Ubisoft confirme et annonce le retour de trois gros jeux !

far cry 5
Les bilans fiscaux continuent de pleuvoir. Si pour certains il s’agit juste de montrer une bonne santé financière, d’autres font même un peu de zèle. À l’occasion de bilan, Ubisoft a ainsi annoncé (ou plutôt confirmer les rumeurs), à propos de trois jeux. Assassin’s Creed, The Crew et Far Cry reviendront donc bientôt.

Commençons par celui qui était le plus évident : Assassin’s Creed Origins. D’après les derniers leaks (qui n’en seraient pas), il s’agirait d’un jeu très ouvert, avec un arbre de compétences et un système de combat et de parkour revu. Si Ubisoft avait teasé autour de Far Cry 3, on ne savait pas trop de quoi il s’agissait. Le studio officialise la chose en annonçant donc un Far Cry 5. D’après les rumeurs, celui-ci prendrait place au temps du western. D’aileurs, le lego du jeu est au couleur du drapeau américaine Quant à The Crew 2, la chose est un peu plus surprenante. Aucun leak ni teasing n’avaient surgi jusque là. Cependant, les très bons chiffres du jeu justifient amplement le retour de cette licence. Le premier The Crew avait rameuté 12 millions de joueurs en tout et pour tout. Ces trois jeux sortiront à la fin de l’année fiscale, c’est-à-dire avant mars 2018. Sans que ce dernier soit vraiment nommé, on s’attend également à un Mario et les Lapin Crétins sur Nintendo Switch.

 

Quant au bilan fiscal d’Ubisoft, il est dans le vert. L’absence d’Assassin’ s Creed n’a finalement pas été un problème pour l’éditeur. Celui-ci a récolté près de 1,47 milliard d’euros, dont 50 % viennent du dématérialisé ! De plus, ces chiffres sont en augmentations pour le studio. Il faut dire qu’avec For Honor et Ghost Recon Wildlands, Ubisoft est le premier éditeur de ce début d’année. On précise d’ailleurs qu’Ubisoft fait 41 % de ses ventes sur PlayStation 4. L’éditeur semble également vouloir moins faire de AAA, tout en les supportant sur la durée. Comme ce fur le cas pour Rainbow Six Siege et For Honor, mais aussi The Division.

 

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse