TEST – Hey ! Pikmin : Olimar revient-il en force ?

3DS

Cela fait maintenant quelques années qu’il n’y avait pas eu de nouvel opus Pikmin. C’est lors d’un Nintendo Direct que celui-ci a été annoncé pour la 3DS. Différent des anciens qui étaient des jeux de stratégie/réflexion, ce petit nouveau est un jeu d’aventure, réflexion et de plates-formes, plutôt différent oui, mais ce n’est pas pour autant que nous sommes perdus. Cela fonctionne très bien.

HeyPikmin

On a un souci capitaine !

On ne peut pas dire que le capitaine Olimar est chanceux : lors du retour de l’une de ses explorations, son aéronef le Dolphin II se fait toucher par un astéroïde et s’échoue sur une planète inconnue. Malheureusement il ne veut plus démarrer. Pour cela il faudra au cher capitaine récupérer 30 000 lumiums mais heureusement il n’est pas seul, il est accompagné de ses fidèles amis de toutes les couleurs, je parle évidement des Pikmins !

Comme dit précédemment, le style de jeu est complètement différent ainsi que la façon de jouer.

Nintendo a opté cette fois-ci pour un gameplay qui utilise le pad circulaire pour déplacer Olimar ainsi que le stylet pour interagir avec nos Pikmins. Il faudra un petit temps d’adaptation en premier lieu, mais une fois habitué, le déplacement d’Olimar et de ses amis ne sera plus une contrainte.

 

 

Un pour tous et tous pour un !

Olimar est un grand explorateur, mais pas un athlète, ni un combattant on ne va pas se mentir .. Mais heureusement, il est accompagné de ses petites créatures de chaque couleur. Notre personnage a comme capacités de pouvoir planer à une certaine hauteur pendant un temps limité avec son propulseur. Il est aussi équipé d’un sifflet permettant de faire venir à lui ses compagnons.

Maintenant, parlons de chaque couleur des Pikmins :

Le rouge : Il est le Pikmin de base, il ne craint pas le feu.

Le jaune : Il ne craint pas l’électricité et il a aussi la capacité d’être très léger.

Le bleu : Il est extrêmement à l’aise dans l’eau.

Le noir : Il permet de détruire les rochers qui gênent l’exploration de ses amis.

Le rose : Il a la capacité de voler.

Il faut donc savoir jongler avec chaque Pikmins pour avancer dans chaque niveau. En parlant de ceci il y a 9 mondes à votre disposition chacun composé de 5 niveaux, dont le boss. Autant dire que niveau durée de vie le jeu est plutôt court. Pour rallonger la durée de vie de quelques heures, il sera possible de ramasser les 3 objets de chaque niveau, pour récupérer de l’essence en plus, ainsi que d’atteindre les 100 %.

À la fin de chaque niveau, les petits Pikmins qui vous restent sont déplacés dans votre parc, là où ils seront exploi… non, là où ils s’amuseront à récupérer encore plus de lumiums. Il y a plusieurs zones avec différents éléments, il suffit juste de placer les bons Pikmins dans leur zone respective, rien de bien compliqué et cela ne rajoute dans aucun cas quelques heures à la durée de vie, ce qui est bien dommage.

Conclusion :

Hey ! Pikmin est un bon jeu avec malheureusement quelques défauts. Tout d’abord, la durée de vie qui est bien trop faible par rapport à son prix, le jeu est constitué de 45 niveaux bien trop faciles et surtout bien trop court. Ensuite, le jeu souffre de quelques baisses de framerate alors que graphiquement il est beau, mais sans plus. Cela dit il nous offre une jolie petite aventure que l’on appréciera tout du long.

Points positifs

  • La bande-son
  • Les différents Pikmin
  • Saynètes et objets à découvrir sympathiques

Points négatifs

  • la durée de vie
  • les capacités d'Olimar sous-exploitées
  • Framerate pas au point
  • La difficulté
7

Bon