Test Katana Zero sur Switch – Devolver sublime la scène indé

Nintendo Switch

La scène indépendante en gaming se surpasse. Au fil des années, les jeux gagnent toujours en qualité. Si on trouve des jeux de qualités, nombreux sont ceux qui se craquent totalement. Aujourd’hui, on vous parle d’une nouvelle pépite signé Devolver. J’ai nommé Katana Zero sur Nintendo Switch.

test katana zero

Trancher dans le vif

test katana zero switchDans Katana Zero, on incarne un samurai qui fait office de tueur à gage pour un groupe. En début de partie, on ne sait pas grand chose du personne et c’est au fil des missions qu’on va en apprendre plus. Notre « héro » habite dans le troisième district de la Nouvelle Mecque. Un endroit dans lequel il ne fait pas bon vivre. Tout est délabré, les habitants ne sont pas les meilleurs voisins du monde et pourtant, c’est là qu’on va devoir essayer de mener sa vie. Dans un appartement miteux qui fait office de dortoir entre deux missions.

Après un bref rendez-vous chez le psy, on se lance dans l’aventure. Dès les premiers instants, on se rend compte qu’on a là une nouvelle pépite de la scène indé. Développé par Askiisoft, l’équipe en charge du jeu a parfaitement maitrisé son sujet. Aussi bien en terme de narration qu’au niveau de la jouabilité. Si on réalise simplement les missions d’assassinat en début de partie, on va commencer à se poser de nombreuses questions sur l’origine du personnage, mais pas que. D’où est ce qu’il tient ses capacités. Pourquoi doit-on assassiner X ou Y cible. Finalement, qui tire les ficelles de tout ce qui se passe.

Bref, la trame peut sembler assez simple de base, mais elle s’enrichit au fil de l’aventure. La bonne nouvelle concerne les choix qu’on peut faire. En effet, de nombreux dialogues sont là pour apporter un vrai plus à l’histoire de Katana Zero. En fonction de vos choix, vous pourrez en apprendre plus ou moins plus sur les événements du jeu. De plus, certains choix permettent également de débloquer des choses. Fin alternative, niveau bonus, et j’en passe.

Hotline Miami

test katana zero switchHotline Miami avait marqué les joueurs lors de sa sortie il y a quelques années. On avait un jeu nerveux qui ne laissait pas de place à l’approximatif. Pour Katana Zero, on fait vite le rapprochement avec l’ancien titre de Devolver. On apprend par l’échec et on prend un véritable plaisir à réussir les différents tableaux. Chaque mission se découpe en plusieurs parcelles. Si vous mourrez, vous ne recommencerez donc pas au tout début du niveau, heureusement. Mais plutôt au début de la parcelle. Chacunes d’entre elles se terminent en réalité en une poignée de minutes, voir secondes. Uniquement si vous maitrisez parfaitement le jeu dans ce dernier cas. Cela dit, vous allez y passer plusieurs minutes avant de réussir. Car oui, vous n’avez pas le droit à l’échec, comme dans Hotline Miami.

Pour réussir vos missions, vous aurez droit à une jouabilité parfaite. Difficile de faire un véritable reproche au jeu. On aurait cependant avoir un panel de mouvement plus large, mais c’est honnêtement un détail. Notre personnage est vif, très vif même. Il dégaine son katana en une fraction de seconde. Afin de l’aider dans ses missions, il a également une capacité spéciale. Celle de ralentir le temps de manière très importante. A n’en pas douter, ça vous servira durant les combats de boss ou encore dans les zones un peu trop fournis en ennemis.

Pour atteindre les zones élevé, vous pourrez vous appuyer sur les murs. Il est également possible d’utiliser différents éléments du décors à ramasser. Couteau, bouteille, buste ou encore cocktail molotov sont des armes que vous trouverez ici et là. Vous pourrez alors les balancer sur vos ennemis. Si l’un d’eux se tient à proximité d’une zone inflammable, le tout pourra exploser au contact du feu. De plus, si un ennemi se tient derrière une porte, vous pourrez le défoncer littéralement en l’ouvrant à coup de katana.

Si le jeu se résume très majoritairement à tuer tout le monde, avec classe, il y a quelques variantes. Il y a quelques missions par exemple qui demande de faire le véritable ninja. Cela dit, vous pouvez choisir entre faire exactement ce qu’on vous demande, ou rentrer dans le tas. Vous aurez également une mission en moto sur l’autoroute. Des approches qui permettent donc de varier les plaisirs.

test katana zero switchSamurai Warrior

Pour devenir bon, il va falloir apprendre l’ennemi. Chacun d’entre eux possèdent des capacités différentes. Il faudra donc faire attention pour appréhender chaque zone. Le level design est également très bien pensé. On va traverser de nombreux décors différents. Boîte de nuit, hôtel, prison, autoroute, etc. Découvrir les niveaux et toujours un plaisir. Soigné visuellement, Katana Zero se démarque également avec se bande son. Ambiance au top pour magnifier vos actions. La petite cerise sur le gâteau vient du mode replay. A chaque parcelle passée, vous pouvez revoir vos exploits.

Tout n’est pas parfait dans Katana Zero. On aurait vraiment aimé que le jeu soit plus long. Clairement, quand on termine l’aventure, il y a toujours le désir de la prolonger. On a alors ce sentiment de rester sur notre faim. Il aurait été agréable d’avoir plusieurs missions à moto par exemple. Autre point important, il manque à Katana Zero un système de scoring totalement absent pour l’heure.

S’il offre une très grande rejouabilité, surtout pour avoir accès au laboratoire, l’absence de score peut-être un frein pour se lancer à nouveau dans l’aventure. Cela dit, les développeurs ont promis un DLC gratuit qui permettra d’avoir un mode speed run entre autre.

Conclusion :

Katana Zero, c’est de la bombe bébé. Si vous avez aimé Hotline Miami, vous allez forcément aimé ce jeu là. La 2D et la jouabilité sont deux éléments parfaitement maitrisé. L’expérience proposé vaut largement les 14.99€ affiché sur l’eShop. Notez qu’il est également disponible sur Steam pour 12.49€. C’est un pur régal de traverser les différents niveaux même si on arrive trop rapidement à la fin. Bref, n’hésitez plus et dégainez votre katana.

Points positifs

  • Animations hyper classe
  • Gameplay nerveux
  • Un jeu parfaitement maitrisé
  • Une leçon pour les triples A en manque d'inspirations
  • Très bonne rejouabilité
  • Bande son parfaite
  • Challenge bien dosé

Points négatifs

  • Se termine rapidement
9.5

Exceptionnel