TEST – Xenoblade Chronicles 2 – Un nouveau chef d’oeuvre sur Nintendo Switch?

Nintendo Switch

Le premier opus de Xenoblade Chronicles avait fait forte impression lors de sa sortie en 2011 sur la Wii de Nintendo ! En 2015, une version remasterisée a été dévoilée sur la Nintendo 3DS puis, quelques temps après, la Wii U accueillait Xenoblade Chronicles X. Cela n’était pas suffisant pour les fans qui attendaient avec impatience un réel deuxième opus de la série. En 2017, leur demande est exaucée avec Xenoblade Chronicles 2 sur Nintendo Switch ! Le développement a été une nouvelle fois effectué par Monolith Soft où officie Monsieur Tetsuya Takahashi (créateur des séries Xenogears et Xenosaga) ! La firme signe-t-elle alors un nouveau chef-d’œuvre dans le monde du RPG ? La réponse ci-dessous !

Un monde en suspens

Xenoblade Chronicles 2Le monde d’Alrest doit sa survie aux titans, ces créatures gigantesques et parfois majestueuses servant de refuges aux humains qui ont dû fuir l’arbre du monde d’Elysium, qui officiait en tant que paradis ultime pour l’Homme. Malheureusement, l’ère humaine pourrait toucher à sa fin car le  monde est à l’agonie ! Pourquoi ? Tout simplement car les titans ne sont pas éternels et se meurent les uns après les autres… A côté de cela, le monde est en proie à de nombreuses guerres et divers conflits éclatent entre les différents royaumes où s’entremêlent parfois l’organisation de la Torma et ses sombres intentions.

En plein milieu de ce monde chaotique vit un jeune garçon, en apparence, dénommé Rex, qui habite seul sur le dos de son titan appelé Papy ! Rex arrive à survivre grâce à son travail de récupérateur, qui consiste à plonger dans la mer des nuages via un quick time event et à remonter diverses ressources (or, trésor, pièces d’équipement) qui lui permettront de gagner de l’argent ou de revendre une partie de sa pêche au marché d’Argentum.

Un jour, alors que Rex remonte d’une session de pêche dans la mer des nuages, il voit un titan mourir et sombrer dans le ciel près de lui… S’enchaîne alors une discussion philosophique avec son titan papy sur le monde actuel et sur le futur, pas forcement radieux pour les êtres humains !

Après une cut scene où l’on comprend le désarroi du monde, Rex part explorer la ville d’Argentum pour revendre une partie de son butin récupéré lors de sa dernière mission. Mais une chose incroyable se produit : on propose à Rex une somme d’argent importante pour une mission secrète de la plus haute importance où un récupérateur aguerri est recquis… Rex accepte avec grand plaisir et quitte pour la première fois de sa vie son titan papy pour explorer un monde inconnu à ses yeux.

L’apprentissage des lames et des arts

Rex part en mission secrète et côtoie des combattants aguerris nommés « Les pilotes » ; cette dénomination est réservée aux personnes capables de fusionner avec des cœurs cristal qui font apparaître une entité dotée d’une intelligence artificielle en fusion permanente avec leur lame. Lors de cette mission secrète, Rex parviendra à réveiller l’entité Pyra, une lame Aegis au pouvoir exceptionnel qui souhaite regagner l’arbre du monde d’Elysium et ramener le paradis pour les hommes.

Malheureusement tout ne sera pas si facile… Pourquoi ? Car certaines personnes veulent détruire Pyra voyant en elle et sa puissance une menace pour l’humanité… Quand d’autres souhaitent s’accaparer du pouvoir de l’Aegis disparu depuis plus de 500 ans pour gagner la guerre !

Rex choisira la voie de la raison et fera preuve de courage en défendant coûte que coûte la lame Aegis et son entité Pyra. Il souhaite réussir cette mission hors norme : ramener la lame légendaire Aegis à sa destination finale (l’arbre Elysium)! C’est à ce moment précis que démarre réellement l’aventure et que nous apprenons le maniement d’une lame et de son art ! Le maniement de la lame s’effectue via quatre boutons permettant différentes actions comme une attaque à distance déstabilisatrice avec le bouton X, une attaque de face avec le bouton Y ou encore une puissance frappe avec le bouton B. Alors que l’utilisation de l’art s’utilise avec le bouton A et possède plusieurs niveaux allant de 1 à 4… Le niveau 1 permet d’attaquer les ennemis avec un art faisant peu de dégâts alors que le niveau 4 déclenche une puissante attaque qui fera descendre rapidement les PV des ennemis et autres membres du bestiaire. Pour les personnes se demandant si les combats se passent au tour par tour ou en temps réel ? La réponse sera clair et net,  Xenoblade Chronicles 2 ne proposera que des combats en temps réel agrémenté de QTE ( Quick Time Event).

