Test F1 2019 – La simulation à son paroxysme

La saison a débuté et le championnat est surclassé par Mercedes… Heureusement F1 2019 sort enfin pour palier à la non concurrence dans le monde réel. Cette année, Codemaster nous fait encore du super boulot avec les années qui s’enchaînent sans pour autant se ressembler. Le jeu s’améliore toujours un peu plus au fil du temps malgré une sortie anticipée d’environ deux mois qui pouvait nous rendre sceptique quant aux nouveautés proposées.

Test F1 2019

Menu plus que complet

test F1 2019Nous y voila, le jeu est lancé et on arrive directement dans les menus après un écran d’accueil dans lequel figure Leclerc et Gasly. Un détail qui change nos habitudes puisqu’on avait souvent Vettel ou encore Hamilton. Dès notre arrivée dans le menu du jeu, on voit le changement. Des menus plus à « l’ancienne » font leurs retour. Ce qui rend le tout bien plus pratique et simple à parcourir au dépends de l’esthétique.

De nouvelles catégories font leurs apparitions, avec une mise en avant de la F1 Esports. Ceci regroupe les courses pour se qualifier, le calendrier et le classement de la saison, l’actualité en général ou revivre les dernières courses du championnat. Par contre, le petit souci se trouve lorsque vous voulez accéder aux différentes rubriques, la plupart des menus s’ouvrent sur une page internet et donc nous fait sortir du jeu. Un accès direct aurait été plus appréciable.

Pour le reste des nouveautés, la section personnalisation fait son apparition. Ici, vous aurez la possibilité de modifier votre pilote, ainsi que votre tenue qui comporte votre casque, tenue ou encore les gants que portera votre pilote en ligne. Vous pourrez également modifier la voiture que vous utiliserez ou votre insigne. Plusieurs modèles vous seront proposés, certains gratuits et d’autres achetables avec la monnaie gagnée en ligne ou encore via des DLC payants entre 1 et 3 euros. Il est cependant dommage qu’on ne puisse pas modifier les couleurs.

Un menu salle de projection fait aussi son apparition. Ici, vous retrouverez tous vos meilleurs moments en course que vous aurez enregistré. Pour conclure, vous retrouverez pas mal de classique avec le mode carrière, les courses solo qui vous proposeront énormément de style de championnats différents avec du rétro ainsi que de la F2. Il y a également le mode en ligne qui permet de vous mesurer aux autres joueurs sur des modes classés ou non ainsi que des ligues ou les épreuves hebdomadaires. Si vous souhaitez en apprendre plus sur l’histoire de la F1, il y a le menu showroom. Dans celui-ci vous pourrez en apprendre plus sur chacune des F1 et des écuries disponible dans le jeu, actuel ou rétro.

Pour finir ce tour global des menus dans F1 2019, une carte de visite, appelée licence, regroupera toute vos informations sur votre pilotage avec différente note vous représentant au yeux des autres joueurs. Un rang de pilote, une note d’assiduité, votre niveau de sécurité ou encore niveau global seront visibles de tous. Il permettra à chacun de se faire une meilleure idée de qui joue avec nous et donc éviter les joueurs de stock car. La vitrine de vos différents trophées remportés ainsi que toutes vos stats sur le jeu seront regroupées dans ce même menu.

Duel de légendes en demi teinte

test F1 2019Présent sur la jaquette du jeu, Senna et Prost se garde une place dans le mode épreuve de ce F1 2019. Deux des plus grand pilote de l’histoire vous retrouve donc ici. Au total, 8 épreuves vous attendent.

Pour faire simple vous aurez deux épreuves de points de contrôle où vous devrez garder la distance face à la légende tout en respectant les points de contrôle. Il y a aussi deux épreuves de dépassement ou votre objectif sera de doubler un bon nombre de pilotes ainsi que la légende. Vous avez également deux épreuves de course-poursuite. Dans celle-ci, on vous demande de reprendre un tour aux autres pilotes dans un temps imparti. Pour finir, vous avez deux épreuves de contre la montre ou le meilleur temps en piste sera votre objectif, il faut donc battre la légende. Bref, pas mal de petit challenge différent même si au final ces derniers sont les mêmes que pour les épreuves de base. La seule différence réside en la présence de Senna et Prost.

Le petit prince de la F1

Pour les fan de la licence, le mode de jeu majeur reste la carrière toujours aussi complète et qui l’est encore plus cette année avec l’arrivée de la catégorie Formule 2. La F2 regroupe les jeunes espoirs de la Formule 1 avec son scénario qui va avec. Et oui, cette année, à nos débuts en carrière de pilote F2, vous aurez l’occasion de rencontrer 2 pilotes qui vous accompagneront sur votre première saison. Il s’agit de Lukas Weber et Devon Butler. À savoir qu’il est possible de zapper cette partie de la carrière, et commencer directement en F1, mais cela serait bien dommage.

