus à cette nouvelle licence exclusive à la Nintendo Switch.

Test précédent : TEST Madden NFL 20 – Toujours aussi passionnant

Points positifs

  • Un style visuel intéressant...
  • Les combats intense
  • Possibilités variées
  • Le mélange action/enquête/exploration

Points négatifs

  • ...mais qui ne plaira pas à tout le monde
  • Un peu long à se mettre en place
  • Caméra un peu brouillon
  • Les parties dans l'autre dimension manque d'inspiration
  • Caméra capricieuse durant les combats
7

Bon