TEST – Burnout Paradise Remastered : Que vaut cet énième remaster ?

Acheter le jeu sur Amazon

Il y a dix ans, presque jour pour jour, sortait Burnout Paradise. Et à défaut d’avoir un nouvel épisode développé par Criterion Games, Electronic Arts a décidé de ressortir le jeu sur les consoles actuelles dans une édition « remastered » avec des graphismes remis au goût du jour. Cette compil’ ultime de Paradise vaut-elle le coup de (re)passer à la caisse ?

Burnout Paradise Remastered

Retour au paradis

Burnout Paradise RemasteredSi certains éditeurs ne lésinent pas sur les moyens dans la production de versions remakes/remasterisées (coucou Shadow of the Colossus), d’autres au contraire se limitent (malheureusement) du minimum syndical, et c’est le cas avec ce Burnout Paradise Remastered. Oui, les bonnes sensations du jeu de l’époque sont toujours là : le monde ouvert de Paradise City est toujours aussi agréable à parcourir, surtout avec un level-design soigné (les différents raccourcis, etc) accompagné de sa mythique bande-son (Guns N’Roses, Avril Lavigne, NERD, et j’en passe), le tout sublimé par des textures plus lisses et plus travaillées, et une fluidité revue. L’édition remastered proposant ainsi du 60 FPS.

Côté contenu, pas de nouveauté à l’horizon : cette édition comprend même les huit extensions sorties à l’époque offrant donc au joueur de belles heures de jeu en perspective, en plus du jeu de base et des dizaines de véhicules à récupérer. De quoi s’armer de patience jusqu’à un prochain nouvel épisode (?!).

Oui, mais voilà. Comme dit plus haut, certains remasters se contentent du peu et ne corrigent pas les défauts du jeu d’origine. Si les temps de chargement semblent plus courts, l’affichage des voitures dans le garage n’est pas instantané, puisqu’il faut quelques secondes avant que la voiture sélectionnée n’apparaisse à l’écran. Également, on peut pester sur l’absence de voyage rapide, ou de l’ergonomie des menus complètement ignobles. Ou encore de crashs du jeu et des soucis de connectivité au serveur d’EA.

Faut-il craquer pour ce remaster ?

Oui et… non. Là où le bât blesse sérieusement, c’est dans le prix de ce Burnout Paradise Remastered vendu au tarif (trop) élevé de 39,99€. Ça pique un peu surtout que le jeu n’est pas exempt de défauts et qu’il se contente beaucoup trop du minimum. Que vous connaissez ou non le jeu, on vous conseille d’attendre patiemment une baisse de prix. À 20€, le jeu mérite toute votre attention que ce soit pour les fans de la licence ou pour les p’tits nouveaux.

 

Jeu envoyé par l’éditeur, testé sur PS4 Pro

Points positifs

  • Généreux sur le contenu
  • Fluide et plutôt agréable à l’œil
  • La bande-son qui fait remonter des souvenirs

Points négatifs

  • Le prix…
  • De méchants défauts non corrigés
  • Des crashs (sur PS4 Pro)
  • Un remaster qui se contente du minimum
6

Acceptable