TEST – Runner 3 : Un jeu très exigeant

Nintendo Switch PC
Quand elle est arrivée en 2010, la série Bit. Trip Runner surfait sur la vague runners de l’époque ! Á ce moment-là, le jeu n’était pas des plus beaux mais possédait une OST de qualité et un gameplay demandant une précision à toute épreuve. Nous sommes en 2018 et Bit. Trip Runner change son nom pour un Runner 3. Maintenant deux questions se posent : Le jeu s’est-il casualité ? Où est-il toujours aussi exigeant ? Les réponses ci-dessous.Test-Runner 3

Runner 3Il faut l’avouer, je suis loin d’être un nouveau joueur dans la licence Runner, j’ai joué sur Bit. Trip Runner premier du nom et Runner 2 sur Wii U. Alors, je savais où je mettais les pieds avec une licence qui mélange rythme et dextérité ! Mais comme je gardais d’excellents souvenirs sur ces titres, je me suis lancé dans cet opus avec une certaine joie et excitation.

Au départ, nous avons le droit à une cinématique nous montrant la vie du Commander Vidéo et de la CommandGirl après avoir vaincu d’innombrables dangers dans les opus précédents. On les voit faire des barbecues, boire des cocktails, se rendre à la plage ou encore bronzer…Jusqu’au jour où un informateur nous annonce une nouvelle menace. Fini le bon temps, il va falloir repartir à l’aventure…

Pour ceux qui ne connaissent pas la série Runner ? Le concept est assez simple sur le papier… Nous dirigeons un personnage qui court et qui doit parcourir un chemin parsemé d’obstacles, d’ennemis et ramasser des lingots d’or ! Mais cela n’est pas aussi simple qu’il n’y parait, car vous ne contrôlez pas la course mais seulement son saut, son attaque et la possibilité de changer de chemin lors des embranchements d’un niveau en appuyant sur la touche R ou la touche L de la manette !

Parfaitement Intraitable

Fini le synopsis du jeu, nous voici devant un choix cornélien en début d’aventure, devons-nous choisir le Commander Vidéo ou sa compagne la CommandGirl ? Après ce choix délicat, me voici sur mon premier parcours qui fait office de promenade de santé ! Dans ce niveau, on m’apprend à sauter en appuyant sur le bouton B pour franchir les obstacles (même si cela fonctionne aussi avec le bouton A), mais également à ramasser des lingots d’or dans le niveau. De mon côté, ce fut un score parfait et j’ai amassé les 100 lingots disponibles du premier niveau et une fois fini, on me proposa de tirer au canon pour célébrer cette perfection et ainsi augmenter mon score! Une fois terminé, mes lingots restent liés à mon score et je peux au choix passer au deuxième niveau ou refaire le premier. De mon côté, j’opte pour le déroulement de l’aventure et j’enchaine le niveau deux où la difficulté n’est pas au rendez-vous…Je fini ce stage en deux essais ! J’enchaine sur les niveaux trois et quatre qui me demanderont à peine plus de trois essais pour réussir à franchir la ligne d’arrivée…Certes, je n’ai pas amassé tous les lingots d’or sur mes premiers run de niveau mais un doute m’habite : Est-ce que la série Runner se serait casualité ? Sacrilège, moi qui étais fan de la difficulté de la licence me voici en train d’enchainer les niveaux sans avoir les nerfs qui craquent ! Je savais que les niveaux actuels n’étaient pas insurmontables et pire que cela, ils ne m’ont pas pris beaucoup de temps ni d’essais pour les franchir…

Ce scenario se répètera sur les premiers niveaux puis la difficulté commence à arriver ! Ah me voilà rassuré, Runner 3 ne se casualise pas, il met juste un peu de temps à se découvrir avant de vous faire totalement craquer à travers ses innombrables niveaux. Car oui, une fois que vous avez fait les premiers niveaux de runner 3, la difficulté débarque et il faudra alterner les sauts, les doubles sauts, les glissades, les coups de pieds pour fracasser les portes en bois…Mais ce n’est pas tout, il faudra également  franchir des trampolines automatiques, mais aussi des trampolines où il faudra appuyer sur la bonne flèche de la manette le moment voulu…Et si vous vous trompez ? Vous recommencerez le niveau au complet ou pas ! Tout dépendra de votre progression dans ce niveau, car les stages de Runner 3 n’ont qu’un seul checkpoint et si vous ne le franchissez pas il faudra reprendre depuis le début…Dans le cas contraire, vous reprendrez au checkpoint en espérant franchir la ligne d’arrivée sans mourir (Bonne chance) !

La difficulté, la diversité et la rejouabilité

Comme, je le notifiais ci-dessus la difficulté du jeu vient petit à petit … Si au départ, le jeu est assez simple à jouer par la suite cela deviendra un vrai calvaire où il faudra alterner régulièrement les touches à un rythme effréné pour réussir son parcours ! En effet, les ennemis seront de plus en plus nombreux dans les niveaux, il faudra alterner saut simple, double saut, glissade, coup de pied et les flèches pour franchir des murs…Comme si cela n’était pas assez, les développeurs nous ont créé un enfer visuel ! Je m’explique si au premier abord les graphismes de Runner 3 semblent chatoyants et colorés, on s’aperçoit vite que les développeurs ont chargé l’arrière-plan d’animations devenant ainsi un véritable cauchemar visuel dans certains niveaux! Pourquoi, un cauchemar ? Car certains parcours ont une cadence de course élevée, de nombreux ennemis, des projectiles lancés sur notre personnage et ces animations de fond nous embrouillent l’esprit ; Au final, il ne sera pas rare de se prendre une porte, un ennemi ou un projectile à cause d’une animation en arrière-plan qui nous aura perturbé. Mais il y a pire, les développeurs de Choice Provisions sont tellement sadiques qu’ils ont poussé le vice de créer des niveaux avec du brouillard ou avec une vue de dos rendant le tout encore plus compliqué qu’à l’accoutumée. Finalement, il vous faudra apprendre certains niveaux par cœur pour réussir à franchir la ligne d’arrivée !

