TEST – GRIP : Combat Racing : Le successeur de Rollcage est là

Nintendo Switch PC PS4 Xbox One
Je vais vous parler d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre…En 1999, le studio britannique Attention to Detail sort un jeu vidéo de course sur Playstation et sous Windows. Bien loin de Colin McRae ou de Gran Turismo, le jeu de course futuriste dénommé Rollcage avait pour ambition de bouleverser le genre avec sa vitesse et ses armes. Vingt ans après, Caged Element a décidé de donner un successeur à cette splendide série.

TEST - GRIP : Combat RacingTEST - GRIP : Combat RacingRetour vers le futur !

Il est temps de voir ce que GRIP : Combat Racing a dans le ventre. Peut-il vraiment se faire une place au milieu d’Onrush ou de Trailblazers ? C’est avec plaisir que nous retrouvons l’ambiance des années 90 en lançant le jeu mais malheureusement nous allons vite déchanter une fois que les menus apparaissent. Le style n’a pas évolué depuis vingt ans et si certains penseront au coté nostalgique, on aurait apprécié un petit effort de la part des développeurs à ce sujet. Les menus sont fades, tristes et ne donne pas forcement envie de s’y attarder. Difficile à croire que GRIP est sorti en 2018 sur les dernières consoles du moment…

On va donc aller à l’essentiel, à savoir que vous aurez le choix entre le mode solo, le mode campagne et le mode multijoueur en ligne ou en écran partagé. Une fois le choix effectué, place à la « voiture » et ici aussi c’est assez restreint. Alors oui, c’est normal, les bolides se débloqueront avec le temps et avec la campagne mais on a vite fait le tour des véhicules et de leurs caractéristiques. On finit par sélectionner un bolide au hasard avant de rejoindre la course sans bien comprendre la différence entre le notre et celui de nos adversaires.

TEST - GRIP : Combat RacingÀ 100 à l’heure !

Il est temps de faire vrombir les moteurs avec un petit tutoriel qui vous apprendra les bases pas plus. Même si il n’y a pas beaucoup de touches à connaitre, l’apprentissage se révèle très rudimentaire et il faudra certainement passer par la case option afin de voir à quoi sert tel ou tel bouton. Une fois le didacticiel terminé, place à la phase I de la campagne. Enfin on retrouve les sensations de l’époque et le plaisir de retrouver une bonne sensation de vitesse dans des circuits futuriste et totalement loufoques.

Pour le premier palier, le seul item disponible sera le boost de vitesse afin de prendre en main le jeu et les différentes fonctions de votre véhicule. Votre voiture pourra, en plus de rouler sur le sable ou sur la route, grimper sur les parois et terminer la course sur le plafond. D’ailleurs, certains items ne seront accessibles que sur celui-ci et certaines routes seront barrées et il faudra obligatoirement grimper sur les murs si vous ne voulez pas être bloqués. La sensation de vitesse est bien présente et il faudra avoir quelques réflexes si vous ne voulez pas finir très souvent dans le décor…

TEST - GRIP : Combat RacingAux armes et caetera…

Une fois les trois courses de la Phase I terminées, place à la Phase II et cette fois-ci, les armes rejoignent l’aventure. Encore une fois, il faudra être le plus rapide à terminer le circuit et certains items vous donneront un certain avantage. On retrouve bien évidemment la mitraillette, le missile téléguidé mais aussi le bouclier, très pratique pour éviter une attaque. On aurait tout de même apprécié une mini-carte et une alerte quand un roquette s’apprête à nous pulvériser mais du coup la course devient encore plus stressante et frustrante. Mention spéciale à l’ATH qui se brouille quelques secondes quand nous venons de subir une attaque.

