TEST – YS Origin : Un Action RPG à l’ancienne

Xbox One
Si les joueurs Xbox One découvrent la série YS avec l’opus YS Origin, la licence est mondialement connue car elle a déjà sévi sur PC, PlayStation 4, PS Vita et d’innombrables supports depuis 31 ans ! YS Origin est développé par Nihon Falcom et le titre est un préquel d’YS I et YS II ! Que vaut l’adaptation de cet action-RPG sur Xbox One ? La réponse ci-dessous.

Retour vers le passé

YS OriginComme je l’annotais lors de l’introduction, YS Origin est un prequel de la série où l’on ne dirige pas le personnage Adol mais Hugo Fact ou Yunika Toba ! En effet, cet opus nous amène à une époque lointaine, environ 700 ans avant les événements au cours d’YS I La vie à YS est régie par les deux déesses Reah et Feena ainsi que les 6 prêtres où l’ensemble essaie de vivre en harmonie dans le Temple de Salomon élevé  dans les cieux grâce à la magie de la perle noire. Les habitants de YS ont dû s’exiler de la terre ferme car une emprise démoniaque règne dorénavant au sol avec de la magie obscure!

Un jour, les prêtes s’aperçoivent que les deux déesses Reah et Feena ont disparues en emportant avec elles la puissante perle noire et alertent les habitants d’YS. Au final, un groupe de recherche est formé et le jeu vous demande de choisir entre Hugo Fact ou Yunika Toba ! Il faut savoir qu’il s’agit d’un personnage masculin et féminin et qu’il ne possède pas les mêmes capacités de combat ! De plus, le choix du personnage n’est pas anodin et cela vous permettra de visiter différents lieux au cours de l’aventure !

C’est à ce moment-là que finissent les dialogues sous-titrés en français et les cinématiques crayonnées assez sympathiques ! L’aventure démarre et le sort de téléportation m’amène devant un arbre magique qui m’explique avoir vu les déesses et qu’il va falloir se rendre à la tour du diable qui sera le seul lieu à visiter au cours de l’histoire…

En route vers l’an 2006

Après les dialogues et les cinématiques, nous entrons dans le vif du sujet et le premier choc vient des graphismes d’Ys Origin. Non pas qu’il soit moche, mais graphiquement parlant il est daté et cela peut choquer certains joueurs en 2018…Il faut savoir que le titre YS Origin est sorti initialement sur PC en 2006 puis plus tard sur PS Vita, PlayStation 4 et sur Xbox One en avril 2018.

Après le premier choc graphique, on s’aperçoit également que le jeu de Falcom ne propose pas de dialogue parlé ! En effet, l’ensemble du jeu est fait de textes sous-titrés en français et mine de rien c’est déjà un exploit. Pourquoi? Car de nombreux RPG et action-RPG sortent encore en occident juste avec les langues anglaises et japonaises sans aucun sous-titre dans la langue de Molière.

Si graphiquement parlant, le jeu est resté dans le passé et que cette version Xbox One n’a pas eu de remasterisation, il y a un point où excelle YS Origin, la section sonore est sans aucun doute, une agréable surprise pour nos oreilles. La bande-son est simplement fantastique, elle accompagne l’action à tout moment d’une manière sublime dans cet action Rpg au rythme soutenu! On entend le bruit des flammes, le ruissellement du sable, les divers bruits des ennemis quand ils nous attaquent et bien évidemment la bande son passe du calme à un rythme plus accéléré lorsque les ennemis sont nombreux à l’écran ou lorsque nous combattons un boss.

A côté de cela, j’aurais également pu parler de l’interface d’YS Origin qui est resté bloqué dans le passé alors que de nombreux boutons de la manette ne sont pas utilisés ! Mais de ça, j’en parlerai plus longuement dans le paragraphe ci-dessous dédié au gameplay du jeu.

On gravit la tour de l’enfer

Si vous ne connaissez pas la série YS Origin ? Il est bon de savoir que ce titre défini à lui seul ce qu’est un Action Rpg. Le titre nous propose des combats effrénés en temps réel où les pauses seront très rares…Certes YS Origin propose des moments entrecoupés avec des dialogues, des boutons à activer ou de la magie à utiliser ! Mais dans l’ensemble, vous explorez la tour du diable en combattant d’innombrables ennemis aux styles bien différents!

En effet au cours de l’aventure, vous croiserez des âmes déchus, des chevaliers, des plantes empoisonnées, des créatures diaboliques et même des cafards ! Et là vous regretterez ou pas le choix du personnage au départ ! Pourquoi ? Car le sorcier Hugo Fact combat à distance en envoyant des boules d’énergies sur les ennemis via son sceptre alors que Yunica  est un personnage qui combat au corps-à-corps.  J’aurais élégamment pu vous parler d’un troisième personnage au style de combat bien diffèrent mais pour connaitre ce protagoniste, il vous faudra finir l’aventure. Alors, je ne spoilerai en aucune manière ce personnage que nous croisons régulièrement lors de notre périple.