A côté de cela, Runner 3 surprend également par certains choix de gameplay, laissant de temps à autre la course pour explorer le monde dans un avion ou encore franchir une tour de rail dans un chariot ! Cela peut paraitre anodin, mais il apporte un peu de fraicheur au titre ! Nous aurions pu également noter les boss de fin de monde à combattre totalement barrés comme le père noël robotique du premier niveau qui fera appel une nouvelle fois de plus à votre dextérité !

Maintenant, vous allez me dire que faire une fois les niveaux terminés et les boss vaincus ? C’est simple, les recommencer car le titre offre une bonne rejouabilité. En effet, il sera possible par la suite de refaire les mêmes niveaux mais avec des embranchements supplémentaires et de devoir ramasser des diamants en plus des lingots d’or ! Mais ce n’est pas tout, le jeu offre également des missions secondaires ou encore de trouver des items souvent cachés dans divers raccourcis de stage. Non franchement, il y a de quoi faire, les lingots vous permettront d’atteindre des niveaux spéciaux quant aux diamants, ils vous serviront pour acheter des tenues au commander Vidéo ou à sa compagne.

Le son a son importance et les soucis techniques

Si Runner 3 arrive déjà à se démarquer des autres jeux de courses avec son propre univers et sa difficulté élevée, il surprend également par son OST ! Pourquoi ? Car celle-ci fait partie intégrante du gameplay et l’utilisation du rythme par Runner3 permet de se démarquer des autres jeux. Si un joueur novice n’y prêtera pas attention dans un premier temps, les joueurs habitués à la série seront quant à eux reconnaitre l’excellent travail sonore de Choie Provision ! En effet, plus vous complétez un niveau en ramassant les lingots, les diamants et plus la chanson se complètera avec les bruitages de récupération d’item. C’est difficile d’expliquer cela en écrit, mais manette en main cela vous donne l’envie de faire l’ensemble des niveaux à la perfection pour se délecter tout simplement de la bande audio. Il est également à noter que dans certains niveaux, le rythme de la musique peut vous donner un indice sur le tempo à avoir pour effectuer les sauts et ainsi réussir les parcours ! On vous conseille de tendre l’oreille, si vous souhaitez acheter Runner 3 cela pourrait grandement vous aider !

Si Runner 3 se veut exigeant en terme de gameplay et que la moindre erreur sera sanctionnée par un éternel recommencement de niveau…Pouvons-nous de notre côté lui dire d’aller se faire ### Désolé mes nerfs ont craqué sur le dernier niveau ! Pouvons-nous dire que le jeu a de son côté fauté ? La réponse sera positive et le jeu n’est pas exempt de défauts ! Certes, ceux-ci ne sont pas nombreux, mais ils sont problématiques surtout dans un runner où le Die et Retry se veut punitif ! Le premier souci vient de la camera dans certains niveaux qui est mal placée et nous fait rater des lingots, des diamants ou nous fait percuter un ennemi nous obligeant ainsi à recommencer le niveau !

A côté de cela, nous avons eu également des soucis de frame-rate…Certes, ils sont peu nombreux, mais cela reste un souci de taille ! En effet, comment être dans le bon timing pour éviter un ennemi , glisser puis taper sur une porte quand le jeu se met à saccader sans aucune raison…Vous l’avez compris, les soucis sont peu nombreux mais peuvent se révéler problématiques dans un Runner 3 exigeant ! Je pense avoir fait le tour du jeu et il maintenant temps de rendre mon verdict.

Conclusion :

Runner 3 est une pure merveille qu’il ne faut pas mettre entre toutes les mains. Certains joueurs pesteront contre la difficulté du titre, rageront derrière leur écran et insulteront peut-être même la maman du Commander…Mais si vous n’avez pas peur de mourir ? Si vous aimez les challenges ? Alors, vous pouvez foncer sur Runner 3 qui se veut exigeant et qui nous propose un univers bien à lui avec une multitude de couleurs et une OST de qualité ! Á côté de cela, le jeu possède une bonne rejouabilité car il sera possible de refaire les niveaux pour ramasser les diamants ou encore des items cachés. Malheureusement, le jeu n’est pas exempt de défauts et il faudra faire avec quelques soucis de caméra ici et là mais rien de vraiment perturbant en soi…Au pire, vous mourrez une fois de plus ! Au final, JeuxCapt vous recommande chaudement Runner 3 sur Nintendo Switch vendu à 27€99 et vous souhaite bon courage pour franchir les niveaux !

Points positifs

  • Un Runner exigeant
  • Un univers coloré
  • Une bonne rejouabilité
  • Les items à trouver
  • Les niveaux bonus
  • Une OST de qualité

Points négatifs

  • Quelques soucis de caméra
  • Il est possible que vos nerfs craquent...
8

Super

Laisser une réponse