Test Final Fantasy VII Remake – Un pari plus que réussi

PS4

Final Fantasy n’est plus à présenter et l’opus 7 encore moins. Ce jeu, initialement, sorti en 1997 sur la Playstation avait conquis les joueurs. Aujourd’hui, Square Enix a tenté un pari risqué : Tenter un Remake de ce cultisssime Final Fantasy sur la Playstation 4, près d’une 20ene d’années après. Que dit ce Test Final Fantasy VII Remake ?

Ca ne devait être qu’une mission…

Pour commencer ce Test Final Fantasy VII Remake, faisons un point scénaristique de cette première partie du Remake.

Final Fantasy VII Remake Missions

Notre super « Soldat », Cloud commence par accepter et effectuer une mission qu’on pourrait qualifier d »intérim pour une groupe nommé Avalanche. Elle consiste, en gros, à aller foutre le bordel dans une industrie appellée « Shinra ». Une mission qui va s’avérer bien plus longue que prévue. En effet, pour tous les protagonistes de cet opus, la mission qui ne devait être que temporaire va se transformer en une véritable épopée épique et périlleuse avec des découvertes bouleversantes.

Ainsi, on pourrait apparenter ce jeu à un sujet actuel : l’écologie. En effet, on constatera que le pouvoir, la richesse, l’enrichissement personnel ou encore les objectifs peuvent parfois donner de très mauvais résultats quand il n’y a aucunes limites.

C’est ici, qu’intervient notre héro et le groupe rebelle « Avalanche ». Composé de Barret, Tifa, Jessie, Wedge et Biggs ainsi que bien d’autres personnes, ils constituent le groupe lutant pour la sauvegarde de la planète. Comment ? En essayant de contrecarrer les plans de pollution que génèrent les réacteurs Mako gérés par la Shinra. La Mako étant l’énergie vitale de la planète, la terre en souffre et seulement dans le but d’alimenter la ville de Midgar en électricité. Et ce n’est pas tout puisque la Shinra souhaite trouver de nouvelles sources pour élargir l’alimentation partout. Et malheureusement, leurs ambitions ne vont pas s’arrêter qu’à cela.

Hojo

Voilà, en gros, le but de cette aventure, même si, attention, il regorge de beaucoup plus de richesses et de détails que vous serez ravis de découvrir. Ici, vous verrez, surtout, Midgar et la Shinra. Mais le scénario sera posé, également, avec les différentes scènes mystérieuses et l’observation de différents personnages importants. Donc pas d’inquiétudes pour les nouveaux joueurs, vous pouvez, sans problème, jouer à ce remake sans avoir tester le jeu initial. De plus, votre découverte n’en sera que plus belle. Vous verrez qu’il y a beaucoup plus de choses importantes à comprendre.

Un graphisme et scénario tout bonnement incroyable

Final Fantasy VII Remake plan de vue

Pour les fans de ce Final Fantasy, rien n’est à prouver pour le scénario, bien entendu. L’univers assez lourd et catastrophique est bien présent avec même encore des points flous comme les filleurs. Néanmoins, on retrouve ce sentiment de vouloir vivre et aider nos héros dans leur lutte pour la sauvegarde de la planète.

Pour ce qui est des nouveaux joueurs qui découvrent la licence, comme dit précédemment, il y aura des interrogations. Mais rien qui empêche de comprendre les bases. En effet, il y aura des passages un peu plus mystérieux pour vous, en partie, dans les Flashs de Cloud mais vous n’en serez que plus heureux de percer les mystères par la suite. Ainsi, Final Fantasy Remake n’est, certes, que le début mais le scénario y est très bien détaillé et vous n’y serez pas perdus. Et vu l’audience de ce remake, je ne m’inquiète de la sortie des suites même si elles risquent de sortir plus tard.

Sans nulle doute, on retrouve l’ambiance du Final Fantasy VII original avec un graphisme qui ajoute une immersion encore plus intensive à ce jeu. Le coté sombre et tordu y est avec des pointes d’humour que l’on peut retrouver sur certains personnages. Les graphismes sont remarquables avec le souci du détails. D’ailleurs, il ne faudra pas avoir le vertige, même si, toutefois, certains plans en hauteur sont à revoir.

