WOW Classic un Flop ou une renaissance ?

WOW Classic un Flop ou une renaissance ?
À quelques heures de l’ouverture du mode « Wow Classic », je voulais partager, avec vous, des doutes concernant sa survie !

Rappelons que World of Warcraft Classic est un des projets ambitieux de blizzard Entertainment annoncé à la Blizzcon 2017. Il sortira, pour nous, le 27 août 2019 à 00h00 (heure de paris). Son principe : pouvoir rejouer au jeu original World of Warcraft à sa version 1.12 sorti en 2004. C’est un retour en arrière de 15 ans que Blizzard Entertainment nous propose avec WoW Classic.

Se réadapter sera la condition principale, car, oui, la licence a connu énormément d’évolutions depuis. Beaucoup de contenus et de fonctionnalités vont disparaître, un peu comme si l’on passait de l’ère technologique à l’ère préhistorique sans avoir oublié le confort que l’on avait obtenu.

Est-ce que ce projet va réussir à persuader ses communautés de revenir à la source, c’est ce que nous allons essayer de voir ensemble.

Un projet trop ambitieux ?

WoW Classic

Le projet va devoir réunir deux communautés de joueurs. L’ancienne, qui, a connu le jeu à ses débuts et qui sera ravie de retrouver l’aspect social et la difficulté du jeu, jugés, perdu pour certain. Ainsi que la nouvelle communauté qui a connu les fonctionnalités de simplicité ajoutées avec les extensions (Le dps qui s’est envolé, les recherches de groupe multi-serveurs, les boss et le gameplay simplifiés…)

De ce fait, nous sommes actuellement dans ce phénomène. Nous avons été habitués à avoir, tout, tout de suite sans difficulté réelle. Nous entendons régulièrement parler de nerf, de free loots, de po à gogo, de leave au premier wype, des addons ou encore de One shot pour les down de boss. Ce vocabulaire est né de l’avancement et de la tournure de la licence. Blizzard a souhaité rendre le jeu accessible à tous les niveaux. Challenger dans le first down de boss au casus, débutants.

Étant, moi-même, une joueuse qui a connu les débuts et toute l’évolution des extensions de cette licence, c’est principalement ces tournures qui m’inquiètent un peu pour le retour de WoW Classic.

Nostalgie du passé ou maintien vers le futur ?

WoW Classic

Les anciennes générations appréciaient, d’une part, l’innovation, qui était à l’époque une révélation. En effet, WoW était le premier mmo à s’orienter vers le contenu pve plus que le pvp. Et, d’autre part, les valeurs d’entraides du jeu. Petit à petit, ils ont perdu les notions de sociabilité, de farming et de difficulté. Non pas forcément pour les stratégies de boss (toutefois un peu « poteau » pour l’époque) mais plutôt pour la difficulté de se stuffer et de tomber les boss, de communiquer pour arriver à ses fins et d’avancer ensemble.

En effet, c’est ce qui a été perdu avec les extensions suivantes et l’orientation de WoW. Le jeu a évolué de telle manière, qu’avoir une guilde devient un luxe et une avancée certaine en pve ou pvp selon l’axe choisi par celle-ci, que communiquer n’est plus vraiment nécessaire, que les contrôles ne servent plus vraiment…. C’est ce qui a fait perdre quelques personnes sur le jeu sans compter l’évolution dans leur vie IRL pour certains.

La nouvelle génération étant confrontée, elle, aux habitudes évoquées plus haut, risque de vite retomber en voyant ce bond en arrière.  

Ce qu’il faudra accepter….

Il faudra déjà prendre en compte qu’aucun nerf ne sera, « normalement », attribué. les Po seront une denrée extrêmement rare. Pour toucher le pve hl, il faudra s’armer de patience, monter toutes les compétences de sorts, d’armes. Les métiers seront très importants. De plus, le gameplay va retrouver sa difficulté. Les contrôles seront obligatoires, toutes les classes auront leurs importances et leurs utilités. De ce fait, les boss ne pardonneront pas les erreurs et le stuff.

Tout ceci demandera des longues heures de farming, beaucoup de volonté et de patiente. La recherche de groupe qui facilitait et optimisait grandement le temps de jeu va disparaître. Il va falloir créer des liens avec d’autres personnages, émettre des annonces pour créer des groupes sur son propre serveur car il n’y aura plus de contact inter-serveur. De plus, il faudra, aussi, bien choisir sa classe qui apportera des bonus. Vous ne pourrez pas jouer forcement votre classe ou race de cœur si vous voulez être optimisé au maximum.

Les points importants qui vont toucher les communautés

WoW Classic
La difficulté

Le mot « nerf » va disparaître. Beaucoup de fonctionnalités ont été mises en œuvre pour nous simplifier la tâche. Par exemple, la suppression de certains sorts, la difficulté minime des donjons (le tank qui prend tout sera à bannir), les statistiques évoluées, les pièces d’or facilement farmable. Tout a été fait pour que le contenu minimum soit accessible à tous.

Dans wow classic, il va falloir suivre la cadence et se réadapter à tous les sorts et toutes les classes, car chaque sort aura son importance à un moment donné dans le jeu. Les contrôles devront ressortir. Les statistiques seront baissées. les boss seront violents selon le stuff. Il faudra une maîtrise parfaite et de l’investissement à coup sûr. Il va falloir être patient pour se stuffer et se préparer psychologiquement à wiper et à consacrer beaucoup de temps pour un down de boss. (mais la satisfaction n‘en sera que plus belle).