Il n’y pas que les lames et les arts à prendre en compte dans Xenoblade Chronicles 2, car au fur et à mesure de l’aventure, vous rencontrerez de nombreux compagnons de différentes classes comme des soigneurs, des tanks ou encore des attaquants disposant à chaque fois d’une lame unique au pouvoir de l’art exceptionnel.

Les soigneurs ont des attaques moins puissantes mais pourront venir au secours des personnes proches ou faire tomber des fioles vertes lors des combats, qui permettront de récupérer des points de vie. La classe tank est une lame puissante et robuste, souvent munie d’un bon bouclier et ses attaques sont correctes ! Quant à la classe attaquant, elle permet d’infliger de nombreux dégâts directs aux ennemis.

Mais cela ne sera pas la seule chose à prendre en compte pour gagner les nombreux combats qui vous attendent dans Xenoblade Chronicles 2. Il faudra sans cesse faire attention à l’équipement de Rex et de ses amis en passant par le menu du pilote où il est possible de faire évoluer ses arts via les PA gagnés tout au long de votre périple, d’assigner une nouvelle lame à un personnage ou encore de faire évoluer les compétences via le sociogramme. Il faudra également bien faire attention aux accessoires équipés qui permettent de faire évoluer différentes caractéristiques comme les PV, La force, l’ether, la dextérité, l’agilité ou la chance.

Il ne faut pas non plus oublier de placer certains objets dans les sacoches du héros et de ses amis pour qu’ils bénéficient d’effets supplémentaires (réduction des dégâts, recharge des arts plus rapidement, résistance à la foudre etc.). Il en est de même pour les lames qui disposent également d’un menu permettant de modifier leur âme via des fragments de cristal ou encore de placer des cœurs auxiliaires pour bénéficier d’effets supplémentaires leur permettant de prendre l’ascendant sur les ennemis humains ou autres membres du bestiaire.

L’exploration, les quêtes secondaires et les attaques groupées

Si l’histoire principale de Xenoblade Chronicles 2 est basée sur Pyra et la lame Aegis, il faudra néanmoins faire évoluer vos compétences ainsi que celles de vos alliés pour mener votre quête à bien! Il existe deux solutions, la première est de combattre un nombre incalculable d’ennemis lors des phases d’exploration. La deuxième, sans doute plus simple (façon de parler car au final les quêtes secondaires vous demanderont d’aller tuer de nombreuses créatures) consiste à réaliser des quêtes secondaires aussi diverses que variées : retrouver un fils perdu, récupérer des documents classés top secret ou alors effectuer des missions moins bestiales et trouver des ingrédients utiles pour une tarte ou pour concocter un plat d’enfance…

Je ne cite que quelques missions pour montrer l’étendue des quêtes secondaires à effectuer tout au long de Xenoblade Chronicles 2 qui vous permettront de gagner de l’or, de l’expérience pour le pilote, des PC ainsi que de nombreux objets d’équipement.

La quête principale et les quêtes secondaires, vous obligeront à explorer de nombreux mondes ouverts avec des cycles jour/nuit et à y revenir le cas échéant pour diverses raisons… Je sens déjà l’inquiétude dans votre regard, mais non, il ne faut pas forcément marcher des milliers de kilomètres pour revenir à un endroit déjà visité car il est possible d’utiliser le voyage rapide… Le voyage rapide est ce qui se fait de mieux pour arriver directement à l’endroit désiré en une fraction de seconde ! Néanmoins, je vous conseille de l’utiliser avec parcimonie ! Pourquoi ? Car Xenoblade Chronicles 2 demande de faire évoluer ses personnages et si vous ne combattez pas les ennemis (hommes, membres du bestiaire) lors de la quête principale ou des quêtes secondaires, vous vous retrouverez vite bloqués à un moment de l’histoire où il faudra combattre de nombreux protagonistes possédant un niveau élevé ainsi qu’un pouvoir de lame exceptionnel…