Ainsi, les passages épiques du début sont, également, présents comme le Honey Bee. Mais pas que, pour faire du passage de Midgar, un jeu complet, des détails ont étés ajoutés sans dénaturer la base scénaristique. Pour ma part je pointerais, même, pour un gros big up, sur le groupe Avalanche. Et, en particulier pour Biggs, Jessie et Wedge, qui sont, relativement, importants pour cet opus. Ils font partie aussi des héros.

Personnages

Les personnages sont ahurissants de réalité, même si, effectivement, on ne croise pas tous les jours ces charismes atypiques, chacun peut se retrouver dans une personnalité. Titilleur, révolutionnaire, froid, timide, chieuse ou autre, tout le monde y trouvera son compte. La psychologie des personnages est tellement bien faite qu’on éprouve de la compassion et on s’attache à nos personnages.

Bref, niveau scénario, personnage, univers presque réaliste et visionnaire avec la pollution, les hauts placés et l’humanité, tout est clairement parfait.
Ainsi, il promet un bel avenir et un scénario époustouflant, digne, clairement, d’un film.

Un gameplay différent mais satisfaisant

Final Fantasy VII Remake Combats

Pour ce Final Fantasy Remake, le tour par tour en ligne frontale au boss a disparu pour laisser place à un nouveau type de Gameplay. En effet, le gameplay est beaucoup plus accès Action-RPG et c’est le cas de le
dire. Petite parenthèse, ceci dit, sachez que le mode classique peut être activé. Cela vous permet de retrouver le « tour par tour » avec les différentes actions à gérer. Pour revenir à notre Action Rpg, le gameplay se veut beaucoup plus dynamique et stratégique. Effectivement, en plus de gérer les actions multiples(magie, attaques, compétences…), vous allez devoir gérer la survie de vos personnages. Par conséquent, il va être primordial de gérer et connaitre toutes les actions de vos héros et switcher, très régulièrement, sur vos personnages pour une optimisation en combat. C’est un gameplay à prendre en main mais qui permet vraiment de connaitre les points forts de tous vos personnages.

La gestion des armes
Final Fantasy VII Remake armes

Dans un premiers temps et pour le point primordial, c’est la gestion des armes que je vais évoquer. En effet, celles-ci permettent, une fois un minimum de temps utilisé, d’obtenir une capacité liée à elle. Ainsi, une fois la jauge de maîtrise remplie, cette action sera définitivement apprise par le personnage peu importe l’arme utilisée. Donc, pensez à bien changer d’arme afin de récupérer les actions qui sont essentielles pour la suite.

Ensuite, il faut savoir que chaque armes à son arbre de talents qu’on alimente avec des PA. Ainsi, cette amélioration permet d’orienter votre personnage selon un type (attaque magique, rapidité, survie…). Chaque armes a, donc, sa capacité à débloquer et ses statistiques différentes selon le besoin. C’est une premiere chose à gérer.

Par conséquent, il est abordable, pour tous, de connaitre toutes les particularités de ces armes puisque, pour ce remake, il faut compter en moyenne 5, 6 armes par personnage. Ce qui est vraiment pratique pour tout assimiler.

Il y a, également, des équipements annexes que l’on peut assimiler à une pièce d’équipement et des « bijoux ». Ils n’ont pas d’arbres de talents pour leurs parts mais chacun à un bonus différent comme un boost en attaques physiques, ou une résistance à quelques chose ou encore un rez gratuit…

La gestion des matérias

Dans un deuxième temps, on retrouve les matérias, qui ne changent pas du 7 original. Un point essentiel pour aider dans la gestion des combats. Vous avez 5 types de matérias différentes.

Ainsi les vertes sont pour les sorts magiques. Pour les jaunes, ce sont des capacités qui s’ajoutent aux actions. Les roses vous permettent d’avoir un bonus qui peut avoir son importance comme les PV augmentés ou le gain d’xp en exemple. Autre couleur présente : la rouge. Elles vous permettent d’appeler au combat nos célèbres invocations. Enfin, les bleues, sont les plus essentielles car elles permettent de faire des combinaisons de matérias. Par exemple, aire d’effet couplé avec du soin permet de faire des « aoe » de soin aux coéquipiers. Aussi, la matéria « affinité élémentaire » permet aux armes de frapper avec son élément associé comme la foudre par exemple.