Si le choix du personnage a une importance dans YS Origin, le titre reste dans l’ensemble un action Rpg des plus classiques! Nous démarrons l’aventure en explorant la tour du diable et nous gagnons petit à petit de l’expérience nous permettant de frapper plus fort ou d’avoir une barre de vie plus grande.

Mais cela s’arrête ici, car YS Origin ne propose pas de quêtes secondaires, ne propose pas de rencontrer d’innombrables personnages ! Non, ici le scénario tourne autour de la recherche des deux déesses et vous ne discuterez la plupart du temps qu’avec cinq à six personnages sur les douze de votre équipe ! Certes, certains membres de notre équipe nous seront utiles comme Rico qui améliore notre arme avec le minerai de Cleria  ou encore Eolia que l’on pourra appeler grâce au coquillage si on se retrouve bloqué dans une zone !Dommage que ses personnages secondaires soit trop  peu utilisés…

A côté de cela, nous rencontrerons des obscures dans la tour du diable qui voudront se battre avec nous et des boss à la difficulté élevée, mais il est dommage de n’avoir que peu de personnage avec qui discuter et qu’une seule tour à gravir.

Bon, je m’emporte un peu, certes il n’y a pas de quêtes secondaires mais il y a néanmoins beaucoup de choses à faire dans YS Origin comme trouver des coffres où sont renfermés des items puissants, de l’argent ou des objets permettant d’ouvrir des portes.

Il y a également des fruits nommés Roda qu’il faudra trouver tout au long de votre périple pour les donner à manger à des créatures mystiques qui vous récompenseront avec des tenues magiques puissantes ou encore des bottes spéciales permettant de résister à la chaleur ou équiper de griffes pour gravir un chemin très glissant.

Je pourrais également parler de nombreux artefacts qu’il faudra trouver pour avancer dans votre aventure comme les écailles de dragon qui  permettent de nager très longtemps sous l’eau  et ainsi éviter la noyade ou encore des artefacts de topaze, de feu ou d’air permettant à Hugo de faire des attaques magiques puissantes.

Car si notre sorcier, démarre l’aventure avec son sceptre pour taper les ennemis, il apprendra au fil du temps à gérer les pouvoirs magiques de l’air qui lui permettra de créer une bulle pour flotter quelques temps ou se protéger des ennemis. La topaze lui permettra de poser des mines et de faire exploser les ennemis, quant au feu, cela créera un halo tournoyant autour de lui détruisant les ennemis sur son passage et le protégeant des attaques.

Ces attaques sont très puissantes, mais elles peuvent l’être encore plus une fois votre barre de magie pleine, à ce moment-là il suffira d’appuyer sur le bouton Y et Hugo (ou Yunica) lancera une série d’attaques dévastatrices laissant peu de chance de survie à vos ennemis (sauf aux boss bien sur…).

Enfin, si les attaques puissantes peuvent vous sauver la vie, cela ne sera pas toujours le cas ! Pourquoi ? Tout simplement car YS Origin propose une difficulté en dents de scie…Je m’explique, par moment vous pouvez jouer pendant une heure en tuant tout sur votre passage, en avançant dans la tour à un rythme soutenu puis croiser d’innombrables statues permettant de sauvegarder votre aventure manuellement !

Alors qu’à d’autres moments, vous jouerez une heure sans croiser une seule statue et le pire sera de mourir devant un ennemi puissant difficile à abattre…Verdict, il vous faudra tout recommencer et refaire cette heure de jeu pour revenir à l’endroit où vous venez de mourir en espérant avoir plus de chance cette fois –ci. Car oui, la sauvegarde automatique n’existe pas dans YS Origin et pour sauvegarder, il faudra absolument rejoindre une statuette que vous avez purifiée de son âme démoniaque.

Il en va de même pour les boss, si certains sont assez faciles à battre, d’autres sont carrément une plaie  qui vous demanderont de recommencer le combat plusieurs fois! Mention spéciale aux mille pattes qui aura réussi à me rendre fou pendant quelques temps !

Comme vous l’avez compris, la difficulté varie d’un étage à un autre et ce ne sont pas forcément les étages les plus hauts de la tour du diable qui vous donneront du fil à retordre.

Les mécanismes et la rejouabilité

Je vous ai parlé de la tour, des pouvoirs, des déesses et des coffres à trouver, mais je n’ai pas parlé des mécanismes, ni même de rejouabilité ! Cela tombe bien, c’est exactement de cela que nous allons parler ici.