D’ailleurs, parlons des ennemis de Xenoblade Chronicles 2, qui s’avèrent très diversifiés et possèdent tous des compétences différentes ! Vous allez me dire que c’est normal pour les humains et je vous l’accorde car ces derniers utilisent différentes lames (électrique, flamme, etc.) ainsi que divers équipements leur permettant de résister aux attaques ou d’emprisonner les personnes devant eux lors des combats ! Mais qu’en est-il pour tous les animaux que vous croiserez tout au long de votre périple ?

Sachez que ces derniers sont tout aussi diversifiés, il est possible de combattre des gorilles géants à la force dantesque, des lapins mignons – en apparence – possédant une massue à leur queue, des lézards qui se regroupent en cas d’attaque et qui vous encerclent, des poissons qui vous sautent dessus lorsque vous traversez une rivière ou encore des dinosaures ou des oiseaux… Il y a tellement d’espèces à combattre qu’il est malheureusement impossible de toutes les nommer dans le test !

En revanche, il faudra faire attention, car tous les animaux ne se ressemblent pas et certains possèdent des compétences (électrique, eau, etc.) et il vous faudra bien choisir la formation de vos alliés pour en venir à bout  rapidement !

Prenons plusieurs exemples : dans le premier cas de figure, vous explorez une grande plaine et tombez nez à nez avec un ennemi de classe électrique… Dans ce cas-là, il est conseillé d’utiliser une lame possédant le pouvoir de l’eau pour avoir un effet d’ hydrocution qui infligera d’énormes dégâts a l’ennemi.

Dans le deuxième cas de figure, vous rencontrez au détour d’un arbre un grand oiseau qui vous attaque ! Dans ce cas-là, il faut qu’un de vos alliés possède une classe vent et une lame pouvant attirer les ennemis ou les faire tomber à terre… Car oui, Xenoblade Chronicles 2 se veut réaliste sur ce point et si vous essayez d’attaquer les ennemis volants avec des armes au corps à corps, vous leur infligerez peu de dégâts et il est certain que la mort vous guettera au détour de ce combat.

D’ailleurs, parlons un peu des combats : si précédemment, je vous expliquais le maniement de la lame via les quatre touches à utiliser quand Rex était seul, cela évolue rapidement quand vous formez un groupe, que vous pouvez modifier a votre guise via le menu des personnages. En effet, une fois en groupe, lors des combats, vous verrez apparaître sur les côtés de l’écran les alliés qui vous accompagnent et il faudra par moments appuyer sur les gâchettes ZR ou ZL pour que vos compagnons déclenchent une attaque via leurs arts respectifs.

Par la suite, vous débloquerez également l’attaque de groupe, très efficace et très destructrice. Pour la déclencher, il faudra charger une barre d’énergie lors des combats et, une fois complète, il vous suffira d’appuyer sur le bouton + pour lancer cette attaque ravageuse demandant une nouvelle fois de répondre rapidement sur les boutons via son système de quick time event.

Cette barre permettant de lancer l’attaque de groupe n’est pas forcément facile à charger et demandera de longues minutes de bataille avant de pouvoir être déclenchée… De plus, si vous relevez un compagnon tombé lors de la bataille, il ne sera pas rare de perdre une partie de l’avancement de cette barre… Vous l’aurez compris, cette attaque ravageuse n’est pas simple à débloquer, néanmoins elle permet de lancer un assaut destructeur où nos compagnons lanceront les uns après les autres leurs plus puissantes attaques via leurs arts respectifs et cela pendant un ou plusieurs tours !

La confiance, les compétences cachées des lames et les points de collecte

Si depuis le début de mon test, je vous parle d’expérience, de niveau, de lame, d’équipement, etc. Il y a plusieurs éléments singuliers dans Xenoblade Chronicles 2 qui ajoutent une part d’humanisme tout au long de l’aventure. Le premier réside dans la confiance que vos alliés portent à Rex et qui permettra d’évoluer positivement tout au long de votre périple. Plus la confiance est grande entre vous, meilleure sera l’entente entre les membres qui seront capables de débloquer de nouvelles attaques dévastatrices pendant les combats !