Ce sont les matérias qui permettent de gérer les afflictions, faiblesses pour un combat donné. Ainsi, chaque armes peuvent être équiper de matérias et on peut en augmenter le nombre grâce aux arbres des talents des armes. De plus, ces matérias sont visibles sur le skin des armes, c’est plutôt classe !

Une fois le système des armes compris, il suffit de passer à l’action sur un combat que vous aurez préalablement préparé. Par conséquent, votre personnage sera influencé par ses armes et matérias équipées, mais aussi, par ses niveaux. Car oui, chaque personnage augmente ses stats à chaque niveau gagné.

Un gameplay qui va en choquer plus d’un
Choc

Comment se déroule, concrètement, un combat ? Pour le coup, vous êtes relativement libre malgré le décor qui vous met souvent dans une zone délimitée.

En combat, vous allez prendre la main de n’importe quel personnage qui compose votre équipe. La prise en main n’est pas définitive puisque vous pouvez switcher sur tous vos héros de l’équipe. Ainsi lorsque vous jouez Cloud, par exemple, et que Tifa est libre, elle passe en IA. Attention, toutefois, l’ia n’est pas très intelligente d’où l’importance de switch régulièrement.

De plus, sachez que les 2 jauges utilisées pour les actions sont liées à tous types d’actions : objets, magies, compétences… D’ailleurs les invocations, une fois invoquées, entrent en combat un instant et leurs attaques deviennent liées, également, aux jauges des personnages. Seules, leurs attaques finales se feront automatiquement sans conséquences sur vos héros.

Final Fantasy VII Remake Invocations

Ainsi, le déroulement se fait en plusieurs phases. Premièrement, il est judicieux d’analyser l’ennemi afin de déterminer ses faiblesses. La compétence analyse est, d’ailleurs, importante puisqu’elle permet de remplir plusieurs missions de Chadley. Aussi, essayez de voir le cheminement qui se répète régulièrement. Comme les faiblesses aux feux pour les humains et la foudre pour les machines par exemple. Cela vous permettra d’éviter les surprises et de vous ajuster correctement avant les combats.

Ensuite, le but est de gérer la barre de choc de l’ennemi en se focalisant sur son point faible. Pour cela, il faudra utiliser les compétences, prévues à cette effet, comme le choc éclair de Tifa ou le choc transperçant de Cloud afin de maximiser le remplissage de cette barre de choc. Une fois au maximum, l’ennemi est en choc et tombe au sol pendant un temps limité.

À partir de ce moment, sortez tout ce que vous avez. Les compétences les plus puissantes comme la fin infinie de Cloud , les transcendances ou invocations seront vos meilleurs alliés pour faire le max de dégats. C’est à ce moment là que la vie du boss descendra selon les dégâts que vous lui infligerez. Ainsi, il suffit de répéter ce cheminement pour arriver à bout des ennemis. Petite astuce, également : essayez de voler les boss, ils ont, parfois, des objets intéressants.

Enfin, il existe différents combats comme dans tous rpgs : des ennemis passagers, des boss ou des défis… Sachez que les ennemis sont visibles et que dès que vous vous approchez, vos personnages se mettent en mode combat directement.

Les annexes du jeux tantôt intéressantes tantôt lassantes

Final Fantasy VII Remake défis

Ici, pour ce Test Final Fantasy VII Remake, la trame reste relativement linéaire pour sauver la planète. Mais vous aurez parfois des moments libres. En attendant Avalanche puis Aerith par exemple.


À ce moment là, vous avez 3 possibilités annexes. Vous pouvez remplir les rapports de Chadley pour obtenir des matérias uniques dont les invocations qui ne sont pas négligeables. Faire les quêtes annexes qui, sont plus ou moins obligatoires, pour récupérer des livres d’apprentissages, des équipements et autres. Et, enfin, des défis et/ou petits jeux mis en place pour ce remake.


Pour les rapports, Chadley vous demande de réaliser certaines missions, souvent, avec l’aide de matéria ou d’analyse de combat. En réalisant le tout, vous débloquerez des nouvelles missions au fur et à mesure et mettrez la main sur de nombreuses matérias.

