TEST FIFA 19 – La grosse déception ?

FIFA 19 se vend comme des petits pains chaque année. Electronic Arts continue d’engranger des licences avec cette année l’acquisition de la Ligue des Champions et Europa League. Deux compétitions majeures qui manquaient à la série des FIFA. Avec ces nouveaux droits, EA a basé presque toute sa communication la dessus. Du coup, le gameplay et le reste du contenu a très peu été abordé. Après avoir joué à ce nouvel opus, on comprend mieux pourquoi…

test fifa 19Jamais sans mon FUT

TEST FIFA 19 FUTQu’on se le dise, FUT est probablement l’élément le plus important pour Electronic Arts. Ce mode de jeu qui rapporte chaque année des millions à l’éditeur est toujours aussi riche et passionnant. Du moins sur le principe et tout le monde ne sera pas forcément convaincu. Achat revente, constitution de votre équipe de rêve, etc. FUT sur FIFA 19 est toujours aussi riche, mais c’est en ligne que tout se gâte. Il est évident que payer vous favorisera, il faudra alors passer un certains temps à faire des matches contre l’IA pour gagner des crédits et vous payer les joueurs pour constituer votre dream team.

Le principe ne change pas. Le but est d’avoir une équipe cohérente. Il faut prendre en compte la nationalité des joueurs, le pays dans lequel ils évoluent ou encore son poste de prédilection. Si vous faite une équipe sans faire attention à tous ces détails, il n’y aura pas de cohésion. Du coup, en match, vos joueurs ne proposeront rien sur le terrain. Il n’y aura pas d’appel de balles, bref, les mouvements sans ballon ne seront pas intéressant. Il est donc important de prendre le temps de faire les choses bien. Surtout qu’en match, c’est une autre paire de manche.

Cette année, vous allez pouvoir réaliser des clashs d’équipe. Le but est assez simple. Il consiste à affronter une équipe et à l’issu du match, vous gagnerez des points. Après un certains nombres de jours, votre classement déterminera votre récompense. Un bon moyen pour gagner des packs à ouvrir, crédits, etc. Il y a également le mode draft jouable contre 15 000 crédits ! Vous pouvez aussi vous tourner orienter sur le mode création d’équipe. Ici, vous devez construire une équipe en fonction des demandes. Par exemple, mettre sur le terrain 11 joueurs brésiliens avec un collectif de 80 et une note de 85. Un simple exemple… Une fois la création réussie, vous perdrez tous les joueurs de l’équipe et en gagnerez d’autres.

Speedy Gonzales

TEST FIFA 19 gameplayLe rythme en FUT est très élevé… Comme chaque année vous allez me dire ce qui n’est pas totalement faux. Si certains joueurs trouvent le jeu encore un peu trop lent, oui, j’ai lu ça sur certains forums, il faut bien avouer que ça n’est pas du tout réaliste d’avoir une vitesse de jeu aussi élevé. Les problèmes d’avant sont toujours là dans l’idée.

Les débordements sur les ailes sont redoutables, mais EA a revu sa copie. Au lieu de revoir la vitesse de FIFA 19 à la baisse, ils ont simplement booster les défenseurs. Voir un Piqué peut rattraper Sterling désormais. Il suffit alors d’accrocher un peu le maillot pour ralentir un peu plus sa course et de parvenir à lui passer devant. On peut donc dire que l’équilibre entre l’attaque et la défense et un peu plus optimisé. Il aurait peut-être préférable de ralentir l’attaque plutôt que d’accélérer la défense.

Le constat est le même en division en ligne. C’est simple, la vitesse de ce FIFA 19, on aime, ou pas du tout. Nous concernant, on a beaucoup de mal à apprécier le fait de tout miser sur l’attaque et sur le spectaculaire. Le résultat est donc de proposer des matches avec beaucoup de but, avec des gestes incroyables et des ciseaux qui sortent facilement. Frappes de loin, enroulé dévastateur, corner au premier poteau. Malheureusement, on n’est pas aidé par les goals un peu trop faibles. Il y a trop de lacunes au niveau du gameplay de cet opus pour en faire un jeu de foot incontournable. Il y a également toujours cet effet ping pong. Les balles fusent d’un joueur à l’autre et on a par moment cette impression de ne pas contrôler le match. Peu importe qu’on domine ou pas…

Au delà de ça, le nouveau système de tactique est ingénieux. Alors qu’on pouvait déjà demander à nos joueurs d’être plus ou moins axé sur l’attaque ou la défense, de nouvelles consignes s’ajoutent. On peut désormais demander un pressing plus important par exemple. Il en va de même pour le schéma de jeu qui a beaucoup gagné en efficacité. Le placement des joueurs est désormais hyper important.

Ligue des Champions

TEST FIFA 19La Ligue des Champions est en vérité le cache misère de ce FIFA 19. Proposer une belle compétition, la plus prestigieuse au niveau européens pour les clubs et un énorme coup marketing. Une belle vitrine donc pour présenter son jeu. A côté de ça, les nouveautés de ce FIFA sont trop maigres. On aurait alors préféré que les millions donné à la FIFA servent plutôt à proposer un titre plus optimisé.

