Troll and I

Troll and I

Troll and I se montre et s’annonce sur Switch

Décidément, rien n’est moins exhaustif que la liste des jeux Switch à sortir. Lorsqu’un jeu est reporté, un autre arrive. Il faut dire que c’est un formidable tremplin de communication pour les petits studios de développement. C’est le cas de Troll and I qui devait sortir seulement sur PS4, Xbox One et PC, et qui se retrouve maintenant sur Switch.

Peut-être n’avez vous pas entendu parler de ce jeu développé par Spiral House. Un vieux studio de 1999 qui a surtout aidé sur des projets comme Blur, Stuntman ou encore Little Big Planet (on se demande quel studio n’a pas aidé ce jeu d’ailleurs…). Un petit studio donc qui propose un premier projet intéressant. Ce dernier nous narre l’histoire d’Otto, un jeune homme aidant un troll pourchassé par des hommes par des hommes avides. Il s’agit donc d’un jeu sur la dualité puisque l’on pourra incarner les deux personnages. Otto sera plus fragile, mais pourra s’infiltrer, tandis que le troll géant fait du dégât et transporte de lourds objets. Un gameplay qui est parfait pour la coop, et ça tombe bien, le jeu se jouera à deux en split-screen. Enfin, Troll and I ne partagera pas seulement la police d’écriture du reboot Tomb Raider, mais aussi l’aspect survie. On y trouve effectivement de vastes zones où l’on pourra récupérer des branches d’arbres et chasser pour parfaire son équipement avant de continuer l’aventure.

Le tout s’annonce donc très intéressant et sortira très bientôt. Le 27 mars pour être précis, sur PS4, Xbox One et PC. Comme on vous le disait en introduction, Troll and I arrivera également sur Switch, à une date encore inconnue. Il arrivera tout de même dans les mois à venir, puisque l’éditeur annonce printemps 2017. Petite anecdote amusante : Le troll ressemble étrangement à la créature d’Eyepet, dont Spiral House a travaillé dessus.

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

Laisser une réponse