Si YS Origin, nous fait escalader une tour du diable et que l’ensemble peut sembler monotone pour passer d’un étage à un autre, cela n’est pas le cas car les développeurs ont pensé à tout. Certains niveaux seront aquatiques et il faudra les explorer rapidement pour éviter la noyade ! D’autres niveaux seront enflammés, il faudra éviter de tomber dans la lave, sauter au-dessus de gros hachoirs magmatiques pour réussir à avancer ou encore activer des boutons qui permettront à des plateformes de s’élever et de pouvoir continuer l’aventure pour se rendre à l’étage suivant.

Il y a également un niveau plus aérien où la plupart des items et des ennemis sont dans les hauteurs, il faudra utiliser le pouvoir de l’air pour faire votre bulle puis flotter dans les airs pour se rendre à certains endroits. Il y a également des passages magiques où il faudra combattre tous les ennemis présents dans la zone pour désactiver une porte magique.

Vous l’avez compris, si les niveaux changent d’environnement, le gameplay n’évoluera pas beaucoup et la plupart du temps il faudra activer des boutons pour ouvrir des portes ou créer des plateformes ! Certes, il y a bien des exceptions à la règle comme devoir explorer une zone pour allumer des lampes torches ou encore combattre de redoutables ennemis pour redonner du pouvoir à un bracelet démoniaque.

Mais la plupart du temps, le gameplay se cantonnera à activer des boutons, chercher des coffres et tuer les ennemis ! Si en lisant le texte, on peut penser que l’ensemble se veut rébarbatif, ce n’est pas le cas,  car l’ensemble des niveaux est bien fait et retrouver son chemin entouré d’innombrables ennemis représente un véritable défi. De plus les ennemis sont tellement diversifiés qu’aucun étage n’a la même saveur et les batailles seront souvent très originales et surprenantes.

De plus, si graphiquement parlant le jeu s’avère daté, le gameplay lui est très fluide, très intuitif et l’apprentissage des pouvoirs au cours de l’aventure est bien pensé !

Je pense avoir fait le tour du jeu et je vais maintenant m’étaler sur la rejouabilité du titre ! Alors, une fois l’histoire finie, on range YS Origin ? Bien sûr que non, car le jeu propose une bonne rejouabilité ! Vous avez joué comme moi avec Hugo Fact lors de votre premier run ? Alors, vous pouvez dès à présent refaire l’histoire avec Yunica pour visiter de nouveaux lieux ou encore apprendre de nouvelles choses sur la civilisation d’YS, des prêtres ou encore des déesses. Au final, vous aurez encore 10/15h de jeu pour refaire l’aventure avec ce personnage. Une fois après avoir fini le jeu avec Hugo et Yunica, il sera également possible de refaire l’histoire avec un troisième personnage pour une nouvelle fois une bonne dizaine d’heure ! Vous l’avez compris YS Origin propose une bonne rejouabilité et le finir à 100% demandera entre 30 à 50h de jeu.

Conclusion 

YS Origin, nous propose un action RPG des plus classiques avec de nombreux dialogues, de l’exploration et une quête principale qu’il faudra mener à bien ! Dans l’ensemble le jeu est plaisant à jouer avec des combats en temps réel, une bande-son de qualité et des dialogues sans concession ! Si cet opus ne se déroule que dans une tour, les joueurs arriveront quand même à être dépaysé, car nous passons d’un étage où il y a des casse-tête à gérer en activant des passerelles à un autre niveau où il faudra nager vite pour ne pas mourir ou encore une zone volcanique avec du magma partout etc…

La seule déception au tableau pour certains joueurs sera sans doute ses graphismes ! Pourquoi ? Car YS Origin date de 2006 et propose des graphismes minimalistes rappelant l’époque des 32 bits…Je grossis un peu les traits car l’ensemble ne subit pas d’aliasing et que cela est plutôt net à l’écran. Néanmoins à l’heure du 1080p et du 4k, je voyais déjà certains joueurs râler ! Alors, si vous pouvez faire abstraction du style graphique du jeu, vous pouvez foncer sur ce petit bijou vendu à 19€99 sur Xbox One et qui propose une durée de vie de 10h/15h par personnage soit 30 à 50h heures si vous osez faire l’aventure avec chaque protagoniste !

Points positifs

  • Un scénario de qualité
  • Un Action RPG avec des combats non-stop
  • Les graphismes à l’ancienne…
  • Une superbe bande son
  • Une durée de vie correcte sans être exceptionnelle
  • Son petit prix
  • Enfin un YS sur Xbox One
  • Les niveaux labyrinthiques

Points négatifs

  • Une seule tour à visiter, c’est un peu monotone
  • On aurait aimé une interface plus instinctive
  • Les graphismes à l’ancienne…
  • Aucune quête secondaire
7

Bon

Laisser une réponse