Il y a cependant quelques nouveaux modes de jeu. On pense alors à la sorte de battle royal. Ici, le principe est d’être l’équipe survivante. A chaque but marqué, un joueur de sa propre équipe se fait éliminer de manière totalement aléatoire. Au final, dès qu’une équipe perdra 4 joueurs, l’autre sera désignée vainqueur. Amusant dans un premier temps, mais frustrant dans le sens ou ne contrôle pas véritablement sa propre élimination.

Le mode coup d’envoi a cependant été revu. Vous pouvez faire des matches avec différentes conditions. Marquer que de la tête ou en reprise de volée par exemple. Vous pourrez également faire un match sans règles dans lequel vous ne prendrez ni carton rouge et ou les hors jeux ne seront pas compté. Ce n’est pas tout puisque vous pourrez faire des matches dans lesquels le premier arrivé à X but sera le gagnant ou encore avoir des règles différentes. Par exemple, un but dans la surface comptera pour 1 alors que ceux à l’extérieur compteront pour deux. Enfin, vous pourrez également lancer une finale de Ligue des Champions afin de profiter de l’ambiance comme il se doit.

Alex Hunter

alex hunter fifa 19Le contenu solo n’est donc pas délaissé dans FIFA 19 et heureusement. Cela dit, si le mode carrière évolue peu, les fans peuvent se tourner vers la dernière partie de l’histoire d’Alex Hunter. Cette année, Kim Hunter et Danny Williams sont beaucoup plus importants dans l’histoire. Vous allez pouvoir jouer avec eux et suivre un peu plus sur leurs aventures. C’était déjà le cas avec FIFA 18, mais à moindre mesure. C’est donc toujours un plaisir de jouer à ce mode histoire qui reste vraiment agréable à découvrir.

On regrette que les scénaristes nous emmènes là où ils le souhaitent. Nos choix ont finalement peu d’impact. Bref, ce n’est une surprise pour personne, mais on signe au Real Madrid. Vous n’aurez donc pas le plaisir de rester dans le club que vous avez choisi dans FIFA 18. Très rapidement, on va faire connaissance avec quelques nouveautés. Comme indiqué l’histoire se focalise véritablement sur nos trois personnages. Vous allez devoir switcher entre eux pour découvrir leurs histoires. Une icône apparait aux moments clés de chacun afin de s’en occuper. L’autre nouveauté du mode histoire concerne l’apparition de mentor. Avec une signature au Real Madrid, notre jeune Alex Hunter fait office de petit novice. Il va alors s’entourer de quelques joueurs pour évoluer avec eux.

Bien évidemment, vous pourrez toujours customiser nos héros. Il y a des coupes de cheveux, vêtements, tatouage, crampons et tout plein d’éléments sympa. Un point sympathique pour les joueurs qui aiment prendre le temps de s’occuper de ce genre de chose.

Pierre Ménès le bouc émissaire ?

Non, il faut bien avouer que les commentaires de FIFA 19 ne sont pas parfait. Cela dit, j’ai vu un tapage médiatique sur les performances de Pierre Ménès assez affolant. C’est vrai qu’il est très discret durant la majeure partie du match et que ses interventions ne sont pas toujours appropriées. Cela dit, est-ce vraiment lui le fautif ou est-ce que la faute est à mettre sur le dos du scripte et de l’écriture des répliques ? Délicat à dire, mais les commentaires de cette année ne sont pas non plus catastrophique comme on peut l’entendre ici et là. Il serait cependant temps pour EA d’investir quelques Euros pour en avoir de qualités. On pense logiquement à ceux en anglais.

Il est également agréable de voir l’ambiance des grands matches. Les supporters chantent, les tifos sont vraiment sympa et le résultat est plutôt convaincant. Il faut bien avouer que l’habillage Ligue des Champions est réussi. Outre ces détails importants, on note une bonne amélioration de l’interface. Celle-ci est totalement épurée et est très efficace.

Conclusion :

Non et encore non. Ce n’est pas le FIFA 19 qu’on espérait. Trop rapide en ligne, le jeu manque trop de réalisme cette année pour en faire un titre incontournable. Geste technique improbable, remontée du terrain en jonglant, il y a trop de petites choses qui peuvent êtres gênantes. Si vous recherchez un jeu de foot typé arcade, pas de souci, FIFA 19 fait largement le boulot. Dans le cas contraire, si vous souhaitez un titre axé sur la simulation, passez votre chemin. Vous pourrez cependant prendre plaisir sur la partie solo du jeu ou avec des potes à la maison. Entre le mode carrière, l’Histoire des Hunter et Williams, FUT qui est jouable en solo ou encore les nombreux jeux techniques, vous allez avoir de quoi faire. A n’en pas douter, l’atout de FIFA 19 est largement son contenu conséquent et varié.

Points positifs

  • De nombreux modes de jeux
  • FUT toujours plus riche et diversifié
  • Le système de tir synchronisé, on aime...
  • Ambiance dans les stades, tifos, etc
  • La Champions League
  • Interface plutôt clean
  • Des défenseurs plus costauds et plus rapides
  • La tactique plus importante

Points négatifs

  • La rapidité du jeu surtout en ligne !
  • Trop peu de véritables nouveautés
  • ... ou on aime pas (Nous concernant, ça le fait pas du tout)
  • Du football pas toujours crédible
  • Efficacité des goals à revoir
  • Des boulevards sur les ailes
  • Les notes de certains joueurs surcôté
  • Corners au premier poteau très dangereux
  • Commentaire FR à revoir
6.5

Acceptable