Chadley


Aussi, les quêtes annexes sont, pour la plupart, pas très intéressantes. Parfois, on vous demandera de retrouver des enfants ou chats perdus et d’autres d’aller parler ou livrer aux pnjs. Néanmoins, les réaliser vous permettra de mettre la main sur des objets utiles comme des gils, des équipements ou parfois même des livres d’apprentissages pour augmenter le nombre de PA de vos armes.


Enfin, vous avez les défis plus ou moins représenter par des hauts faits, comme les fléchettes, l’explosion de caisses ou encore de la compétition sportive. Ici, ce sont des petits jeux que vous êtes libre de faire en sachant qu’il y a, pour la plupart, différents niveaux de difficultés. Bien entendu, plus vous serez bon dans les scores et plus les récompenses seront belles. Reste à vous de les faire ou non.


Pour un petit Bonus pour ce Test Final Fantasy VII Remake, sachez également, que vous aurez accès au challenge du jeu comme pour tous les final fantasy avec The Big Boss en avançant drastiquement dans l’histoire. En effet, vous pourrez vous mettre au défi des expériences du laboratoire d’Hojo de la Shinra.


De plus, pour la bonne surprise du chef, sachez qu’en finissant le jeu, vous pouvez continuer de upgrader vos personnages. En effet, il vous sera possible de refaire n importe quel chapitre. Ainsi, vous pourrez récupérer un coffre oublié ou revivre un moment que vous avez aprecié. Mais il est possible, aussi, d’augmenter vos armes avec des nouveaux livres à débloquer en passant en mode difficile. Ou encore, réaliser toutes les annexes du jeu et trophée avant de viser le 100%.

Conclusion

Final Fantasy VII Remake Anciens

C’est un jeu que l’on aurait pu craindre. En effet, Final fantasy 7 est un opus qui plait à de nombreux fans et ce final fantasy VII Remake aurait pu apporter très vite la déception. Le fait de revisiter un jeu culte c’est comme un film culte, ca fait toujours peur.

Or, pour ma part, ce Test Final Fantasy VII Remake est une réussite niveau scénaristique. C’est, légèrement, revisité avec beaucoup de détails en plus mais tout n’est pas dénaturalisé même si il reste des zones de flou. Ainsi, le décor reste planté entre la Shinra et les différents personnages importants. Je n’en dirais pas plus pour ne pas spoil, mais clairement l’intrigue est respectée avec un gros big up pour la team Avalanche. Graphiquement, en règle générale, le jeu est magnifique avec des plans de Midgar époustouflants même si il y a, parfois, quelques couacs de textures.

Les personnages sont émotionnellement parfaits et je trouve même qu’ils sont améliorés niveau caractère et dialogue… Et, le nouveau gameplay pourrait troubler mais il est plutôt dynamique et intéressant dans la difficulté. Une réussite pour ma part, mais pour les plus récalcitrants, il y a toujours le mode classique.

Donc, vraiment, les développeurs ont réussi un pari presque impossible. Tout est précis, délicat, juste. Les seuls bémols sont superficielles
comme les quêtes annexes, un peu, basiques et inintéressantes, les passages lents où on rêverait de courir et aussi les personnages qui sont parfois « envahissants » . Du genre : « pousse toi tu bloques les escaliers, avanceeeeeeeeeeeeuuhhh… » Ainsi, j’en conclurais en pointant le travail remarquable des équipes, car , en effet, il y a très peu de fausses notes pour ce Final Fantasy VII Remake. Et, un grand Merci, à eux, de faire revivre ce jeu culte.

Retrouvez le Final Fantasy VII Remake : ICI

Test précédent : Animal Crossing New Horizons – un cocon mignon

Points positifs

  • Le Scénario détaillé
  • Le travail complet des personnages
  • Le Système de combat dynamique et libre choix
  • Les plans de vue et le graphisme dans l'ensemble
  • Le système de gestion des armes et matérias
  • Les invocations et leurs systèmes
  • Les intéractions et guides des personnages
  • Les "arênes" Chadley, Don Cornéo et Labo pour le Challenge
  • Les musiques

Points négatifs

  • Les quètes annexes banales
  • Les instants de lenteurs imposés
  • Les interactions du triangle parfois rigides
  • les personnages "envahissants" dans les déplacements
  • Certaines textures à revoir
9

Exceptionnel