Yesterday Origins – Preview

Yesterday Origins

PC PS4 Smartphone Xbox One
8

Super

Yesterday Origins – Preview

Yesterday Origins – Preview

Quelques années après The Next Big Thing, Pendulo Studio revient avec la suite des aventures de John Yestersday j’ai nommé, Yesterday Origins. La série était la plus sombre du studio qui nous entraînait dans la peau d’un personnage amnésique amené à résoudre les crimes d’un serial killer. La licence fait son retour avec une suite prête à en découdre avec les origines du personnage. Une idée pas inintéressante sur le papier et qui pourrait bien surprendre lors de la sortie du titre dans nos contrées.

yesterday-previewQuand le passé rencontre le présent…

Avant de commencer à parler des nouvelles possibilités du titre, nous n’avons eu accès à qu’une courte session de gameplay, suffisamment longue pour cerner les nouvelles directives de Pendulo. Notre session commence en pleine inquisition espagnole. Nous contrôlons John Yesterday accusé d’être possédé par le démon. Alors qu’il s’apprête à être torturé, le jeune homme se voit aidé et va devoir s’échapper de la prison de l’inquisition pour garder la vie sauve. Pour faire un rappel des faits, par rapport au premier opus, John Yesterday est immortel, seulement, à chaque fois qu’il meurt pour renaître, il perd sa mémoire. Le but du jeu est de jouer sur ce système afin de mieux résoudre les différents problèmes qui se pose au cours de l’aventure.

Plusieurs points narratifs sont déjà mis en avant dans cette démo. En effet, le jeu s’amuse constamment à briser le quatrième mur. Un personnage, qui fait office de narrateur, s’adresse à nous par le biais de bulle hors du contexte du jeu. Si la bulle parle principalement au personnage principal, elle s’adresse aussi aux joueurs en le tutoyant. A contrario, John Yesterday parlera  naturellement avec des PNJ et autres éléments interactifs, tandis que le « narrateur » interviendra pour vous informer de ce que vous pourrez faire ou non dans la prison. Ajoutons qu’il apporte aussi des détails supplémentaires à l’univers du jeu qui semble déjà bien fournis en terme de direction artistique. S’il est difficile de juger la direction que prendra l’aventure au bout d’une heure de jeu, l’aspect narratif semble complet et saura nous plaire d’autant qu’il est intimement lié au gameplay.

En tout cas, on ressort convaincu de cette première partie qui arrive à proposer un univers sombre dans la lignée du premier opus. Un moyen aussi pour les néophytes des jeux Pendulo de pouvoir s’essayer a quelques choses de nouveaux. Si l’introduction se révèle classique dans le moyen de révéler les personnages, leurs passés et leurs actions, on ne peut qu’espérer d’être surpris à la suite de l’aventure. Ce qui est déjà le cas d’un point de vue artistique. En tout cas, l’ambiance narrative et les quelques fulgurances de cette introduction sont convaincantes et il se pourrait que le jeu signe le retour du studio.

yesterday-preview-1L’âge de l’inquisition espagnole

Yesterday Origins se veut plus ambitieux que son prédécesseur en terme de direction artistique et d’univers. En effet, le premier opus nous plongeait en plein monde moderne avec notre société actuelle, ici, les développeurs insistent et développent l’inquisition espagnole, tout en conservant notre époque. Il y aura sans cesse une confrontation entre le passé et le présent, ce qui est intéressant dans ce que veut développer l’univers esthétique du jeu. Graphiquement, l’inquisition espagnole est représentée par la présence d’un univers pastellisé très sombre. Le jeu opte pour des teintes inquiétantes et oppressantes symbolisées par une omniprésence du violet, du bleu et du vert. Des tons qui se mélangent très bien et qui arrivent à représenter le danger dans lequel se situent notre personnage principal. Outre ses teintes colorées très prononcées, quelques effets de lumières renforcent cet ensemble et arrivent à rendre compte d’un univers réaliste et prenant. Autant vous dire que Pendulo a mis les bouchées doubles pour ne pas répéter les erreurs du premier jeu et nous partons confiants de cet univers à l’esthétique déjà très sombre.

