TEST – Shin Megami Tensei : Strange journey Redux – Partons capturer des démons

3DS

La série des Shin Megami Tensei est très populaire au Japon. Ce jeu de rôle, s’inspirant de livre de science-fiction connaît un énorme succès grâce à sa trame scénaristique très complète et un gameplay riche et varié. Aujourd’hui nous allons parler de : Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux. Ce jeu est un portage sur Nintendo 3 de la version Strange Journey sorti en 2009 au Japon.

De quoi s’agit-il :

Dans un futur apocalyptique, le monde court à sa perte. En effet les ressources naturelles de la Terre sont épuisées. La cause : les guerres, la pollution et la famine. Pendant cette crise, il se produit un phénomène inexplicable au Pôle Sud. Le Scharzwelt, qui est une sorte d’étendue ou même de trou noir mesurant environ un mètre de diamètre. Mais en l’espace de six mois, sa taille est passée à plusieurs centaines de kilomètres de superficie. Conscient du danger, l’ONU décide d’envoyer une centaines de personnes sur place. Cette troupe est composée de soldats, de scientifiques et même d’une intelligence artificielle répondant au nom d’Arthur. Vous allez incarner un soldat de l’USMC, à noter que dans la version japonaise, vous incarnez un soldat japonais. Votre personnage sera muet, il faudra lui trouver un nom et suite à ça. Votre aventure sur Shin Megami Tensei : Strange journey Redux commence maintenant…

Le gameplay :

Il faut savoir que ce titre est en vue première personne, comme les anciens Shin Megami Tensei sur Super Nintendo. Ce titre étant un RPG, attendez-vous à vous faire attaquer souvent lors de vos ballades (pratique pour le level up et agaçant dans certaines phases de répétition). Pour  le système de jeu en lui-même, c’est assez simple. Des combats, des recrutements, des fusions de démons, des créations d’objets et d’armes en tout genre dans un laboratoire… Voilà de quoi sera rythmée votre aventure dans Shin Megami Tensei : Strange Journey Redux. Mauvaise nouvelle le jeu est en anglais pour le texte…

Pour les combats c’est du tour par tour propre au RPG. Votre équipe sera composée de quatre personnages, chacun possède ses aptitudes et ses armes ou encore ses sort. Vous aurez toujours le choix de combatte, de vous défendre, de négocier avec l’ennemi et de fuir au pire des cas. Certaines des attaques n’ont pas de coûts (MP), mais en revanche des coups plus puissants (Shoot Gun, Magie…) eux vous coûterons des MP, donc attention à la gestion de cela. Soyez également attentif quand vous choisissez une attaque, car certaines peuvent toucher plusieurs cibles et c’est très pratique. Il faut aussi parler des affinités diverses des démons que vous affrontez. Avant de combattre, vous pouvez analyser un démon. Très utile pour découvrir ses points faibles, si sur le symbole de glace apparait (WK) cela veut dire que le démon sera sensible aux attaques de ce type. En revanche, si sur le symbole flamme (ST) il sera résistant voir insensible aux dégâts feu.

Recruter des démons dans ce jeu, est essentiel voir obligatoire pour progresser dans votre aventure. En plus le système est vraiment simple, cependant le fait qu’il soit en anglais gâche beaucoup d’occasions et fait même louper des négociations… Pour revenir au système, au lieu de combattre le dit démon. Engager avec lui une négociation, de la-vous allez communiquer avec lui à travers une série de questions réponse. Si vous lui répondez correctement, vous allez entrer en négociation. Le démon va alors vous demander, de l’argent, des HP et des MP. Tout cela dans le but de montrer votre bonne foi. Une fois fait, le démon vous dira qu’il est d’accord pour que vous le recrutiez. Mais quelques fois, les démons sont durs en négociation et surtout si vous donnez trop de réponses qui ne les satisfont pas, ils partiront. Alors, attention pour le stockage des démons, sur plus de 300 démons disponible dans le jeu, Vous n’allez pouvoir en conserver en permanence que 18. C’est vraiment dommage, mais il y a une raison à ce choix.

