TEST – Wolfenstein The New Order : Ce n’était pas ma guerre mon colonel !

Si Wolfenstein est culte pour les amateurs de FPS, ces dernières années ce n’était pas le grand amour entre les joueurs et cette licence, mais Blazkowicz est quand même de retour pour une nouvelle guerre. Disponible depuis maintenant le 20 mai 2014 sur PS4, Xbox One et PC, Wolfenstein The New Order vous plonge dans une nouvelle version de la Seconde Guerre mondiale, une version où les nazis ont remporté la guerre et y dirigent le monde.

Test-Wolfenstein
La Seconde Guerre mondiale perdue ?

Test-Wolfenstein

Comme annoncé précédemment, on se retrouve avec une Seconde Guerre mondiale bien différente que celle que l’on connaît maintenant. Les nazis ont remporté la guerre 39-45 et notre héros du nom de Blazkowics n’est malheureusement plus dans un état pour combattre. Il va rester pendant 14 ans dans un hôpital psychiatrique à contempler la lumière du soleil à travers une fenêtre. Ne vous inquiétez pas, le reste du jeu ne se passe pas devant une fenêtre.

Du sang ! Où ça ?

Eh oui , quand notre cher soldat ne passe pas son temps à regarder le soleil, il le passe à exterminer du nazi. Si le soft se veut bien bourrin la plupart du temps avec des effusions de sang, des cadavres par paquet de cent, il nous propose aussi de nous la jouer infiltration. On peut très bien faire une bonne partie des niveaux avec seulement notre couteau si l’on prend bien le temps d’inspecter l’environnement, et surtout de tuer les lieutenants qui sont toujours prêts à faire retentir l’alarme pour ramener du renfort.

Entre deux passages de boucherie, on nous propose quelques phases de gameplay bien sympathiques comme celle de contrôler un robot de destruction massive, mais aussi de visiter le QG de nos alliés pour y trouver quelques « easter eggs » ou bien y valider des missions.

Test-Wolfenstein

Je suis libre

Test-WolfensteinLes 16 niveaux disponibles peuvent nous faire croire au premier abord qu’ils sont plutôt vastes, mais malheureusement cela n’est qu’illusions. Malgré des stages très linéaires, le soft nous propose de visiter de fond en comble les niveaux pour y découvrir de l’équipement comme de l’armure, des kits de santé ou bien même des accessoires pour nos armes, mais aussi des objets pour améliorer notre santé. Il nous est aussi possible de récupérer des documents pour mieux comprendre ce qu’il sait passé pendant nos 14 années d’absence.

Pour nous permettre d’exterminer du nazi, nous avons un arsenal d’armes à notre disponibilité, par exemple, un revolver, un fusil à pompe ou bien même un fusil de précision. À noter que chaque arme peut être accompagnée de son jumeau : il est possible d’avoir un fusil à pompe dans chaque main ou bien même deux couteaux. Nous avons aussi une arme qui va nous être utile tout le long du jeu et qui va grandement influencer le gameplay, je parle bien évidemment du pistolet laser. Ce petit gadget va permettre de couper tout ce qui est chaîne, mais aussi grillage pour pouvoir passer de l’autre côté, mais il sera possible de l’améliorer pour nous permettre de faire exploser nos ennemis avec.

Tout est parfait ?

Test-WolfensteinWolfenstein The New Order peut nous paraître parfait au premier abord, mais malheureusement non. Il est, certes, accompagné de bonnes idées et de qualités comme le fait d’avoir 2 scénarios différents selon notre choix au début du jeu ou d’avoir un système d’amélioration nous obligeant à fouiller chaque recoin du niveau, mais il est suivi de nombreux défauts, mais je vous en parlerais en détail dans quelques secondes, car il faut que je vous parle tout de même de son framerate. Il est tout de même utile de savoir que le jeu tourne à 60 FPS constants même dans les passages les plus explosifs ce qui est un excellent point.

Je vais vous parler des graphismes tant que l’on y est. Graphiquement c’est n’est pas une claque visuelle, mais il reste dans la moyenne avec une modélisation des décors et des personnages réussis. On peut tout de même reprocher des textures baveuses par moment, mais on reste quand même sous le charme pour les environnements variés, et les effets de lumières.

Parlons des points négatifs maintenant. Tout d’abord le volume de la bande-son, je ne parlerai pas de la bande-son directement, car elle suit bien avec le thème du jeu, mais le fait que la voix des personnages sera toujours trop faible comparé au reste. Les paramètres proposés ne nous permettent malheureusement pas de régler ce problème donc il faudra faire avec.

Ensuite, il y a les nombreux bugs de collision rencontrés. Il arrive très régulièrement que des objets se baladent ou que l’on reste bloquer devant une porte, un conduit alors qu’il n’y avait rien de gênant devant.

Pour en finir avec tout cela, il y a les combats de boss qui sont des phases sans grand intérêt. La plupart du temps, il vous suffira de balancer tout votre arsenal pour en venir à bout. Certes Wolfenstein n’opte pas pour la stratégie, mais le fait de n’avoir aucun paterne pour les boss rend ce genre de phase très répétitive.

Test-Wolfenstein
Une durée de vie incroyable pour une expérience solo

Maintenant, parlons du plus important pour certains, la durée de vie.

Bethesda n’a pas voulu faire de sa licence une expérience multijoueur. Les développeurs ont plutôt opté pour un jeu solo uniquement. Cela peut paraître risqué, car la plupart du temps la durée de vie de ce genre de jeu ne dure qu’une dizaine d’heures de jeu environ, mais pas ici.

Il faut compter environ une quinzaine d’heures de jeu pour le finir une première fois, ensuite il y a les autres modes de difficulté disponibles ou bien les scénarios à débloquer pour vous divertir davantage.

Conclusion :

Même si l’on peut regretter les quelques passages ennuyants ou les bugs de collision gênants, Wolfenstein The New Order reste tout de même une bonne pioche malgré ses nombreux défauts. Il nous propose aussi de nombreuses qualités qui nous permettront de nous amuser tout le long du jeu. Il faut maintenant espérer que Bethesda nous propose dans les prochains mois à venir un nouveau défouloir aussi plaisant que celui-ci.

Jeu testé sur PS4 standard sur une version commerciale

Points positifs

  • 60 fps constants
  • Un bon défouloir
  • Une durée de vie excellente pour un jeu solo
  • Le pistolet laser

Points négatifs

  • Les boss
  • Les bugs de physique
  • Pas de multijoueur
  • Volume de la bande-son
7

Bon