Il existe plusieurs façons de gagner le respect et la confiance de vos alliés : la première est le dévouement tout au long de l’histoire ainsi que les choix tactiques que vous effectuez. Il est évident que le choix d’équipement de vos alliés ainsi que de relever vos compagnons lors des nombreux combats permettront de glaner des points de confiance. La deuxième façon de bénéficier d’une confiance aveugle de la part de vos alliés interviendra lors de nombreux interludes tout au long de l’histoire ! Les interludes sont visibles sur la carte et les environnements via une icone se serrant la main ! Ces interludes se présentent sous forme de cinématiques et permettent de connaître plus intimement nos héros ainsi que les lames qui les accompagnent… Les sujets mis en avant lors des interludes sont variés et peuvent très bien parler des lames, du passé, de romance, de sexualité et possèdent souvent une touche d’humour très nippon que les fans de mangas apprécieront à leur juste valeur. Pendant ces interludes, il n’est pas rare de voir Rex se faire questionner par ses compagnons de fortune et il vous faudra choisir parmi des réponses multiples pour gagner le respect de tous.

La confiance et le respect des membres ne sont pas les seules choses singulières de Xenoblade Chronicles 2 qui se démarquent des nombreux RPG. Il y a également des compétences cachées des lames, que l’on appelle compétences de terrain, et qui ne sont pas à prendre à la légère pour avancer dignement dans cette aventure, que cela soit pendant la quête principale ou les quêtes secondaires.

Je ne pourrai pas nommer toutes les compétences de terrain tant celles-ci sont diversifiées… Mais, il faut savoir que chaque lame possède des compétences uniques qui évolueront petit à petit tout au long de l’histoire. Par exemple, vous démarrez l’aventure avec une lame possédant la compétence de crochetage de niveau 1, cela vous permet d’ouvrir quelques coffres au trésor rapidement au début, mais par la suite il vous sera demandé d’avoir un niveau 2 voire un niveau 3… Dans ce cas, soit vous avez le niveau requis et le coffre s’ouvre, soit vous ne l’avez pas et un message d’échec apparaît sur l’écran, laissant le coffre définitivement fermé… Néanmoins, si vos lames, utilisées dans votre formation, ne vous permettent pas d’ouvrir le coffre, il est toujours bon de regarder celle disponible dans votre menu et que vous n’utilisez pas ! Pourquoi ? Car il est possible d’utiliser plusieurs lames ayant cette compétence et si vous activez trois lames ayant la compétence de crochetage de niveau 1 pour ouvrir un coffre de niveau 3, le résultat sera au rendez-vous et ce dernier s’ouvrira grâce aux compétences couplées des lames.

Les compétences de terrain ne servent pas qu’à ouvrir des coffres, elles sont également utiles pour ouvrir des passages secrets via la compétence herculéenne qui permet d’arracher des portes ou des hélices d’aération pour vous frayer un chemin et accéder à des endroits secret où se trouvent souvent des équipements de qualité.

J’aurais également pu parler des compétences de terrain noppon qui permettent de discuter avec ces êtres singuliers qui parlent de façon bizarre mais qui  n’en restent pas moins très attachants. (les noppons sont des êtres de petite tailles ayant un dialecte hors normes et qui n’hésite pas à mettre en avant leurs sentiments)

J’aurais également pu mettre en avant les compétences de terrain œil vif, maitrise de  l’ombre, culture  ancienne, etc. Mais, je vais me limiter une nouvelle fois ici car Xenoblade Chronicles 2 propose tant de choses qu’il est impossible de tout expliciter en quelques lignes… Alors, je vais m’arrêter ici et évoquer les points de collecte et de récupération !

