Voodoo Vince

Voodoo Vince Remastered

PC Xbox One

Voodoo Vince Remastered se trouve une date de sortie !

Devant le nombre incalculable de remasters, nombreux joueurs attendaient le retour de Voodoo Vince. Il aura fallu attendre cet octobre 2016 pour que Clayton Kauzlaric, le créateur du jeu, accepte cette mission. Le développement s’est fait assez vite puisqu’il aura fallu attendre seulement cinq mois pour que le développement se termine, et que le jeu sorte.

En effet, Beep Games vient d’annoncer la date de sortie du jeu. Il faudra encore patienter jusqu’au 18 avril pour rejouer à ce titre bien sympathique. Si cet achat vous intéresse, sachez qu’il vous en coûtera 20 €, sur PC et Xbox One. Sachez que le jeu fait partie du Xbox Anywhere, et qu’il est donc crossplay Windows 10 et Xbox One. Entre le remaster et l’original, il se serra écoulé 14 ans. Ce modeste jeu sorti un an après l’arrivée de la Xbox eut un très fort succès. Il s’agit d’un jeu d’aventure/plate-forme dans lequel on incarne une poupée Voodoo cherchant sa propriétaire. Si le scénario est décalé, l’ambiance du jeu l’est tout autant. On se balade dans un quartier français (certainement dans la Nouvelle-Orléans) dans une ambiance sonore très jazzy, comme l’atteste le trailer ci-dessus. Par ailleurs, cette version du jeu ne sera qu’un polissage en 1080p et 60 FPS. On note aussi que la fameuse bande sonore a été retravaillée par Steve Kirk, le compositeur original. Ce remaster semble donc parfaitement baigner dans l’ambiance originale du jeu.

Les fans seront donc aux anges, depuis le temps qu’il l’attendait. On se rappelle en effet que le jeu ne fût étonnamment pas rétrocompatible sur Xbox 360. Il s’agit sans doute de l’une des raisons de cette grande volonté qu’un remake se fasse. Un remaster qui sort d’ailleurs quelques mois avant que celui des trois premiers Crash Bandicoot n’arrive ! Comme ça, chaque console a son remaster de plate-forme, bien qu’ils n’aient pas la même envergure !

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

Laisser une réponse