Le social et le butin

De nos jours, il est possible de rentrer dans un groupe, foncer et rouler sur le donjon parce que la majeure partie des personnes est « overstuffée ».

Dans wow classic, ce ne sera plus possible ou du moins accessible que pour les meilleurs d’entre nous. Pour le reste, il faudra réapprendre à communiquer pour savoir qui pose quoi, où, comment, sur qui comme contrôle. De plus il faudra évoquer les systèmes de loots pour éviter les conflits d’intérêt par la suite.

L’économie :

Les quêtes à 25 Po de récompenses, les objets à 700 Po le rachat, le business des hôtels de ventes unifiés des différents serveurs et j’en passe redeviendront des rêves.

Pour wow classic, il va falloir s’adapter au business de son hôtel de vente propre à son serveur, économiser pour : les composants nécessaires aux classes, les compétences d’armes, les sorts, les métiers, les réparations… Ici il va falloir farmer des heures pour obtenir des privilèges telle que la monte. Les metiers seront un avantage pour obtenir de l’argent. Quand vous obtiendrez 1 pièce d’argent dans une quête, ce sera l’apothéose.

La création des groupes :

Dans BFA, il est relativement facile de trouver un groupe grâce au système de recherche de groupe. Etant relié à plusieurs serveurs mondiaux, on peut trouver, facilement, des groupes pour tout types de demandes et quitter si celui-ci ne convient pas.

Pour WoW Classic, la difficulté à réunir un groupe va être un véritable challenge. Il faudra avoir une guilde conséquente et/ou faire des annonces dans les différents canaux à disposition puisque qu’il ne sera plus possible de faire appel à la recherche sur plusieurs serveurs. De plus, il faudra avoir une diversité de classes disponibles pour pouvoir avancer en PVE.

Ce qui reste inquiétant, ce sont les temps d’attentes que l’on constate encore de nos jours. Ils restent conséquents même sur les serveurs peuplés si on joue dps. Par conséquent, il va falloir que tout le monde adhère au vieux système afin de trouver des groupes pour les raids qui ne seront plus à 25 personnages ou moins mais à 40 maximum!

Ces points sont exhaustifs, il y en a, sans-doute, plein que je n’ai pas évoqué !

Alors Renaissance ou Flop ?

WoW Classic

Au vu de ce qui ce passe de nos jours dans la version BFA de WoW, la crainte se présente à moi. En effet, si les deux communautés ne se réunissent pas, trouver 40 joueurs va déjà être un challenge en lui-même. La communauté ancienne, malgré son engouement certain, n’aura peut-être plus l’envie ou le temps de s’investir dans le jeu. Sachant que cela demandera de l’implication, de l’organisation mais qu’il y a, également, beaucoup de concurrence en matière de jeux aujourd’hui. La nouvelle communauté, elle, ne sera peut être pas prêtre à wyper et à ne pas looter pendant des semaines.

Certes, l’intérêt est certain. Beaucoup de joueurs vont se retrouver ce soir pour l’ouverture des serveurs. Le jeu suscite énormément d’envie et de curiosité que ce soit pour les anciennes générations que pour les nouvelles générations. L’ambition du projet va faire venir tout les fans du jeu de la licence Blizzard. Mais est ce que la difficulté ne va pas effriter la population petit à petit ? telle est la question. C’est tout de même un exploit que demande blizzard à sa communauté : revenir de l’ère de la technologie intuitive à l’ère de la préhistoire pleine de charme.

Tout ces petits changements me font craindre son essoufflement. En effet, si les anciens joueurs y trouveront leur compte, le principe de « travailler » pour avoir son du tant attendu. Tout va se jouer sur ce principe. Si tout le monde n’accepte pas ce principe, la population s’essoufflera au sein des serveurs. Autant dire que les raids 40 seront inaccessibles ! Et si il y a une impossibilité de découvrir tout le contenu, il n’y aura plus d’intérêt pour WoW Classic.

C’est un projet qui va ravir les anciennes communautés de vanilla qui ont connu le jeu à ces premières heures et qui peut convertir les nouvelles communautés dans le challenge.

Effectivement, si la communauté entière s’adapte, Wow Classic renaîtra de ses cendres, si par contre l’adaptation ne se fait pas, alors il subira le flop monumental…

L’avenir dépendra de vous

WoW Classic

Est-ce que l’ancienne génération de joueurs de WoW aura le temps et l’envie de se réinvestir au vu de la concurrence et de l’évolution irl ?

La nouvelle génération de joueurs de WoW sera elle prête à wyper des semaines et à looter que très rarement ? Et également, à s’adapter à la difficulté rude du départ sans avoir de bénéfices ou de récompenses ?

N’est-t-il pas trop tard pour redresser la barre et faire un bond énorme dans le passé ?

Toutes ces questions, ce sera à vous de juger et d’y répondre pour définir l’avenir de World of Warcraft Classic.

Si l’engouement pour ce système prend de l’ampleur, nous verrons peut-être arriver le Burning Crusade Classic ou, encore, Wrath of the Lich King Classic…

Suite au prochain épisode…..

Article précédent : Oninaki : une perle d’innovation signé Square-Enix

Laisser une réponse