Les points de collecte sont très nombreux dans Xenoblade Chronicles 2 et sont visibles d’assez loin car ils sont mis en avant via un point lumineux ! Ces points de collecte vous permettent de récupérer différents items directement liés à l’environnement les entourant ! Si vous voyez un point de collecte près d’un arbre, il n’est pas rare de récupérer du bois ; si votre point de collecte se trouve près de l’eau alors des poissons jailleront ; et s’il est près d’une culture alors vous trouverez des poivrons ou d’autres légumes. Vous l’avez compris, Rex devra farmer assez souvent dans Xenoblade Chronicles 2 pour découvrir de nombreux items pouvant lui servir pour la suite de l’histoire… Néanmoins, la meilleure façon de récupérer de l’argent et de l’équipement de qualité est de plonger dans la mer des nuages à des endroits bien précis, eux aussi visibles dans l’environnement via une icone en forme de crochet. À ce moment, il faut choisir votre fil de pêche dans votre inventaire et vous élancer via la plateforme près du ciel avant d’effectuer un nouveau saut en quick time event pour pêcher des trésors somptueux regorgeant d’argent et d’équipement !

D’ailleurs, le QTE à effectuer lors de la pêche n’est pas anodin car si vous appuyez sur les bons boutons au bon moment votre pêche sera miraculeuse ! Dans le cas contraire, Rex remontera quelques petites piécettes et de nombreux ennemis coriaces qu’il faudra combattre.

Je pense avoir fait le tour des innombrables choses à effectuer dans Xenoblade Chronicles 2 et je vous invite à passer à la suite qui parlera de l’éveil des lames et des quêtes mercenaires.

L’éveil des cœurs et les mercenaires

L’éveil des cœurs est disponible assez rapidement et il faut choisir le pilote de votre équipe qui souhaite fusionner avec un cristal de cœur commun, cristal rare, cristal roc ou encore cristal bestiaire. Une fois ce roc fusionné avec le nouveau cristal, une nouvelle lame et son entité apparaissent sur votre écran, vous laissant le choix d’équiper ces dernières pour qu’elles participent à votre périple ou alors de les laisser inutilisées dans vos menus… Enfin inutilisées, pas forcément… Car les lames éveillées ne resteront pas inutilisées très longtemps : après une vingtaine d’heures de jeu, vous débloquerez le menu « Mercenaires » qui permet d’envoyer différentes lames réaliser des missions à haut risque dans les mondes que vous avez déjà visités ! Mine de rien, ces missions permettent de gagner des points d’expérience rapidement et permettent également à vos lames d’apprendre de nouveaux coups et de s’améliorer… D’ailleurs, il faut sans cesse faire attention aux lames vous souhaitez équiper ou envoyer en mission ! Pourquoi ? Car il faudra remplir certains impératifs comme envoyer une lame de sexe féminin, une lame humanoïde ou une lame possédant des compétences de terrain demandées ! Si vous ne possédez pas tous les critères demandés, il sera impossible d’envoyer les lames réaliser cette mission mercenaire !

Dans de rares cas, il est possible d’envoyer des lames ne possédant pas le niveau d’expérience requis mais il en résultera un échec cuisant… Vous l’avez compris, il faut bien choisir quelle lame participe à quelle mission pour que celle-ci soit un succès et vous permette de récupérer une nouvelle fois de l’or, des points d’expérience et des équipements !

Un  jeu parfait ? Enfin presque…

En lisant le titre de ce paragraphe, je sens de nombreux joueurs fébriles et inquiets sur la qualité du titre de Monolith Studio… Alors non, le jeu n’est pas parfait, néanmoins les défauts de Xenoblade Chronicles 2 n’empêchent pas l’aventure d’être majestueuse et bien écrite avec de multiples rebondissements ! On notera un affichage quelque peu tardif des textures dans certaines régions du monde, ainsi qu’un petit flou de temps en temps… Les joueurs les plus exigeants remarqueront également, lors des combats, qu’un aliasing viendra perturber quelque peu le spectacle. Les mauvaises langues parleront d’un manque d’optimisation de la part de Monolith Soft sur Xenoblade Chronicles 2… Quand d’autres joueurs comprendront que les développeurs ont certainement dû faire des choix techniques pour que le jeu reste jouable aussi bien sur le téléviseur qu’en mode tablette !

Au vu des grands espaces ouverts proposés par Xenoblade Chronicles 2, nous ne pouvons que saluer le travail de Monolith Soft sur la Nintendo Switch, disponible depuis peu de temps sur le marché et qui ne dispose pas encore de tous les outils d’optimisation nécessaires pour les développeurs. Après cette parenthèse dévoilant les quelques soucis du jeu, il est maintenant temps de rendre notre verdict sur Xenoblade Chronicles 2… Enfin, pas tout à fait, je pourrais également parler de quelques sujets non dévoilés dans ce test  dont le traitement rédactionnel ne plairaient pas forcément à tous ! C’est un choix délibéré de ma part car je  voulais mettre en avant les compétences, l’expérience, les lames et le côté humain de Xenoblades Chronicles 2 en évitant de spoiler l’histoire, les lieux visités et les compagnons de route qui vous accompagnent pour vous laisser le plaisir de découvrir cette œuvre de Monolith Soft.