Ce n’est pas la seule nouveauté apportée par le jeu, en effet, au lieu de conserver la 2D et quelques éléments , le studio met en avant des animations 3D. Elles servent à développer des cinématiques pour mettre en avant les conséquences de nos choix lors de la résolution d’énigme et aident à renforcer l’humour cynique et très noir du jeu. En effet, l’utilisation de la 3D permet de dynamiser un peu plus l’aventure et de proposer quelques scènes visuellement intéressantes. Toutefois, elle est parfois imprécise techniquement. Le problème, c’est qu’elle semble encore un peu trop datée. Elle varie sans cesse entre charme et kitsch, ce qui pourrait poser problème sur la durée. D’ailleurs, la modélisation des personnages est très réussie. On découvre John Yestersday au moment où il s’apprête à connaître l’immortalité et c’est plaisant de le découvrir sous de nouvelles facettes. Les animations des personnages sont plus fluides et s’avèrent plus plaisantes à déplacer.

Les développeurs proposent un titre qui n’est pas inintéressant d’un point de vue artistique. De nombreuses choses se dégagent de Yesterday Origins et notre première session de gameplay sur le titre s’est révélée très enrichissante.

yesterday-preview-2Retour vers le futur !

La grande question que l’on peut se poser, c’est de savoir si le gameplay a aussi évolué ? Nous y répondrons oui, puisque celui-ci ne se contente pas d’être un point & click comme les autres. Au contraire, il joue des capacités des personnages et de la narration globale de l’histoire. C’est ce qui en fait une œuvre complète où le joueur retrouvera un plaisir coupable de progresser dans le récit.

Repartons de la base pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un point & click. C’est un genre de jeux d’aventure qui permet aux joueurs d’explorer l’environnement dans le but de rechercher des indices afin de résoudre des énigmes. Le but est de résoudre une succession d’objectif pour progresser dans l’aventure et le récit. On en compte par millier au fil des années et seulement quelques-uns ont réussi à marquer les joueurs, par exemple, la saga des Monkey Island ou encore Les chevaliers de Baphomet. Ainsi, Yesterday Origins n’échappe pas à cette règle, pour sortir de notre situation embarrassante, nous devrons résoudre une succession d’énigme afin de progresser dans l’aventure. Si cette partie se révèle plus classique, c’est la résolution des énigmes en elles-mêmes qui est devenue plus complexe.

En effet, les joueurs n’auront pas seulement à associer deux objets pour réussir à progresser comme c’était le cas auparavant. Chaque solution dans le jeu doit trouver lieu à une justification. C’est-à-dire que le joueur doit réussir à combiner les objets, mais doit aussi trouver une bonne raison pour effectuer l’action. Cette nouveauté déstabilise au début de l’aventure, mais devient très vite une bonne idée qui ne laisse plus de place aux hasards, comme c’est le cas dans certains titres de Daedalic Entertainment. Toutes les énigmes ont des résolutions logiques et c’est plaisant de retrouver ça dans un jeu d’aventure.

Bien entendu, pour justifier les différentes solutions, le joueur doit discuter avec les PNJ ou encore explorer, dans le détail, les décors. Il peut aussi en trouver via la liste d’objet, puisqu’il faudra les examiner pour chercher des indices supplémentaires. De manière plus classique, on retrouve les systèmes de discussions avec l’utilisation de thématique pour comprendre l’univers qui nous entoure. En soi, Yesterday Origins est, à ce jour, le titre le plus complet de Pendulo. Cette nouvelle manière de gérer les énigmes est intéressante pour réussir à développer chez le joueur un esprit logique. En tout cas, le gameplay semble convaincant et suffisamment solide pour tenir sur plusieurs heures de jeux. Il reste maintenant à voir si le titre se révélera frustrant ou non par ses nouvelles mécaniques de jeux.

yesterday-preview-3Yesterday Origins !

En somme, Pendulo semble avoir revu l’univers de Yesterday pour réussir à faire entrer un nouveau public. Tout ce qu’entreprend le studio, pour cette nouvelle aventure, forme une cohérence au niveau du gameplay, de l’histoire, de la mise en scène et de la direction artistique. Nous restons patients de voir ça et de savoir si le jeu peut tenir sur le long terme au moment de sa sortie, mais il se pourrait que le studio signe grand retour avec une nouvelle aventure sombre qui risque de surprendre les joueurs. Si nous n’avons pu jouer qu’à la version anglaise du jeu, dont le jeu d’acteur est de qualité, on espère retrouver un doublage français pour ce genre de titre. En attendant, nous ne pouvons que vous conseiller de vous procurer cette nouvelle aventure qui s’annonce enrichissante pour les amateurs et les néophytes de Point & Click. Yesterday Origins paraîtra le 13 octobre prochain sur PlayStation 4, Xbox One et sur PC.

Laisser une réponse