Test – Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Nintendo Switch

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore est sorti en début d’année 2020. Ce J-RPG, au tour par tour, repris de la version initiale de la Wii-U, autrement appelé « Shin Megami Tensei & Fire Emblem », est édité par Nintendo et développé par Atlus et Intelligent Systems. Il reprend le mélange des univers Fire Emblem, Persona et Shin Megami Tensei. Préparez-vous à sortir l’artiste qui sommeille en vous ! Peut être que les portes de Hollywood ou The Voice s’ouvriront à vous !

Un J-RPG orienté J-Pop

Artistes Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore reprend, donc, le synopsis du jeu de Wii-U tout en mélangeant les univers de Fire Emblem, Persona et Shin Megami Tensei. Il tire, d’ailleurs, plus vers du Persona que du reste même si les mirages et certains passages rappellent les touches de Fire Emblem.

L’histoire se situe, donc, dans des lieux du Japon, en particulier à Tokyo. Vous incarnez un jeune garçon à la chevelure noire ébène du nom de Itsuki. À travers lui, vous allez suivre les aventures artistiques d’un groupe d’adolescents souhaitant devenir des stars de la chanson, de la comédie et du mannequinat. Ainsi, vous ferez, également la connaissance du monde parallèle nommé « Idolasphére » qui regroupe les Mirages abordables et des Mirages non fréquentables.

Pour ce faire, les différents protagonistes vont se rendre à Fortuna Entertainment, agence d’idoles, gérée par Maiko. C’est ici que votre destin va se jouer entre évolution de carrière et affrontements des ennemis, car, oui, l’agence fait mission double. En effet, les mauvais mirages vont vouloir anéantir l’humanité en privant les humains de leur performa, une essence artistique, et les rendre « zombies » et amorphes de toutes créativités.

Un Gameplay à faire danser les plus récalcitrants

Les vilains mirages

Tout d’abord, il va falloir faire un point sur les ennemis et entrer dans les idolasphères. Il « existe » 4 types de mobs : Les fantômes rouges abordables, les fantômes violets qu’il faut impérativement fuir au début, les fantômes jaunes pour les ennemis rares et les boss. La difficulté est assez élevée au départ, il faut prendre la main sur le gameplay du tour par tour. Alors attention, il ne faut pas foncer dans le tas. Sachez, qu’il est possible de fuir les mobs en donnant un coup d’épée pour les repousser mais les violets ne seront pas à terre et les jaunes auront plus tendance à vous fuir. Aussi, le radar de Chrom est un bon moyen d’anticiper la fuite ou non.

Que le combat commence
Combats Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Ainsi, le combat commence vous pouvez choisir 3 personnages sur les 7 que vous débloquerez au fur et à mesure de votre avancée. Comme les tours par tours, vous allez pouvoir choisir des attaques de base, des skills, une garde, des objets ou la fuite. Jusqu’ici rien d’anormal. Vous suivez votre ligne de combat, vous jouez, les ennemis jouent et ainsi de suite.

Maintenant, il faut savoir que Tokyo Mirage Sessions #FE Encore fonctionne sur le principe des affinités. En effet, chaque ennemi aura sa faiblesse et sa force. Il faudra, donc, tenter de percer le point faible. Ensuite, si vos 3 personnages ont tous, au moins, une capacité similaire dans leurs compétences à celle envoyée contre la faiblesse de l’ennemi , une « Session », autrement dit, un combo sera effectué. De plus, avec l’avancement de l’histoire, vous aurez d’autres compos ajoutées avec les affinités et personnages complémentaires tels que Maiko, Tiki et Barry. En bref, retenez qu’il y a un système de combo. Il est, donc, important de choisir ses compétences et rendre les personnages polyvalents. Enfin, certaines attaques combinées avec une faiblesse sont créées avec une entrée en scène de votre personnage selon l’avancée de leur carrière.

Les sessions ont une animation pour chaque personnage qu’il est possible de passer dans les paramètres. En effet, vous verrez qu’on se lasse assez vite de tous ces enchaînements d’animations. Sachant qu’en plus, d’autres combos « DUO » arriveront, par la suite, pour effectuer des compétences plus puissantes avec des démonstrations plus longues. Ainsi, il vaut mieux s’y préparer.

Victory !!

Ainsi, les combats sont tous gérés de la même façon peu importe l’ennemi. Une fois le combat terminé, vous obtiendrez de l’xp pour votre niveau de personnage, de compétence, de rang, de l’argent et des items. Enfin, si vous souffrez après les combats, il est possible de se restaurer dans les magasins ou distributeurs partout dans les villes.

Fortuna Entertainment, votre base à tout faire

Par où commencer ? Fortuna est, clairement, votre fief. Vous avez, tout d’abord, les trophées qui vous permettent de suivre l’avancée et les finitions de vos Haut-faits et revoir des épisodes. La plupart se font avec l’histoire et d’autres demanderont d’effectuer des quêtes annexes…

Ensuite, Maiko, la gérante de l’organisation vous proposera plusieurs quêtes narratives afin de faire évoluer les carrières des personnages tout en affrontant les ennemis dans les idolasphères. Préparez vous à faire de nombreux allers-retours dans celles-ci, entre parenthèse. Le but, avancer dans l’histoire, mais aussi, apprendre de nouvelles compétences.

