TEST – Pokemon Let’s Go Pikachu & Let’s Go Evoli – À la (re)découverte de Kanto

Nintendo Switch

Sorti depuis le 16 novembre 2018, sur Nintendo Switch, Pokemon Let’s Go Pikachu et Pokemon Let’s Go Evoli nous permettent de nous (re)plonger dans Kanto en remaniant le script initial de Pokémon Jaune (sortie initialement en Europe en 2000 sur GB/GBC). Les jeux viseront à faire découvrir l’univers de Pokémon aux joueurs de Pokémon Go (l’application smartphone sortie en 2016 sur iOS et Android), tout en jouant sur la nostalgie pour les fans de la première génération de Pokémon.

Un Pokémon Jaune 2.0 ?

Pokemon Let's GoDès le lancement du jeu, on aura droit à une cinématique cherchant à introduire le joueur “dans le monde merveilleux des Pokémons”. Avec la présentation de ce bon vieux Prof. Pokémon : le Professeur Chen.
L’univers est très coloré, tout en mettant en avant les graphismes du jeu.
Les détails sont présents d’entrée de jeu, que ce soit la peluche sur la commode, le calendrier avec un sprite 2D (comme sur GB) ou encore un poster avec Nidorino et Ectoplasma pour rappeler l’intro de l’animé Pokémon (et celle de la version rouge), sans oublier la dernière console en date (Nintendo Switch) sur la table principale…
On est bel et bien un(e) jeune dresseur (dresseuse) en devenir, fana de pokémon !

Rapidement en cherchant à sortir de la chambre, on va se retrouver nez à nez avec le rival, il n’y a pas de Blue ou de Red.
Le joueur et son rival sont amis et rivaux depuis l’enfance, ce qui inclura un nouveau pan scénaristique, car cette fois-ci, le rival ne cherchera pas à vous rabaisser à tout bout de champs, avec le joli surnom comme “minable”, non, au contraire, le rival sera plus une personne cherchant à vous encourager mais surtout avenant, en donnant des objets durant l’aventure.

Vient ensuite la rencontre avec le Prof. Chen, qui vous permettra de découvrir la capture dans ce nouveau volet de Pokémon.
Cette fois-ci, le schéma : combattre le pokémon sauvage pour l’affaiblir avant sa capture sera absent.
Le capture reprend directement le système présent dans Pokemon Go, tout en s’adaptant à votre choix pour la maniabilité : Joy-con simple détaché, Pokéball Plus, Joy-cons attachés en mode nomade.

La manière pour capturer un Pokémon sera différente, mais le but restera le même : viser juste en lançant la pokéball, ce qui ne dépaysera pas les joueurs de Pokémon Go.
Les baies seront de la partie, permettant de faciliter les captures, de calmer le Pokémon ou encore d’améliorer la qualité/quantité d’objets laissés par un Pokémon lors de sa capture.

Autre point que l’on peut remarquer, c’est que le jeu ne possèdent pas beaucoup de tutoriels, c’est même l’un des seuls que nous avons droit durant l’aventure.
Le reste des mécaniques du jeu peut être découvert en parlant aux PNJ du jeu.

Avec Pokémon Let’s Go, on abandonne l’idée des combats aléatoires dans les hautes herbes et grottes, pour laisser places à l’apparition des Pokémons directement sur le terrain, tout en respectant la taille de ces derniers.
Ce qui pourrait même surprendre certains joueurs… Onyx, Mont Selenite ? Ca vous parle ?

En ce qui concerne l’aventure, le but est simple :
Collecter les 8 Badges auprès des Champions d’arène pour affronter la ligue Pokémon (et le Conseil 4) et devenir Maître Pokémon enfin pour les plus tenaces : tous les attraper !

Une baisse de difficulté ?

Pokemon Let's GoLes combats contre les dresseurs sont toujours présents, optant pour les animations de derniers jeux Pokémon (X/Y, Lune/Soleil, RO/SA, Ultra-Lune/Ultra-Soleil) on se retrouve alors avec des combats tour par tour agréables visuellement, avec un 30fps constant.

En ce qui concerne la difficulté du jeu, cette dernière a été clairement revue à la baisse.
En supprimant les combats contre les Pokémons sauvages, ces derniers ne pourront plus affaiblir votre équipe durant l’exploration.

En battant les Pokémons adverses, lors d’un match contre un dresseur, toute votre équipe gagnera convenablement de l’expérience, pas seulement les Pokémons participants (multi exp activé). Les dresseurs battus vous donneront de l’argent et seront même susceptibles de vous donner des Pokéballs pour vous évitez de vous retrouver à sec ! N’est-ce pas beau la vie de dresseur ?