Pour ne pas trop spoiler je n’approfondirai pas plus sur ce qui se passe pendant cette saison mais le tout est plutôt fun et reste intéressant à suivre même si l’ensemble reste un peu rapide. En effet, vous ne réalisez pas toutes les courses et c’est bien dommage. Le jeu préfère mettre en avant un aspect scénarisé durant votre carrière en F2. Dernier point à retenir de la F2. Vous serez confronté à certains pilotes de la F2 comme Ghiotto ou encore Sette Camara. On retrouve aussi les petits derniers avec Norris, Albon ou encore Russel qui accèdent cette année à la F1.

La F2 passée, vous avez fait vos preuves ? Alors c’est parti pour la vraie partie de plaisir sur le mode carrière. Place à la F1 pour vous mesurer aux grands avec Hamilton, Vettel ou encore Verstappen. Première étape, signer votre premier contrat en formula 1 et là comme dans les précédents opus à nous le choix! Plus vous prendrez une écurie de renom plus vos objectifs seront hauts bref vous connaissez la musique.

Pour le reste on se retrouve à la même place, face à notre ordinateur ou toutes les options pour votre monoplace vous seront accessibles. Ici, à vrai dire pas de réelles nouveautés et vous vous retrouverez donc en terrain connus si vous avez fait les anciens épisodes.

On y retrouve donc tout ce qui est de l’aspect sportif avec les classement, votre confrontation direct avec vos rivaux ou encore les infos utiles sur la prochaine course. On n’oublie pas non plus la partie mécanique avec vos différents bloc moteur, boite de vitesse à utiliser sans oublier le nerf de la guerre qui reste la recherche et développement toujours aussi vaste, complet et essentiel pour vos performances en course. Pour finir, cette année, et pour la première fois, le mode carrière verra ses pilotes changer d’écurie lors des renouvellements de contrat. Vous rêvez de voir Vettel et Hamilton piloter dans la même écurie? C’est désormais une possibilité, certains apprécieront, d’autre moins.

Moteurs, strass et paillettes

Pour ce qui est de la conduite, la licence de Codemaster n’a plus rien a prouver. Son gameplay reste toujours soigné aux petits oignons en concordance avec les évolutions réelles de la F1 dans ses réglementations. Chaque voiture possède une façon unique à piloter. Les Mercedes ou encore Ferrari restent un réel plaisir et de vrais monstres sur piste. Pour les écuries un peu moins glamour la tâche sera plus corsée.

L’IA fait aussi un effort en thème de simulation sur ce F1 2019. Sur l’année précédente elle avait tendance à jouer un peu trop fortement des coudes lors des virages n’hésitant pas a vous envoyer dans le mur. Ici elle gère bien mieux la pression lors de virage roue dans roue tout en respectant la galanterie des vrais pilotes. Cependant, l’IA n’est toujours pas au point lors de vos dépassements, fermant que très rarement la porte sur les virages pour ne pas vous faciliter la tâche dans votre manœuvre et donc vous laissant le champ libre.

Sur la globalité, le plaisir pris en course est toujours aussi bon sur les milliers de tours de piste que vous aller parcourir et continue de s’améliorer année après année.

Les derniers F1 été toujours réussi graphiquement pour une petite évolution chaque année, et ce nouvel opus ne déroge pas à la règle. Il pousse encore les petits détails encore plus haut avec des circuits toujours aussi vivants et modélisés à la perfection. Visuellement, la magie opère sur les effets de lumières que *se soit sur la piste ou ceux projetés sur votre monoplace lancée à vive allure. Cela rend le jeu d’un réalisme envoutant. Les pilotes sont également toujours aussi bien modélisés. Un plaisir de les reconnaitre au premier regard.

Conclusion :

Pour conclure, ce F1 2019 force le respect. Alors que le jeu est sorti en avance on aurait pu avoir un épisode de transition et donc très peu de nouveauté, il n’en n’est rien. Un mode carrière avec l’apparition de la F2 donne un coup de fraicheur à ce mode, même s’il n’en avait pas particulièrement besoin. Tellement complet de base, on a là un jeu amélioré dans son gameplay et un aspect graphique bien meilleurs encore. Ce nouvel opus est une réussite à tout les niveaux. Il ne vous reste donc plus qu’à vous mettre au volant et foncez!

Test précédent : Test Team Sonic Racing

Acheter F1 2019 sur Amazon

Points positifs

  • L’apparition de la F2
  • Un gameplay au top
  • Le mode Carrière toujours énorme
  • La personnalisation pour le multi
  • Les courses de nuit incroyable visuellement

Points négatifs

  • Le mode Senna VS Prost
  • La carrière en F2 expéditive
9

Exceptionnel