Zootopie – Critique du nouveau Disney

Zootopie critique

Un nouveau Disney reste un évènement aussi bien pour les grands que pour les petits. Cette fois, c’est un nouveau film d’animation qui sort des studios Disney réalisé par Byron Howard et Rich Moore. Zootopie est prévu dans les salles pour le 17 février et nous fait vivre l’histoire d’une jeune lapine qui a un rêve, celui de devenir officier de police dans la ville de Zootopie.

Synopsis officiel :

Zootopie est une ville qui ne ressemble à aucune autre : seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants comme le très chic Sahara Square, et d’autres moins hospitaliers comme le glacial Tundratown. Dans cette incroyable métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Qu’on soit un immense éléphant ou une minuscule souris, qu’on soit le prédateur ou la proie, tout le monde a sa place à Zootopie ! Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque…

Bienvenu à Zootopie

Zootopie est une vraie bonne surprise aussi bien au niveau scénaristique, de sa mise en scène sans oublier les très nombreuses notes d’humour présentes ici et là, le tout sur de véritables problèmes de société. Le sujet traité dans ce film est l’idée de vivre ensemble avec nos différences, la tolérance, mais également l’ambition. On a tous un rêve, ou eut un rêve lorsque nous étions plus jeunes, mais qui s’est finalement envolé en grandissant. Dans ce film, on retrouve Judy Hopps, une jeune lapine qui a une seule envie, être utile en faisant évoluer les choses en devenant policière. Cela dit, ses parents ne l’entendent pas de la même oreille et espèrent qu’elle fera comme eux à savoir, vendeuse de carottes. C’est à partir de ce moment-là que l’aventure va véritablement débuter et la jeune lapine va être confrontée à de très nombreuses situations. Jamais un lapin n’est devenu policier, et elle va devoir faire face aux préjugés et prouver qu’elle mérite véritablement sa place au fil du film.

Le film n’est pas seulement destiné à un public d’enfants, loin de là, il touchera à coup sûr les parents présents dans les salles obscures. On passe par de nombreux sentiments avec de l’empathie, de l’injustice, beaucoup de rires et même un petit frisson inattendu. Les références sont également très nombreuses, notamment à un film culte qui a marqué les années 70, mais on n’en dira pas plus afin de vous laisser la surprise. Les minutes filent et on ne se rend pas compte du temps qui passe jusqu’au dénouement final.

Le film bénéficie également d’une réalisation visuelle de grande qualité avec de très nombreux environnements. Imaginez une ville où souris et lions vivent au même endroit, il faut de la place pour tout le monde. Imaginez une ville dans laquelle le désert, les zones glaciales et la jungle sont juste séparées par une montagne. On ne se lasse pas de découvrir les différents paysages avec un véritable soin du détail, une très bonne direction artistique et de nombreux personnages que Judy va rencontrer dans son aventure. La jeune lapine sera d’ailleurs accompagnée de Nick, le renard, malicieux et vicieux à souhait. Ce dernier prend un malin plaisir à tendre des pièges à la jeune lapine encore innocente qui débarque de sa campagne. Le tout provoque des situations vraiment drôles, à l’instar de la scène avec les paresseux, et pour le moins atypique dans cette aventure rocambolesque.

Vous l’aurez compris, Zootopie est une valeur sûre et on vous recommande chaudement à aller le voir en famille lors de sa sortie. Le scénario est également une très bonne surprise qui parvient à garder des surprises jusqu’à là fin.

zootopie-paresseux

Impressions d’une enfant de 8 ans :

Zootopie est bien, il y a beaucoup de scènes différentes où l’on retrouve Nick le renard et Judy la lapine. Nick est insouciant et ne réfléchit pas trop aux bêtises qu’il peut faire, mais il a quand même beaucoup de courage. Judy est aussi très courageuse et elle va au bout de ses idées, elle n’abandonne jamais. Elle rencontre plusieurs personnages tel que Mr Big et sa fille Fru-Fru, elle rencontre aussi Flash le paresseux, qui comme on le sait, est très lent, ce qui donne de drôles de situation. Judy veut devenir policière depuis toute petite, mais ses parents ne veulent pas, car il y a trop de risques et ils ont peur qu’un renard l’attaque. Le chef de la police, Bogo, dirige le commissariat de Zootopie et il ne veut pas accepter Judy, il lui donne alors des tâches ingrates. Judy va devoir faire ses preuves. Il y a aussi beaucoup de méchants et de personnages différents dans la ville et même une plus petite cité spécialement pour les souris. Le film était très beau avec de jolis dessins avec beaucoup de couleurs dans la ville de Zootopie. Il y a aussi beaucoup d’action et de suspense jusqu’à la fin.

Laisser une réponse