Au niveau de la capture, la distribution d’expériences se fera aussi à toute l’équipe mais la plus grosse différence vient que l’expérience gagnée peut-être exponentiellement accrue en fonction de divers bonus de capture et du multiplicateur appliqué à la fin, en fonction de la qualité de votre capture (premier lancé, lancé excellent, chaine…).

Ainsi donc, la capture dans Pokémon Let’s Go se retrouve totalement favorisée.
Le niveau général de certains champions se retrouve aussi impacté, revu à la baisse.
Par exemple : Le Pokémon le plus fort du 1er Champion d’arène est au niv. 12, alors que dans les Versions RBJ et RF/VF, il était de 14.

Le partenaire – Compagnon de voyage !

Il serait difficile de faire ce test sans laisser une partie à ce qui avait fait l’essence même de Pokémon Jaune : le partenaire.

Dépendant de votre version, Pikachu ou Evoli, sera votre partenaire. Il ne sera pas qu’un smple Pokémon dans une équipe.
Toute une mécanique du jeu a été articulée autour de ce dernier.
Il est possible d’interagir avec lui, à la manière de Pokémon USUL.
Cela apporte de la mignonnerie à votre aventure, c’est le seul Pokémon avec lequel vous pourrez jouer ainsi.
Vous pourrez le caresser, le nourrir avec des baies, le customiser (ainsi que votre dresseur). Agissant de cette manière, vous améliorerez votre affinité avec votre partenaire.

Cette affinité se fera ressentir lors les combats, il pourra encaisser des coups risquant de le mettre KO, infliger des coups critiques ou encore se soigner d’un statut en plein combat (sans utiliser d’objet).
De temps à autre, il pourra vous faire des cadeaux, cela peut être des objets rares (pépites…) comme inutiles (bouts de verre…).

L’idée des CS (Capsule Secrète) permettant de faire évoluer le joueur selon le scénario est toujours présente mais a subi une refonte (proche des versions Pokémon UL / USUL), on parle maintenant de TS (Technique Secrète) et c’est justement votre partenaire qui va les “apprendre”.
Ces techniques seront débloquées ensuite dans le menu “Jouer avec votre partenaire” et ne seront plus à enseigner à un Pokémon bloquant ainsi un slot d’attaque.

De nouveaux PNJ ont fait leur apparition dans Pokémon Let’s Go, permettant d’apprendre des techniques “Abracadabrantesques” à votre partenaire.

Par exemple : Pikachu pourra se retrouver avec un Pika-sprint dès Azuria, une attaque lui donnant la priorité et infligeant un coup critique à coup sûr.
Ou encore Pika-Piqué à Céladopole, une attaque vol, lui permettant de contrer les Pokémons plantes.

La possibilité de sortir n’importe quels Pokémons de l’équipe sur le terrain est un véritable plus.
Certains peuvent même servir de monture, permettant de se déplacer plus vite.

Cependant le fait que les maps tentent trop de se rapprocher du matériau de base ne permettent pas d’exploiter ces montures sans accroc en ville.
Être sur une monture Pokémon peut parfois entacher quelques actions, si vous souhaitez parler ou ramasser un objet, il faudra aller dans le menu, ranger le Pokémon, quitter le menu, récupérer ou parler…
Un mécanique lourde qui aurait pu être allégée avec un raccourci.

Qu’apporte Pokémon Let’s Go en terme de nouveauté ?

Pokemon Let's GoLes joueurs de Pokémon Go pourront se connecter à Pokémon Let’s Go afin d’y transférer leurs Pokémons 1G capturé dans l’application.
Cette possibilité devient disponible à partir de Parmanie, le Go Park remplacera le Parc Safari.

Un fois le Pokémon transféré de Pokémon Go, il faudra ensuite le capturer de nouveau dans Pokémon Let’s Go.

La Pokéball Plus est un accessoire vendu séparément, à l’occasion de la sortie des jeux Pokémon Let’s Go Pikachu et Pokémon Let’s Go Evoli, d’une valeur d’environ 50 €.
Cette dernière fera office de manette.

Elle possède un joystick pour se déplacer, appuyer dessus équivaut au Bouton A. Le Bouton au dessus de la Pokéball Plus correspond au Bouton B. enfin en secouver la Pokéball Plus, simulera le Bouton Y, enfin presque !

Et voilà, c’est tout ! On se retrouve avec une manette amputée de quelques boutons, ce n’est pas gênant en soi mais cela retire quelques manipulations ergonomiques.

Par exemple : Avec un Joy-Con, il est possible d’appuyer sur R dans le menu équipe afin de déplacer un Pokémon d’un emplacement à un autre.
Avec la Pokéball Plus, il faudra cliquer sur le Pokémon, choisir l’option “déplacer le Pokémon”, pour ensuite le positionner.

On appréciera la prise en main qui est très agréable, avec la possibilité de jouer en gérant tout d’une main, sans repositionner les doigts, les bruitages que la Pokéball Plus pourra émettre durant l’aventure, comme par exemple, le cri du Pokémon lors de sa capture ou encore la possibilité de mettre un Pokémon dans la Pokéball afin de lui donner un bonus d’expérience lors des balades avec cet accessoire.