Il est difficile de parler de Xenoblade Chronicles 2 tant ce dernier possède de qualités ! Mais sachez que j’aurais également pu mettre en avant la finesse des cinématiques très stylées manga, crayonnées par le grand Masatsugu Saito. J’aurais également pu parler des lames artificielles qui demandent de jouer à un petit jeu arcade pour les faire évoluer rapidement et qui permettent d’acheter des pièces plus performantes ! J’aurais pu aussi parler des environnements magnifiques qui font explorer des plaines, des grottes, des cuirassés et d’innombrables villes sur le dos de titans ou encore de l’OST magnifique qui sublime le jeu à chaque instant (quand on passe d’une musique calme en phase d’exploration à une musique plus rythmée lors des combats). J’aurais pu mettre en avant la gestion du temps dans le menu pause qui permet d’accéder à certaines missions ne se déroulant que le jour ou la nuit et qui permettent de dégager certains passages dans la mer des nuages, qui réagit comme les mers du nord avec des montées et des descentes de niveaux.

J’aurais également pu parler des différentes factions en guerre ou des ennemis croisés au long de l’histoire… Oui, j’aurais pu ! Mais quelle aurait été votre plaisir une fois la manette en mains si toutes les surprises scénaristiques avaient été dévoilées sur le test ? Et comment auriez-vous pu être surpris par des ennemis ? Ou des interludes émouvants si tout cela était déjà connu de tout un chacun… Alors oui, j’assume le test qui ne spoile aucunement l’histoire du jeu et qui retrace dans le premier paragraphe ce que Nintendo et Monolith Soft avaient déjà dévoilé au grand public.

Après sept pages Word, il est temps pour moi d’arriver à la conclusion de Xenoblade Chronicles 2. Alors simple RPG parmi tant d’autres ? Ou nouvelle pépite dans le monde des RPG ? La réponse ci-dessous.

Conclusion 

Monolith Soft signe une nouvelle fois un chef-d’œuvre avec Xenoblade Chronicles 2 qui marquera d’une pierre blanche l’industrie vidéoludique. Que dire de leur RPG  si ce n’est qu’il propose une histoire rondement menée de bout en bout et qui tiendra en haleine les joueurs pendant une centaine d’heures ! Xenoblade Chronicles 2 a quasiment tout pour lui avec un scénario magnifique, un gameplay aux petits oignons, une bande son exceptionnelle et des ennemis très diversifiés ! Le titre de Monolith Soft prouve une nouvelle fois que la Nintendo Switch a du potentiel et le jeu reste fluide à tout moment, que cela soit sur téléviseur ou en mode tablette ! On notera malgré tout quelques petits soucis techniques ici et là ainsi que la présence d’un aliasing ! Mais franchement, ces petits soucis ne sont rien face à l’aventure gigantesque qui fait explorer de nombreux environnements, réaliser des quêtes diverses et variées et combattre des ennemis tous plus surprenants les uns des autres. Au final, Xenoblade Chronicles 2 se doit d’être dans votre ludothèque car il s’agit d’un must have tout simplement !

Test réalisé via un code envoyé par l’éditeur sur Nintendo Switch

Points positifs

  • Le scénario
  • Les nombreuses quêtes secondaires
  • Une durée de vie exceptionnelle…
  • Les différentes lames
  • Les nombreux mondes à explorer
  • Une OST magnifique
  • L’humour Nippon présent lors des cinématiques
  • Le cycle jour et nuit
  • La boussole pour orienter le joueur dans ce monde si vaste

Points négatifs

  • Un aliasing présent
  • Un affichage tardif des textures dans certaines zones ou lors des voyages rapides
  • …Qui vous fera dire adieu à la vie sociale
  • L'obligation de jouer a un petit jeu arcade pour faire évoluer les lames artificielles
8

Super