Test Call of Duty Black Ops Cold War – Les 80’s débarque sur next-gen

PC PS4 Xbox One

Que serait une fin d’année sans la sortie d’un nouveau Call of Duty ? Après le carton qu’a été Modern Warfare, la célèbre franchise de FPS popcorn revient avec Black Ops Cold War. Call of Duty a-t-il réussi son passage à la next gen ou s’est-elle plantée comme avec Ghost lors du passage la PlayStation 4 et la Xbox One ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

Cours d’histoire

Pour son entrée dans l’histoire, le jeu nous offre une cinématique mettant en scène l’ancien président des États Unis Ronald Reagan, des plus ressemblant. On se retrouve alors dans une réunion secrète, nous donnant l’accord pour la mission qui nous attend. Nous sommes donc en pleine guerre froide entre les États-Unis et la Russie, où les tensions entre les deux pays sont à leur maximum et où votre mission sera donc de traquer un agent et une machine nucléaire … rien que ça.

Vous incarnerez donc l’agent Bell, chargé de cette mission. Avec lui vous parcourrez la planète dans une multitude de décors allant des rue de Berlin à la jungle du Vietnam ou encore dans les montagnes enneigées, pour mettre un terme à la menace qui plane. À vous donc d’être prêt pour une multitude de situations. Bien entendu Call of Duty Black Ops Cold War est un FPS mais dans les moments plus calmes vous serez amené à jouer les infiltrés des bases ennemies, à vous cacher dans l’ombre, à crocheter les serrures ou à vous débloquer de situations périlleuses au fil de votre avancée avec un enchainement de toutes ces composantes de façon remarquable.

Pour les connaisseurs des anciens Call of Duty, la mise en scène est encore au rendez-vous. Le mode histoire vous offrira donc des scènes et décors uniques, à couper le souffle, qui resteront pour certaines dans les annales. La petite chose en plus est aussi le fait que le jeu vous offre la possibilité de faire vos propres choix lors de certaines situations que ce soit dans vos actes ou vos paroles. Cela affectera votre histoire pour, en résumé, vous proposer deux fins différentes. Dans l’avancée de votre histoire, plusieurs clins d’oeil seront là pour le plus grand plaisir des fans, tout comme le retour de Woods et Mason, deux personnages emblématiques, qui vous rejoindront pour vous aider dans votre mission. Le rythme reste soutenu tout au long du mode campagne et vous tiendra en haleine jusqu’à la fin. On pourrait juste regretter quelques petits ralentissements sur certaines cinématiques ou encore la durée de vie globale de la campagne inférieure à 8h environ avec pas moins de 17 chapitres contenant 12 missions au total.

La guerre à plusieurs

Pour le mode multijoueurs de ce Cold War, on retrouve tous les modes de jeu bien connus de la licence comme les matchs à mort par équipe, le QG, domination ou encore la recherche et destruction. Vous aurez bien entendu le choix de sélectionner les modes de jeu auxquels vous voudrez participer lors des recherches de parties.

Le petit mode en plus est Fireteam : Dirty Bomb offrant au joueur un mélange de multijoueurs et de Warzone, avec l’utilisation des plaques d’armure et le pillage, bien connus des joueurs du mode Warzone, tout en gardant le rythme rapide de partie en multijoueurs basic. J’imagine bien que ce mode de jeu est là pour patienter avant la mise à jour de Warzone pour nous proposer de nouvelles choses sur ce mode, encore à ses débuts.

Pour ce qui est des nouveautés en multijoueurs, le mode compétitif offre un changement de score permettant de garder ses points pour les récompenses mêmes si ces derniers meurent, vous offrant donc toujours la sensation de pouvoir faire gagner votre équipe grâce au bonus au cours de chaque partie. Cette nouveauté offre donc un aspect plus stratégique lors de vos parties avec vos bonus à utiliser à des moments importants de vos parties pour surprendre l’adversaire et renverser la situation. Pour ce qui est des cartes proposées, elles sont au nombre de huit, avec pour la plupart proposant un terrain de jeu petit pour des actions plus rapides et avoir un rythme élevé dans chaque partie, vous évitant ainsi de parcourir des kilomètres pour retourner a l’action après chaque mort. La plus grande reste la carte « Miami » étant l’une des cartes les plus réussies pour ma part.

Nos amis les zombies

Le mode Zombie apprécié des fans est aussi de la partie. À vous donc, accompagné de vos amis, de détruire des hordes de zombies avec des vagues incessantes faisant monter l’adrénaline au fil des minutes qui passent et de hordes toujours plus grosses à contenir et éliminer. La petite nouveauté est sur les éliminations des zombies. Par le passé, ces derniers laissaient des petits atouts ou bonus, maintenant ils pourront aussi vous offrir des équipements de haut niveau. Quoi de mieux que la sensation de voir tomber une arme violette à vos pieds quand votre équipe est au bord de la rupture face à une vague de zombies ?

Les cartes proposées sont assez bien réalisées dans leur architecture, et vous offrent la possibilité d’extraction si les choses deviennent trop corsées pour votre équipe. On regrettera donc juste le manque réel de nouveautés importantes pour ce mode.

Conclusion

Call of Duty : Black Ops Cold War est une réussite. Il offre un gameplay dynamique et intense. le jeu ravira les anciens fans de la série qui retrouveront des sensations old-school. La campagne est très bonne et elle propose de nombreux rebondissements. Le mode zombie vous tiendra en haleine de nombreuses heures avec vos amis. Enfin, le mode multijoueur est très complet et promet de nombreuse soirée de folie.

Test précédent : Test Football Manager 2021 – Le meilleur de la saga ?

Jeu testé et review rédigée par Zinz.

Points positifs

  • La campagne réussie
  • Le mode zombie très réussi ...
  • Un multijoueur intense
  • Son et sensation des armes réussis

Points négatifs

  • Pas de Warzone
  • ... qui manque de nouveautés
8.5

Super