Ce qui fait pas mal penser au : PokéWalker qui a accompagné les jeux Pokémon HeartGold et SoulSilver.

L’apparition du multijoueur est une première dans Pokémon, à tout moment une personne peut se saisir d’un 2ème Joy-Con ou Pokéball Plus connecté à la Nintendo Switch, la secouer et ainsi apparaître dans le jeu pour participer à l’aventure.
Cette mécanique remet un coup dans la difficulté du jeu.
Car ce 2ème dresseur pourra intervenir à tout moment : aussi bien en combat contre un dresseur ou lors d’une capture un peu tendu.

En combat cela donne lieu à un 2 contre 1 déséquilibré. Le 2ème joueur utilisera les Pokémons de l’équipe actuel.
Lors d’une capture : le 2ème joueur pourra utiliser des Pokéballs et aura accès au sac afin d’aider à la capture.
Il est même possible pour les 2 joueurs d’envoyer leurs Pokéballs en même temps, une animation s’ensuit donc pour tenter ainsi une “capture synchro”.

Vous l’aurez compris, cette mécanique du multijoueur est plus destinée à un joueur occasionnel qui souhaite participer à l’aventure ou encore un parent qui souhaite aider son enfant sur le jeu par exemple.

Qu’en est-il de l’enveloppement stratégique de Pokémon ?

Pokemon Let's GoPour certains joueurs, les jeux Pokémons, ne s’arrêtent pas à l’objectif d’être Maître Pokémon et ni à la complétion du Pokédex.
Chaques Pokémons possédant ses forces et ses faiblesses en combat, la porte aux stratégies est ouverte pour les joueurs soucieux de créer “l’équipe ultime”.
Cet épisode remanie la stratégie Pokémon.
En premier lieu, on aurait pû penser à une absence même de stratégie, car les talents des Pokémons (capacités passives, telles que Statik, Engrais…) et les objets tenus ont disparu des mécaniques du jeu. Ce ne sont pourtant pas des mécaniques de jeu difficiles à assimiler pour les néophytes.
La nature des pokémons subsistent encore.
La plus grande nouveauté se retrouve dans les bonbons.
Les bonbons peuvent donner des points de statistiques directement à votre Pokémon.
Ces points de statistiques supplémentaires sont appelés AV (Awakening Value).
les AV remplacent les EV (Effort Value), ils peuvent se donner en plus grande quantité que les EV, ce qui peut changer la facette stratégique des combats pokémons de ces dernières années.
Avec cette refonte, les Pokémons peuvent se retrouver bien plus solides maintenant sur le terrain de combat.
Il faudra cependant attendre le prochain jeu Pokémon pour voir si les EV auront totalement disparu des jeux Pokémons.

Conclusion

Pokémon Let’s Go Pikachu et Pokémon Let’s Go Evoli reste une aventure très agréable à découvrir si on garde en tête que ces épisodes ont été initialement fait afin d’accueillir les joueurs de Pokémon Go dans le voyage initiatique du monde Pokémons.
N’étant pas un épisode principal, il répond néanmoins très bien son rôle.
La facilité du jeu pouvant paraître déconcertante aux premiers abords, appuie le fait que l’aventure se veut accessible à tous.
Le jeu se finit en moins de 20 heures, il faudra compter le double pour tenter de compléter le Pokédex.
Si vous êtes un vétéran de la série, à la recherche de challenge, le jeu pourrait ne pas répondre à vos attentes.
En revanche, si vous souhaitez découvrir les bases des jeux Pokémon de manière modernisée avec un mélange de nouveautés que les derniers opus principaux ont pu apporter ces dernières années, il se pourrait bien que l’aventure proposée par Pokémon Let’s Go Pikachu ou Pokémon Let’s Go Evoli ne vous laisse pas indifférent, surtout au côté de votre partenaire.
Il est disponible depuis le 16 novembre 2018 sur Nintendo Switch.

 

Points positifs

  • L’évolution graphique par rapport aux derniers opus sur console portable.
  • L’ajout des cinématiques, des scènes inédites.
  • Sortir les Pokémons de leur Pokéball sur le terrain.
  • Le Pokémon Partenaire et ses interactions.
  • L’abandon des CS et leurs contraintes.
  • De nouvelles mécaniques introduites pour élever des Pokémons stratégiques (Bonbons).
  • Les experts, ajoutant du contenu au faible post-game respectueux de l’époque.

Points négatifs

  • L’absence de challenge
  • Le post-game faible, les îles de RF/VF sont absentes.
  • La connectivité online pour la recherche d’un ami.
  • L’absence des mini-jeux au Casino de Céladopole.
8

Super