Concernant les armes, il n’est pas possible de tirer à l’arrière ce qui est franchement dommage quand un ennemi s’approche dangereusement. On aurait dans ce cas aimé avoir plus d’items afin de neutraliser les opposants qui décideraient de venir nous coller ou autre. Ne pensez même pas à utiliser la vue arrière car les lignes droites sont assez rares dans GRIP et la vitesse est trop importante, tout comme les obstacles. Il faudra donc se fier à son flair et prier pour ne pas devenir la cible préférée de vos adversaires si vous ne souhaitez pas finir au fond du décor dès le second virage.

TEST - GRIP : Combat RacingHot Wheels ou Majorette ?

Autre point désagréable, la physique des véhicules. En effet, si elles tiennent assez bien la route avec leurs immenses roues, autant vous dire qu’une fois dans les airs elles sont incontrôlables. Et malheureusement, si vous êtes l’homme à abattre de la course vous allez souvent vous retrouver à virevolter dans tous les sens. Et comme dans ce genre de jeu on a tendance à écraser le bouton de l’accélérateur, vous risquez de parcourir la carte en sens inverse…de quoi perdre de précieuses secondes inutilement.

La même chose se retrouve du coté des différents circuits. Si certains seront assez simples à terminer, d’autres demanderont un petit temps d’adaptation. Imaginez un peu refaire le fameux circuit « Arc en Ciel » de Mario Kart mais avec une plus grande difficulté…Pour ce qui est de la modélisation des courses, ne vous attendez pas à être bluffé par les graphismes. Il faut dire qu’il sont très moyens et parfois assez vides. Mais bon, lancé à plus de 800 km/h on ne va pas trop s’attarder sur ce point là…

TEST - GRIP : Combat RacingRollcage 2.0 ?

Comme dit plus haut, trois modes sont disponibles (et seulement 15 bolides…) : le mode solo, le mode campagne et le mode multijoueur. Le mode solo est doté de plusieurs types de courses qui plairont à tous les joueurs. On pourra donc se faire une course classique avant de passer à une course d’élimination ou encore un contre la montre. D’autres règles plus originales seront également de la partie comme la course aux points ou la course sans armes.

Au fond, le plus grand divertissement réside dans le mode multijoueur. En plus des courses match à mort, rafle et bombe à retardement, il existe le mode Carkour, une sorte de course à la Trackmania ou de nombreux défis seront proposés. Le gros plus de GRIP est son mode écran partagé qui animera très certainement vos soirées entre amis. Car l’intérêt de ce jeu est de se mettre sur la tronche avec une bande de collègues dans des courses à 4 joueurs avec des bolides roulants à plus parfois à plus de 1000 km/h. Vous aurez même la possibilité de personnaliser entièrement votre tournoi afin de choisir les règles qui viendront pimenter la soirée.

Conclusion :

Le temps a filé depuis la sortie de Rollcage sur Playstation et on ne peut pas nier que GRIP : Combat Racing pourrait être le troisième opus de la série. Malheureusement, on se demande parfois ou est passé le moteur Unreal Engine 4 car les textures et les menus sont assez fades. Si la vitesse est le maître mot de ce titre, il y a encore du chemin à faire si il veut se faire une place parmi les autres jeu de courses arcade. Entre une bande-son qui semble ne contenir que deux chansons et une personnalisation assez perfide, on aurait aimé que les développeurs fournissent un petit effort supplémentaire…surtout pour un prix de 39,99€ sur consoles…Pour le reste, GRIP : Combat Racing est un bon défouloir, surtout grâce à son écran splitté. Le jeu est nerveux et même si les bolides souffrent parfois d’une caméra maladroite, la vitesse est omniprésente.

Points positifs

  • Bonne sensation de vitesse
  • Beaucoup de odes de jeu
  • Le mode écran splitté
  • Un mode arène très dynamique

Points négatifs

  • Une caméra parfois capricieuse
  • Un peu trop réchauffé par rapport à Rollcage
  • Graphismes et menus trop fades
  • Personnalisation des véhicules limitées
  • OST très rébarbative
  • Prix beaucoup trop élevé
5

Moyen