Tout à l’heure je parlais de fusion de démons. S’il y en a autant dans le jeu, c’est pour cette raison.  Lorsque vous vous rendez dans votre menu de jeu, vous allez voir une touche : Fusion. En appuyant dessus, le jeu vous propose de fusionner deux ou même plusieurs démons ensemble pour en créer un nouveau. Autant vous dire que les possibilités sont quasiment infinies. Chaque fusion vous coûtera des ressources et de l’argent. A vous de recruter un maximum de démons et de faire des fusions par centaines pour améliorer votre équipe. Malgré que le jeu soit en anglais, les fusions restent simples à réaliser.

Dans votre aventure,  vous serez amenés à vous rendre plusieurs dans votre vaisseau (le Red Sprite) ou parmi les lieux accessibles, il y aura un laboratoire. Ce laboratoire vous proposera de créer de nouvelles armes (épées, armes à feu) et aussi de nouveaux objets (soin, boost  en tout genre). N’hésitez pas à aller dépenser votre argent pour vos créer un panel d’arme digne de ce nom.

Dernière chose sur le gameplay, votre personnage sera dès le début équipé d’une tenue de combat intelligente : le Démonica. Avec une interface, des scanners… Il faudra de temps en temps, améliorer les applications du Démonica avec le laboratoire. Qui vous fera des améliorations assez souvent.

Ou suis-je ?

C’est bien de se balader à la recherche de démons, mais vu la taille des différents mondes que vous allez visiter. Consulter très souvent sa carte sera plus qu’utile. Le système de carte est très bien pensé. Lorsque vous entrez dans une zone inconnue, vous allez voir sur l’écran du bas un point au milieu de nulle part qui vous représente. En fait c’est très simple, vous avancez et votre carte se dévoile sous vos pas, un peu comme les Castlevania sur Nintendo DS. La carte est vraiment bien pensée dans ce jeu. Car quand vous découvrez soit un point de sauvegarde. Soit un édifice qui vous redonne de la vie et surtout une mission annexe. Tous ces éléments restent en permanence sur la petite carte, ce qui est très pratique pour vous repérer. Car ce que je n’ai pas dit, c’est que dans chaque monde, il y a des niveaux supérieurs et inférieurs. Cette carte est pratique dans le sens ou, même si vous êtes en -1, vous allez pouvoir avec votre stylet consultez les informations des niveaux 0 et +1…

 

Y a-t-il de l’ambiance chez les démons ?

La réponse est oui. Plus sérieusement au niveau du langage du jeu, tout à l’heure j’ai précisé qu’il était en anglais et c’est votre seul choix. Ce qui est dommage je vous l’accorde. Mais par contre rien ne vous obliges à mettre les voix en anglais. Car super nouvelle, les voix sont disponibles en japonais et c’est tellement plus immersif (ça n’engage que moi). Ajouté à cela, des musiques intrigantes lors des dialogues (qui sont nombreux) et aussi des bruitages justes superbes pendant l’exploration des niveaux. Bref ambiance garantie croyez-moi.

 

 

 

Conclusion :

Shin Megami Tensei : Strange Journey redux, est vraiment un portage de qualité sur Nintendo 3DS. Ce RPG tiens toutes ses promesses, des heures de jeu à n’en plus finir, un gameplay agréable, une ambiance à couper le souffle, un système de recrutements et de fusion des démons juste génial.  Cela dit, on regrette toutes fois, une langue du jeu en anglais ce qui est décevant et frustrant pour la compréhension de l’histoire.  Aussi navrant la capacité de stockage pour les démons, même s’il y a des fusions à réaliser par centaines, cela aurait été agréable d’en stocker plus, vu le nombre de démons disponible… Au final je vous conseille vivement de tester cet opus, qui est issue d’une licence culte et qui lui aussi le deviendra à n’en pas douter. Shin Megami Tensei : Strange journey redux, est disponible sur Nintendo 3DS.

Points positifs

  • Superbe durée de vie
  • Une ambiance immersive
  • Un gameplay fabuleux
  • Un large bestiaire
  • Une OST sublime
  • Un scénario bien huilé
  • Le système de fusion de démon

Points négatifs

  • Jeu entièrement en anglais
  • La faible capacité de stockage des démons
8

Super