TEST Legendary Eleven – Le mauvais coup du mercato

Nintendo Switch

Après avoir été lancé sur Steam depuis le 29 mai, Legendary Eleven débarque sur Nintendo Switch. Le jeu de foot est résolument tourné sur un style arcade et propose une ambiance des années 70/80. Affiché à moins de 10€, le jeu indépendant se lance avant la Coupe du Monde 2018. Un joli coup pour profiter de l’événement et se faire une place dans nos consoles.

test legendary elevenJoga bonito…

test legendary elevenAvec Legendary Eleven, on a donc un petit jeu indépendant. Séduisant de prime abord, on redescend très rapidement. C’est simple, après un match, on se rend compte des nombreuses lacunes du jeu. On ne va pas vous mentir, la déception est importante et on s’imaginait déjà faire des petites soirées entre pote. Frappe de folie du milieu de terrain, remonter tout le terrain avec un joueur en driblant tout le monde. Bref, on s’attendait à du fun… Malheureusement, ça n’est pas du tout le cas. On se trouve avec un menu très pauvre en contenu. Un mode coupe et la possibilité de faire des matches amicaux. Voila, rien de plus en dehors des options et des crédits. Vous allez alors certainement faire un match amical pour commencer avant de vous lancer dans une coupe pensant que ça sera plus sympa, mais non…

Au niveau des coupes, vous aurez une coupe d’Afrique, d’Amérique, d’Asie, d’Europe et une Coupe du Monde. Vous pourrez alors choisir entre de nombreuses équipes parmi le Brésil, Allemagne, Algérie, France et j’en passe. Bref, il y a du choix et même s’il n’y a aucune licence, ce n’est pas du tout dérangeant. On regrette cependant que toutes les équipes qualifiées pour la véritable Coupe du Monde ne soit pas dans le jeu. Passons, ce n’est finalement qu’un simple détail. On enchaine alors les matches les uns après les autres jusqu’à soulever la coupe. Aucune animation, pas de célébration vraiment passionnante. Après avoir terminé une coupe, la plus courte si possible, on se retrouve à nouveau dans le menu et on quitte le jeu pour finalement ne plus y revenir.

… ou pas

test legendary elevenLa jouabilité est très simple. Vous pourrez faire tout ce qu’on peut faire dans un jeu de foot, mais sans rythme, sans panache. Ambiance fade, on a pas l’impression que des supporters soient bien présents. De plus, aucun commentateur n’anime les matches. On entend juste un goooooaaaaaal au moment des buts. Les joueurs sont lent sur le terrain. Même si on peut sprinter, les joueurs s’essoufflent rapidement, il faut alors gérer l’endurance. Dans un FIFA ou PES, ça serait crédible, mais ici, ça ne sert à rien en dehors de casser le rythme déjà très mollasson. Les duels ne ressemblent pas à grand chose non plus, on met le pieds, on récupère le ballon à tous les coups. Sauf, si le joueur fait un dribble qui là, passera à tous les coups. Il n’y a aucune stratégie, on cavale tout droit, on contourne quelques joueurs et on fonce vers le but.

Le goal se débrouille pas trop mal, même s’il est aisé de marquer des buts. Il faut avouer qu’il ne sont pas aider par les défenseurs qui ne marquent personne et qui sont beaucoup trop loin du ballon. Pressing quasi inexistant, on a des boulevards parfois sans opposition. Bref, on cherche à sauver le jeu du naufrage, mais non, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Quoi que, il y a bien un truc de cool, les supers frappes. En réalisant différentes actions, notre joueur peut réaliser ce type de tir surpuissant et sympa à voir. Lorsque l’icone apparait au dessus du joueur, il vous suffira de tirer pour le voir faire quelques jongles avant de réaliser un ciseau en pleine lucarne. Franchement, ça fait son effet et il y a plusieurs animations, par contre pour ce qui est du ralenti, c’est raté. La caméra est souvent trop loin de l’action du coup, on voit rien…

Pas de numéro 10 dans sa team

test legendary elevenC’est marrant de voir la dégaine des joueurs. Coupe afro, moustache à l’ancienne, franchement, ça fait sourire. Les sponsors également sont bien trouvé. Des marques officielles avec des noms remaniée, un peu comme ce que faisait PES avec les noms des joueurs sur PlayStation 2. Au delà de ça, le jeu est vraiment raté techniquement parlant. Les textures sont baveuses, le stade est moche et rien finalement ne sauve Legendary Eleven sur ce point là. Il n’y a que l’aspect décalé qui rend le titre marrant deux secondes. Mais passer la « surprise » on se retrouve finalement avec des clones de différentes couleurs d’une équipe à l’autre.

L’absence de jeu en ligne est également préjudiciable. Heureusement, on peut jouer à deux sur la même console. On peut également débloquer des cartes à collectionner façon album Panini. Elles permettent également d’attribuer des bonus durant un match.

Conclusion :

Impossible de vous recommander Legendary Eleven. On aurait vraiment aimé avoir quelque chose d’autre à vous dire, mais non, c’est un raté presque total. Séduisant de prime abord, le jeu accumule les défauts. Aucun rythme, IA aux fraises, graphiquement pas terrible et j’en passe. Comment passer autant à côté de son sujet ? Les développeurs pourraient rendre le jeu plus agréable avec plus de folie. Retirer ce système d’endurance qui n’a pas du tout sa place dans ce style de jeu par exemple. On retient tout de même le petit prix du jeu, moins de 10€. Mais même pour ce tarif, pas sûr que vous soyez convaincu. Petit plus tout de même pour les Supers Frappes…

Points positifs

  • Les supers frappes
  • Prix correct

Points négatifs

  • Toute la partie liée à l'IA
  • Visuelement dépassé, texture baveuse, ensemble moche
  • Aucun rythme
  • Ambiance de mort
  • Pas de multi en ligne
  • Très faible contenu
3

Mauvais