Ainsi, plus vous allez avancer, plus vous aurez des quêtes d’évolutions de carrières et de rêves ainsi que des quêtes secondaires classiques. Plus vous évoluez dans les rangs de chaque personnage, en avançant également dans l’histoire, plus vous allez en débloquer. Pour les quêtes de carrières, vous serez, souvent, alerté par votre téléphone portable. (Il envoie les notifications, dialogues, cartes…). Un outil qui va vous spammer littéralement mais qui est assez pratique pour trouver les lieux de quête. Ne vous attendez, surtout, pas à des quêtes légendaires, mais plutôt le contraire. L’avantage c’est qu’on découvre, quand même, un peu plus, les personnalités de nos personnages.

Tiki , défenseuse de toute l’humanité à notre écoute
Tiki Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Au sein de Fortuna , vous avez un endroit secret permettant aux mirages sympathiques, qui vous prêtent leurs forces lors des combats, de communiquer. Ici, Tiki va avoir un rôle essentiel et va vous proposer une multitude de fonctions pour améliorer votre équipe.

D’une part, vous pouvez créer des carnages. Ainsi, en récupérant les compos sur les différents ennemis, vous allez pouvoir crafter les armes des Mirages qui sont maniées par vos personnages. En gros, les carnages c’est l’upgrade des armes.

Deuxièmement, vous pouvez apprendre des Radiants Skills. Pour cela, vous allez devoir récupérer des Performas et compétences liées à votre activité artistique. Ainsi, en récupérant, naturellement, ces compos, vous allez apprendre de nouvelles compétences = Radiant Skills.

Troisièmement, et un peu plus tard, vous pourrez changer la classe de votre mirage et donc de votre personnage. Attention, toutefois, les composants demandés sont plus rares. Choisissez bien vos classes selon ce que vous appréciez mais cela ne changera pas grand chose de toute façon.

Enfin , elle sert, également, de didacticiel. Si vous êtes perdu dans un mode ou autres, elle vous aidera à résoudre ce problème. Aussi, en bonus, elle aura des costumes que l’on pourra lui mettre. Mais notre chère Tiki ne s’arrête pas là puisqu’elle nous offre un passage vers un idolasphère de « Farm ».

L’idolasphere aux multiples donjons
Idolasphère

Pour cet idolasphére, vous allez pouvoir choisir plusieurs domaines de donjons.

Le domaine des rêves permet, en particulier, de faire évoluer Tsubasa mais aussi de récupérer un max de costumes pour les personnages. Il est, donc, plus ou moins, obligatoire.

Il y a, également, le domaine de l’entrainement qui permet de monter rapidement le niveau des personnages (même sans être dans la team). Vous affronterez des ennemis et ramasserez des tomes qui serviront à ces fameux niveaux d’xp. Aussi, vous pourrez vous mesurer à des ennemis plus méchants derrière les portes suivantes. À vos risques et périls mais cela peu être de sérieux défis. Sachant que si vous échouez, tout ce que vous aurez looter dans le donjon sera perdu.

Ensuite, vous avez le domaine des maîtres qui permet de mettre la main sur des livres de maîtrises. Le but étant d’apprendre les prochaines techniques des actifs ou passifs des armes.

Enfin, pour les plus courageux, il y a le domaine du prisonnier qui est, clairement, d’un autre niveau puisque là vous n’aurez que des fantômes violets. Le but de ce donjon est d’obtenir des résidus qui intéresse le pnj fantôme de l’arène de Harajuku. Ainsi, il vous offrira en échange toutes sortes d’encens.

En bref :

J-POP-RPG

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore n’est clairement pas un jeu pour tous les publics. Il vise plus un public japonais, féminin et les fans de la licence. En effet, le jeu est très poussé vers le J-Pop même presque le coté shojo. Il faut aimer le principe d’écouter chanter les personnages dans un univers d’idoles. Autrement dit, difficile de plaire à tout le monde. Toutefois, il reste un jeu, relativement, sympa et original pour le coup. Le chara design, les skins des costumes et des armes sont beaux et le gameplay est sympa. L’histoire suit son cours malgré la difficulté et sa redondance. En bref, un jeu mitigé pour les cibles de public mais sympa pour un petit moment de détente.

Retrouvez le jeu ICI pour ceux qui souhaiteraient si mettre.

Test précédent : Test Dragon Ball Z Kakarot – Pour les fans, mais un peu frustrant

Points positifs

  • L'originalité du thème
  • Chara design soigné
  • Costumes bien travaillés
  • Gameplay dynamique
  • Techniques des donjons originales
  • Une bonne difficulté

Points négatifs

  • Un jeu qui n'est pas pour tous les publics
  • Redondance scénaristique
  • Scénario asser niais
7

Bon